Google Translate

Bienvenue à l'un des rares sites francophones d'information sur les vins de qualité du monde entier!

AVIS

Beaucoup plus qu'un simple blogue, ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Ce site, sans aucune publicité, donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état, regorge d'informations diverses (+ de 1 000 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur


Avec 767 litres chaque seconde, la consommation de vin a cessé de décroître et repris une légère croissance en 2011, selon l'organisation internationale de la vigne et du vin. La consommation mondiale devrait progresser de 5,3 % entre les années 2012 et 2016.

Rechercher dans ce blog

Chargement...

lundi 22 décembre 2014

Une belle bouteille à offrir à l'amateur ou à s'offrir: Poggio alle Mura, Brunello di Montalcino, Castello Banfi, Toscane, 2008, Italie


Cépage:     100% Sangiovese
Code #:      701920
Prix:            70,00$ 
Servir:        17° Celsius

Carafe:       20 min.

La maison Banfi est un producteur renommé fondée en 1978 par les frères italo-américains John et Harry Mariani et qui propose des vins issus des terroirs de la Toscane et du Piémont.

Cette maison poursuit depuis plus de deux décennies d'intensives recherches sur leurs terroirs et les différents clones de Sangiovese.  C'est ce que nous ont expliqué le 2 octobre dernier lors de leur passage à Montréal, deux cadres de la maison Banfi soit, M. Enrico Viglierchio, le directeur général, ainsi que M. Javier Rodriguez, le directeur à l'exportation pour le Canada.

Sur les 2,800 hectares que possèdent cette entreprise, plus de 400 sont dévolus au Sangiovese. On a à ce jour identifié et cartographié plus de 29 terroirs différents. L'assemblage de différents clones du même cépage et de terroirs différents ajoutent à l'équilibre ainsi qu'à la complexité de leurs vins de Brunello.

Lors de cette présentation nous avons eu l'occasion de goûter plusieurs vins. Certains de ceux-ci étaient en fait des vins de différents vignobles destinés à être assemblés avec d'autres.

 
Le vin mentionné en titre se situe au-dessus du Brunello de base de la maison. Les raisins proviennent de leur vignoble de Podernuovo, situé dans la partie centrale, près du Château Poggio alle Mura. Les vignes, plantées il y a une quinzaine d'années, poussent sur des coteaux dans un sol d'argile et de calcaire où l'on trouve de nombreux cailloux ronds. La densité de plantation est de 4,200 pieds à l'hectare et l'on retire un rendement de 60 hectolitres à l'hectare.

Carré de biche medium-saignant
Après une macération d'une douzaine de jours, 90% du vin est élevé en barriques de chêne français, et le reste en foudres de Slavonie. Ce vin a été produit la première fois en 1997.

Notes de dégustation:

Malgré ses 6 ans d'âge, la robe de ce vin demeure toujours rouge rubis foncé avec à peine quelques traces d'évolution en pourtour du verre; on a au nez des effluves de framboise, de mûre et de prune, ainsi que des pointes de vanille, réglisse, d'épices et de chocolat; la bouche est pleine, charnue, et surtout d'une grande souplesse; il existe un parfait équilibre entre l'acidité rafraîchissante et les saveurs sucrées, gage d'un bon potentiel de vieillissement (dix ans au minimum); le bœuf, les viandes goûteuses et raffinées tel le gibier et les fromages moyennement relevés en feront de bons compagnons; une belle bouteille qui mérite son prix.

Voici les nouvelles étiquettes des vins de la maison Fetzer de Californie


La maison Fetzer de Californie vient de revoir l'image qui apparaît dorénavant sur les étiquettes de ses vins.

Celle-ci n'est pas sans rappeler les débuts du fondateur, Barney Fetzer, qui dès 1968, orienta la pratique de sa viticulture vers le développement durable et l'agrobiologie. Ses collègues lui demandèrent pourquoi il se donnait tout ce mal, alors que les pratiques industrielles conventionnelles étaient plus rapides et moins coûteuses. Notre homme, un peu rebelle, pensait que des raisins plus sains produiraient de meilleurs vins, tout simplement.

