Google Translate

Bienvenue à l'un des rares sites francophones d'information sur les vins de qualité du monde entier!

AVIS

Amateurs de vin, bienvenus!

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 1 500 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur


Avec 767 litres chaque seconde, la consommation de vin a cessé de décroître et repris une légère croissance en 2011, selon l'organisation internationale de la vigne et du vin. La consommation mondiale devrait progresser de 5,3 % entre les années 2012 et 2016.

Rechercher dans ce blog

Chargement...

Article en vedette

<b>Venez découvrir LES 10 VINS DE VOTRE ÉTÉ <center>2016!</center></b>

  Invitation à tous ! Dans le cadre de la campagne de financement de l' Accès-Cible Jeunesse Rosemont, le Club des Dégustateurs...

mardi 24 mai 2016

Cabernet Sauvignon, Douglas Green, Western Cape, 2015, Afrique du Sud


Cépage:   100% Cabernet Sauvignon
Code #:   12383248
Prix:         11,45$
Alcool:     12,5%
Sucre:      4 g/litre
Servir:     17° Celsius
Carafe:    20 min

Nommé à l'origine "Bellinchamp" (les jolis champs), ce domaine vu le jour en 1693 quand le Hollandais Gerrit Janz van Vuuren et son épouse huguenote francaise y plantèrent les premières 1,000 vignes.

La renaissance moderne du domaine Bellingham situé dans la région de Franschhoek (le coin des Français) débuta en 1943 quand Bernard et Fredagh Podlashuk acquérirent ce domaine quelque peu délabré, et se mirent à restaurer le manoir, les jardins et le vignoble.

Aujourd'hui connue sous le nom de Douglas Green Bellingham (DGB), cette maison exporte ses produits dans plus de 50 pays.

Les raisins qui ont servi à élaborer le vin d'entrée de gamme mentionné en titre ont été sélectionnés dans la région de Swartland connue produire des fruits possédant une trame tannique et une expression fruitée. Les autres raisins proviennent de la région de Robertson, lesquels procurent une structure équilibrée aux vins.

Le moût de ce vin a fermenté sur les peaux à 28° C. Après le pressage, le jeune vin complète une fermentation malolactique dans des barriques de chêne français pour une période de trois mois. C'est un nouveau produit régulier du monopole depuis la fin du mois d'octobre dernier.

Rigatonis à la viande, légumes, fromage Monterey Jack

Notes de dégustation:

Un vin à la couleur rubis foncé légèrement pourpre; les effluves de framboise, de cassis, de poivron et d'épices douces  se retrouvent dans la bouche souple et fraîche de ce vin; légère amertume rafraîchissante en finale; satisfaisant pour le prix, surtout si consommé avec de la nourriture; un vin embouteillé sur le continent sud-africain et non importé en vrac comme plusieurs autres vendus à la SAQ, malgré son bas prix; un Cabernet Sauvignon de style plutôt léger pour les plats simples de milieu de semaine.
 




lundi 23 mai 2016

Les Traverses, Paul Jaboulet Aîné, Ventoux, Vallée du Rhône, 2014, France


Cépages:  80% Grenache et 20% Syrah 
Code #:     543934
Prix:           15,95$
Alcool:      14%
Sucre:       3 gr/litre
Servir:      16° Celsius
Carafe:     15-20 min.

Après 6 générations, suite au décès de Gérard Jaboulet en 1995 et des différents conflits familiaux qui s'en suivirent, ce domaine fondé en 1834, fut racheté en 2006 par la famille Frey, propriétaire du Château La Lagune de Bordeaux. 

La maison Paul Jaboulet Aîné possède dans sa gamme plus d'une quinzaine d'appellations en Côtes-du-Rhône, de la modeste à la plus prestigieuse.  Il y a 6 de ceux-ci qui sont disponibles au Québec.

Le  vin d'entrée de gamme mentionné en titre n'a connu qu'un élevage en cuves inox et c'est tant mieux. On a ainsi réussi à mettre l'accent sur l'aspect fruité du vin. Avec une proportion de 80% de Grenache, nous aurions pu avoir un vin plus  (voire trop) mûr et lourd.

Le nom Les Traverses vient des murs qui soutiennent la terre afin de lutter contre l’érosion, importante dans cette région du Ventoux où un fort vent, le Mistral, souffle tout au long de l’année. 

Il est issu de raisins de vignes âgées de 35 ans en moyenne qui poussent sur des sols argilo-calcaires. Leur rendement a été sagement limité à 35-40 hectolitres par hectare. Il est disponible dans 101 succursales de la province au moment d'écrire ces lignes (voir ici). 