J'ai eu récemment l'occasion de goûter les derniers millésimes de leur Cabernet Sauvignon-Valley Oaks, ainsi que leur Chardonnay-Sundial, deux vins qui n'ont cessé de s'améliorer au fil du temps.

Cabernet Sauvignon, Valley Oaks, 2012, Californie

Cépage:     100% Cabernet Sauvignon
Code #:      336974
Prix:            14,95$

LCBO:        12,95$
Servir:       16-17° Celsius
Carafe:      15-20 min.

Voici un incroyable rapport qualité/prix. Ce vin rouge offre un équilibre des plus savoureux. Il titre un degré d'alcool de 13,5%, ce qui est raisonnable pour un vin californien, mais surtout un taux de sucre résiduel de 5 grammes par litre. Le vin n'est ainsi aucune lourd ou trop pâteux, surtout si on le sert autour de 16-17° Celsius.

La robe de ce vin est de couleur rouge rubis foncé; on perçoit à l'olfaction plusieurs parfums de fruits mûrs (framboise,  cerise noire, cassis), de vanille et d'épices douces; la bouche est très souple grâce à de beaux tanins doux et bien fondus, procurant un bel équilibre à l'ensemble; la longueur en fin de bouche est étonnamment longue pour un vin de ce prix; plutôt versatile à table, ce vin conviendra aux amateurs de petits prix qui désirent tout de même un minimum de personnalité et de qualité dans leurs vins.


Chardonnay Sundial, 2013, Californie

Cépage:     100% Chardonnay
Code #:      Non disponible au Québec
Prix:           Non disponible au Québec 
LCBO:        11,95$ 
Servir:       16-17° Celsius 
Carafe:      15-20 min.

Le Chardonnay de la maison Fetzer, meilleur que jamais dans ce millésime, a été retiré du répertoire de la SAQ, ce qui est plutôt incompréhensible. Nos voisins de l'Ontario sont plus chanceux, ceux-ci pouvant se le procurer à tous les jours, pour 11,95$. Si jamais il revient par bonheur dans notre province, attendez-vous plutôt à un prix de 14-15$.

Un vin de couleur jaune doré pâle, annonciateur de goût plein et mûr; les arômes viennent le confirmer, avec une prédominance d'ananas, de miel et de vanille; un bon goût suave et beurré, mais sans excès, ni lourdeur, grâce à une acidité bien dosée; texture souple et bonne et agréable finale; tout comme son collègue ci-dessus le Cabernet Sauvignon, à acheter à la caisse, non pas ici, mais dans la province voisine située à notre gauche.




dimanche 21 décembre 2014

Sauvignon Blanc, Saint-Bris, P.L. & J.F. Bersan, 2012, France


Cépage:     100% Sauvignon Blanc
Code #:      12454608
Prix:            20,80$ 
Servir:        10-12° Celsius


La famille Bersan, aujourd'hui représentée par Jean-François  et son fils Pierre-Louis, est une famille de vignerons présente à Saint-Bris-le-Vineux depuis 1453, soit depuis plus de 560 ans! La famille Bersan a profité du savoir-faire des Romains qui ont implanté la vigne à Saint-Bris dès le 2è siècle.

La totalité de la récolte est vinifiée dans un chai moderne avec cuves inox et matériel à la fine pointe de la technologie. Les vins une fois embouteillés sont entreposés pour le vieillissement dans le centre du village dans des caves voûtées datant du XIè et XIIè siècles.

Le vin mentionné est un vin qui provient du village de Saint-Bris-le-Vineux, la seule appellation de Bourgogne où le Chardonnay et
Asperges blanches, saumon fumé
et crevettes

l'Aligoté sont rois, à autoriser le Sauvignon Blanc. Notons que l'on retrouve tout de même dans cette appellation, l'ensemble des cépages bourguignons.