Filet de porc farci (chapelure, prosciutto, emmental, huile pimentée), bok choy, pomme de terre en robe des champs, beurre maître d'hôtel


Notes de dégustation:

Dire que sans le budget promotionnel quasi obligatoire du monopole, le prix de ce vin serait bien en deçà de 15$; de couleur rouge rubis légèrement violacée, il embaume l'air avec ces parfums fruités (framboise, mûre, cerise), de violette, ainsi que sa petite pointe animale (cuir); un bon début! La bouche suit, mûre et fruitée, souple et moyennement corsée; il a suffisamment de chair et de fraîcheur; jolie finale poivrée et réglissée, tout en subtilité; un vin rouge de BBQ pour accompagner toutes les viandes grillées, blanches ou rouges; ce vin vous donnera beaucoup de plaisir et de satisfaction en regard de son prix.




    

dimanche 22 mai 2016

Les Remparts de Ferrière, Claire Villars Lurton, Margaux, 2011, France


Source: www.saq.com
Cépages: 70% Cabernet Sauvignon, 30% Merlot 
Code #:   12194463
Prix:        40,75$
Alcool:    12,5%
Sucre:     2,3 gr/litre
Servir:    17° Celsius  
Carafe:   30-45 min.

Ce vin est le 2è vin du Château Ferrière, 3è cru classé, situé dans l'appellation Margaux de la région française de Bordeaux.

Ce domaine de 10 hectares, le plus petit vignoble des crus classés de 1855, tire son nom de son propriétaire du 18è siècle, Gabriel Ferrière, qui faisait partie de la cour de Louis XV. Il passe aux mains du propriétaire du Château Marquis de Terme, Armand Feuillerat, en 1914. 

Le célèbre œnologue Alexis Lichine prend la direction à titre de fermier. En 1988 la famille Villars devient le nouveau propriétaire mais doit attendre la fin du contrat de fermage, soit en 1992.

Le vin mentionné en rubrique est élaboré à l'aide des raisins des jeunes vignes du domaine âgées d'une dizaine d'années, lesquelles poussent sur des sols graveleux et sablonneux. Il bénéficie de tout l’équipement, de l’attention et du savoir-faire d’un 3ème Cru Classé. Les raisins sont récoltés manuellement et est élevé pendant 12 mois en barriques de chêne d'un à deux vins.

Disponible en date de ce jour dans 85 succursales (voir ici). 

Caille royale farcie à la mousse de foie de volaille, trompettes de la mort

Notes de dégustation:

Si vous désirez tâter du vin de cru classé de Bordeaux mais les trouver horriblement chers, ce vin est pour vous; bien que l'on puisse le boire maintenant si on le passe en carafe, il donnera le meilleur de lui-même d'ici 4 à 5 ans; il arbore une robe rubis très profonde et il en émane des notes classiques de framboise, de cassis, de boisé fin épicé; sa texture est déjà souple et ses saveurs équilibrées; sa finale qui est très longue se trouve rafraîchie par une pointe végétale très à propos; on accompagne ce vin à la race indéniable de plats savoureux et raffinés.






samedi 21 mai 2016

Sino da Romaneira, Quinta da Romaneira, Douro, 2011, Portugal


Cépages: 30% Tinta Roriz, 25% Touriga Nacional, 25% Touriga Franca, 20% Tinta Cão
Code #:   12291319
Prix:        20,00$
Alcool:    13%
Sucre:     2,6 gr/litre
Servir:    16-17° Celsius  
Carafe:   20 min.

Les vignobles de Quinta da Romaneira donnent sur la majestueuse rivière du Douro, dans un vaste amphithéâtre naturel de terrasses de vignes, taillées dans la roche schisteuse, qui est à la base du terroir unique de la propriété.
 
Sino est le terme portugais qui fait référence à la cloche qui était auparavant accrochée au-dessus du portail d’entrée du bâtiment principal de Romaneira.

Les origines de l'existence de ce vignoble remonteraient au 17è siècle. Avec la demande en baisse de par le monde pour les vins fortifiés de porto, cette maison a développé à l'instar de nombreuses autres, une gamme de vins tranquilles. Bien que la majorité soit des vins rouges, on y produit aussi quelques vins blancs ainsi qu'un vin rosé (non disponibles ici).

Les raisins qui ont servi à élaborer le Sino da Romaneira proviennent de vignes âgées d'environ 25 ans qui poussent en terrasses sur des sols de schiste. La vinification a lieu dans des cuves en acier inoxydables de forme conique et à température contrôlée. Il a ensuite été élevée pendant 14 mois dans des barriques de 225 litres de chêne français.

Le millésime 2011 m'a paru encore mieux équilibré que le 2010. Sa raisonnable teneur de 13% en alcool et de 2,6 grammes au litre de sucre résiduel y font pour beaucoup. Disponibles dans 65 succursales au moment d'écrire ces lignes (voir ici).

Onglet de boeuf, pommes de terre à l'ail, légumes
 

Notes de dégustation:

Un vin à la robe rouge rubis légèrement violacée et aux parfums de mûre, framboise et de cerise, entrelacés de notes florales et d'épices douces; il affiche une texture très souple grâce à des tannins mûrs et fondus; aucune lourdeur dans ce vin; son équilibre est exemplaire et il procure une belle persistance en bouche; il a tout de même le tonus pour accompagner au besoin la sauvagine et le gibier; on peut le boire maintenant après un bref séjour en carafe, ou le conserver 3-4 ans dans son cellier.