Notes de dégustation:

Quel bon vin de Sauvignon Blanc, rond et gastronomique à la fois! Le vin se présente avec une robe jaune claire et brillante; son nez est assez aromatique et des plus agréable, avec des notes d'agrumes (pamplemousse, mandarine, citron), de pêche et de fleurs blanches; la bouche est légèrement grasse et délicieusement fruitée (100% cuves inox);  même si le vin est sec (0,2 gr de sucre/litre), la finale se termine sur une petite note sucrée; bonne longueur; à consommer comme apéritif, sur des poissons, des salades fraîches, des fruits de mer, ou du fromage de chèvre.

samedi 20 décembre 2014

Les portos tawny Graham's avec mention d'âge


M. Rupert Symington
C'est le 3 novembre dernier, en compagnie d'une douzaine d'autres journalistes et chroniqueurs vin, que j'ai eu le privilège de suivre une conférence privée de deux heures environ sur le porto tawny, donnée par M. Rupert Symington, directeur exécutif de la maison familiale Graham's du Portugal. Cette réunion avait lieu au 2è étage du restaurant portugais bien connu, le Café Feirrera au centre-ville de Montréal.

En 1820, deux frères écossais, John et William Graham, fondent une entreprise au nord-ouest du Portugal à Porto, pour y faire le commerce du textile. Ils durent accepter 37 barriques de porto en paiement d'une dette. Ils décidèrent par la suite de consacrer leurs énergies à développer les meilleurs vins de Porto de la vallée du Douro.

C'est Andrew James Symington qui fut le premier de cette famille à venir en 1882 s'établir au  Portugal pour travailler pour la maison Graham's. Il épousa en 1891 Beatrice de Leitão de Carvalhosa Atkinson, qui comptait dans sa famille des ancêtres impliqués dans le commerce du porto depuis le 17è siècle.

En 1970, soit presque cent ans plus tard après l'arrivée d'Andrew James Symington, la famille Symington fit l'acquisition de l'entreprise Graham's. C'est donc la 5è génération de la famille Symington établie au Portugal qui est aujourd'hui aux commandes de l'entreprise dont les responsabilités administratives sont réparties entre 5 cousins.


Ceux-ci firent par la suite de nombreuses acquisitions d'autres marques de porto parmi lesquelles figurent Warre's, Dow's, Quinta do Vesuvio, Smith Woodhouse, Martinez, Quarles Harris, Gould Campbell et Cockburn's.

La conjugaison de 3 arts différents

Faire du porto demande de maîtriser trois domaines spécifiques: la vinification, la maturation en barriques et l'assemblage. Chacune de ces étapes demandes des connaissances et des habilités particulières.

1) C'est l'ajout d'une eau-de-vive sans saveur titrant à environ 72% d'alcool alors qu'il reste du sucre résiduel dans le moût et qui tuent les levures, qui donne un vin "fortifié" d'un taux d'alcool de 20% au final ainsi qu'un goût sucré. Ce processus, alors utilisé par des moines d'un monastère du Douro, fut adopté par deux marchands du 17è siècle afin de préserver leurs vins lors du long séjour en mer vers l'Angleterre.

2) Le porto tawny passe comme on le sait, de nombreuses années dans des barriques de bois matures, c'est-à-dire qu'ils sont âgés et jamais neufs. C'est le taux élevé en alcool qui rend ceci possible; tout autre type de vin serait pour sa part oxydé  et deviendrait du vinaigre par un contact si prolongé avec l'oxygène. Car il faut savoir qu'une barrique perd par évaporation naturelle, 2% de son contenu annuellement. Après 20 ans, cette "part des anges", représente près de 30% du contenu initial. Plus le temps passé en fûts est long, et plus le porto perd progressivement sa couleur rouge foncé d'origine et devient fauve (tawny).

3) L'art de l'assemblage pour sa part intervient à au moins deux reprises. On doit ainsi décider avant de mettre le vin dans des fûts comment il sera assemblé. Il provient en effet de différents cépages, eux-mêmes issus de différents vignobles. Le dernier assemblage, qui est fait avant l'embouteillage, révèle toute la science et l'expérience du producteur.

Les portos tawny avec mention d'âge

À l'opposé de ce que la plupart des personnes croient, comme nous l'a expliqué M. Symington, un porto tawny de 20 ans par exemple, ne provient pas d'un lot unique de vin qui a passé 20 ans dans une barrique. C'est un peu plus compliqué que cela. On doit comprendre les mentions 10 ans, 20 ans, 30 ans, etc. plutôt comme une désignation d'un style, que comme une indication précise d'une longueur de temps.