Chronique radio



Entrevue à la radio le 19 mai 2016, dans le cadre de ma chronique hebdomadaire diffusée les jeudis en matinée vers 9h15, sur les ondes de Choc FM (104,9).

Animateur: Samuel Gendron-Mallet

Sujet:  Comment conserver du vin chez soi (9 min. 31 sec.)


Lien pour écouter cette chronique




Pour un article à ce sujet, cliquez ici


vendredi 20 mai 2016

Pinot Noir Gran Reserva, Luis Felipe Edwards, Vallée de Leyda, 2014, Chili


Cépage:  100% Pinot Noir
Code #:   12073979
Prix:        17,95$
Alcool:    14%
Sucre:     2,5 gr/litre
Servir:    16° Celsius  
Carafe:   15 min.

Voici un nouveau venu au répertoire général. Pour la 2è année consécutive, cette maison a été comme producteur de l'année pour le Chili par l'AWC Vienna International Wine Challenge. Les premiers millésimes de cette maison remonte à une vingtaine d'années à peine et ses vins ont déjà remporté une quinzaine de médailles d'or et d'argent dans de prestigieuses compétitions.

Le domaine compte dorénavant plus de 1850 hectares en faisant ainsi l'une des plus importantes entreprises vinicoles familiales du Chili. La gamme de ses produits comprend une quarantaine de vins différents répartis en plusieurs catégories distinctes, incluant même un vin de vendange tardive de Viognier/Sauvignon Blanc dont je vous avais décrit le millésime 2010 au mois d'août 2013.

Le Pinot Noir Gran Reserva d'aujourd'hui est un vin de milieu de gamme. Après la vendange, les raisins sont foulés et fermentent pendant 17 jours en cuves d'inox. Il subit par la suite un élevage en fûts de chêne pendant 6 mois.

Ce vin est présentement disponible à un prix inférieur de plus de 2$ à celui qyui prévalait il y a deux ans. Bravo au producteur!

Disponible au moment de cette publication dans 92 succursales au Québec (voir ici).

Filet de veau, légumes, sauce aux fines herbes
 

Notes de dégustation:

Ce vin étale fièrement sa belle couleur rouge rubis foncé qui est un plus soutenue que celle qu'affiche habituellement les vins français de ce cépage; on retrouve au nez des fragrances de framboise, de mûre, de cassis, mais aussi d'épices et de cannelle; ces dits arômes évolueront constamment dans le verre au cours de la dégustation; on a donc affaire ici à un vin au moins moyennement corsé mais souple malgré tout; il offre une belle allonge en prime; essayez-le sur de l'agneau, du canard, ou bien du veau; à ce prix, c'est presque indécent de ne pas en profiter.
 


jeudi 19 mai 2016

Coto de Hayas, Bodegas Aragonesas, Campo de Borja, 2015, Espagne


Cépages:   70%  Garnacha (Grenache), 30% Syrah
Code#:       12525111 
Prix:           11,55$
Alcool:      13,5%
Sucre:       2,2 gr/litre
Servir:      16° Celsius  
Carafe:     15-20 min.

L'Espagne et le Portugal sont des pépinières de vins à prix très abordables. C'est à se demander pourquoi on n'en trouve pas davantage au Québec. Le vin d'aujourd'hui est un produit de la Bodegas Aragonesas, un géant de la viticulture espagnole fondée en 1984 et qui détient plus de 3,700 hectares de vignes.

Il est élaboré avec des raisins cueillis sur des vignes de Grenache âgées de 30 ans, et de vignes de Syrah de 20 ans. Pas de bois, que de la cuve inox. Un petit vin honnête dont la principale qualité est d'avoir été embouteillé dans son pays d'origine et non pas importé en vrac comme un vin de dépanneur, comme certains des vins vendus à la SAQ.

Dès son arrivée, ce vin a fait partie de mes recommandations de vins de moins de 12$. Remarquons que pour ce millésime 2015, la proportion de Grenache diminue de 15% au profit de la Syrah qui elle passe de 15% à 30%. De plus, la teneur en sucre résiduel a diminué de 3,3 grammes /litre à 2,2 grammes/litre. De bonnes décisions, selon moi.

Penne à la Gigi, saucisson, champignons

Notes de dégustation:

Jolie robe rouge rubis foncé; le bouquet se compose d'arômes fruités, soit ceux de la framboise, de la mûre et de la cerise noire, avec une pointe florale (violette) et de vanille; la bouche dévoile des goûts de fruits mûrs, mais non compotés; il s'adresse avant tout  aux personnes qui apprécient les vins légers et élégants; la finale se prolonge un peu en rétro-olfaction; un vin passe-partout, idéal pour les repas sans prétention de milieu de semaine; plus que jamais, un bon rapport qualité/prix.