Nous avons ainsi pu vivre une expérience d'assemblage sur place lors de cette conférence.


Vous apercevez sur la photo ci-dessus 8 verres de porto tawny. Attardons-nous en premier sur les 3 derniers verres de la rangée du bas. Ils nous ont servi à assembler un porto tawny de "20 ans".

Le 3è verre à l'extrême droite contient 3 parties d'un tawny qui a passé 27 ans dans le fût; il est très bon mais un peu lourd car il manque un peu de fraîcheur; il est plus simple que complexe.

Le verre du milieu contient une partie d'un tawny qui a passé 23 ans en fûts. Lorsqu'on ajoute (ou assemble) ce vin au premier, le nouveau vin devient plus rond et plus suave; il gagne en charme et en complexité, mais il encore un peu lourd.

Le premier verre, celui de gauche, contient une partie d'un tawny qui a passé 16 ans en barriques; lorsqu'on l'assemble avec le mélange précédant, le nouveau vin est plus éclatant, plus frais et plus long. On comprend ainsi qu'ajouter un peu de vin plus jeune à un plus âgé, semble le réveiller. Le résultat d'un tel assemblage est forcément meilleur.

Nous avons ainsi reproduit à une petite échelle ce que fait la maison Symington à une plus grande pour élaborer son porto tawny 20 ans. On remarquera que la moyenne des âges des différents portos utilisés pour cet assemblage dépasse tout de même la moyenne indiquée sur l'étiquette de 20 ans.

Chaque maison de porto trouve la recette qui définit le mieux le style de la maison. Le défi par la suite, consiste à reproduire un goût identique d'une fois à l'autre d'un vin qui est le résultat de plusieurs assemblages à différents moments de son élaboration.

Dégustation de quelques tawnies

Suite à cette petite séance d'assemblage, il nous un peu plus facile de comprendre les produits suivants qui ont été dégustés par la suite. Il sont tous produits à l'aide des cépages traditionnels avec lesquels on élabore le porto. Ceux-ci sont selon moi, à leur meilleur, lorsque servis légèrement rafraîchis.


Porto tawny Graham's 10 ans

Code #:  1284436
Prix:       29,95$

Cette mention d'âge représente 35% des ventes de porto tawny de la maison; l'âge moyen des temps passés en fûts des tawnies qui ont servi à confectionné ce vin est de 13 ans.

Un vin de couleur rouge grenat foncé, légèrement fauve; notes de caramel, noisette et de bois; la bouche est fraîche et possède encore du fruit, principalement axée sur les raisins de Corinthe et les abricots secs; à la finale, on dénote un peu de caramel et on sent quelque peu la chaleur de l'alcool.


Porto tawny Graham's 20 ans

Code #:  284307 (375 ml)
Prix:       30,50$

50% des ventes de porto tawny de la maison proviennent de ce produit; l'âge moyen des temps passés en fûts des tawnies qui ont servi à confectionné ce vin est de 24 ans.

La robe du vin est fauve foncé; le nez est plus fin que le précédent, des notes de menthe et de bois fin se mêlant à celles du caramel et de noix; La bouche est davantage fondue et suave; la finale est aussi plus longue.


Porto tawny Graham's 30 ans

Code #:  10658412
Prix:       131,00$

Cette mention d'âge représente 10% des ventes de porto tawny de la maison; l'âge moyen des temps passés en fûts des tawnies qui ont servi à confectionné ce vin est de 35 ans.

Un vin dont la couleur est typiquement fauve; le nez est maintenant et majoritairement sur les noix et le caramel; la bouche est d'une grande souplesse; la suavité est au rendez-vous, la finesse aussi; longue finale; on monte d'un cran.


Porto tawny Graham's 40 ans

Code #:  594986 (375 ml)
Prix:       99,75$

5% des ventes de porto tawny de la maison proviennent de ce produit; l'âge moyen des temps passés en fûts des tawnies qui ont servi à confectionné ce vin est de 50 ans.

La robe du vin est maintenant passé au fauve clair; fraîcheur surprenante au nez où les notes de fleur d'oranger se mêlent à ceux du caramel; bouche d'une souplesse exemplaire et d'une grande complexité; finale très fine et longue; le paradis n'est pas loin.


À la fin, une surprise


Porto tawny Graham's 1969

Code #:   n. d.
Prix:       350,00$ (approx.)

Lorsqu'un millésime est d'une remarquable qualité, il arrive qu'un producteur décide d'élaborer un porto tawny issu d'une seul millésime. Il n'y a donc pas d'assemblage de tawny de différents âges dans ce cas. Ce fut le cas avec le porto tawny suivant, du millésime 1969.

Il est possible que le Québec en obtienne quelques bouteilles en 2015.

Un tawny de couleur fauve très claire; à l'olfaction, on décèle des arômes qui de  noix, miel, caramel, ainsi que de torréfaction; suavité, finesse, équilibre et longueur interminable composent la bouche de ce vin; parfait est le mot qui le résume le mieux; on en prendrait au petit déjeuner.



vendredi 19 décembre 2014

Suggestions de dernière minute pour le temps des Fêtes


Note: Ce texte a aussi été publié le 18 décembre 2014 dans le Huffington Post Québec (voir ici).

Le temps des Fêtes débutera bientôt. Si vous n'avez pas encore fait vos emplettes pour votre vin, voici près d'une trentaine de propositions dans toutes les gammes de prix.

Ces suggestions de dernière minute s'ajoutent à celles des champagnes et des mousseux faites le 4 décembre dernier, ainsi que celles à prix abordables de la semaine dernière.

Chacun des noms de vins mentionnés dans ce billet est un hyperlien qui vous mènera soit à la page de la fiche-produit sur le site du monopole, soit à une description détaillée du produit en question qui a été publiée sur mon blogue.

Vous trouverez à la fin de ce billet, un lien qui vous mènera à la liste de tous les vins mentionnés dans cette chronique. 

Vins blancs de moins de 20$ 

Débutons par 8  bons vins blancs, tous vendus en deçà de 20,00$, en provenance de la France et de l'Italie.

Les amateurs de Sauvignon Blanc qui ne sent pas trop le pipi de chat apprécieront celui-ci du Val de Loire, soit le Château Bellevue, Touraine 2013, offert à 16,35$. Mais pour s'offrir la qualité de l'appellation Sancerre, toujours en Val de Loire, c'est la Chatellenie 2013 de Joseph Mellot à 24,45$ qu'il vous faut.

Les six vins italiens suivants démontrent que ce pays est en mesure de nous proposer, en plus de ses rouges, des vins blancs aux assemblages qui ne manquent parfois pas d'originalité. Avouez qu'un vin fait de 60% de Procanico, 15% de Grechetto, 15% de Verdelho et 5% de Druppeggio et Malvasia, ça en jette! Je viens ici de vous décrire la composition du Campogrande Santa Cristina 2013 d'Antinori à 14,75$. Et que dire d'un vin élaboré avec 70% de Garganega et 30% de Chardonnay et de Sauvignon Blanc. Rien, sauf de dire que c'est délicieux et qu'il s'agit du San Vincenzo d'Anselmi 2013 à 17,65$.

La Toscane est surtout connue pour ses bons rouges, mais elle produit aussi de bons vins blancs, tel ce Pian di Rèmole 2013 du Marchesi de Frescobaldi à 17,20$ composé à 50-50 de Vermentino et de Trebbiano.  La Sicile pour sa part, se démarque de plus en plus par sa capacité à produire de bons vins blancs; on en a ici la preuve avec le vin Anthilia de  la maison Donnafugata 2013 proposé à 17,95$; c'est aussi un assemblage 50-50 mais d'Ansonica et de Cataratto cette fois-ci.

Si vous préférez les vins blancs monocépages, vous apprécierez la fine élégance de ce Chardonnay de la Vénétie, soit le Chardonnay Veneto 2013, de la maison Campagnola, à 13,65$. Si c'est le Pinot Gris qui vous branche, ce frais et surprenant Pinot Grigio Lumina 2013 de Ruffino à 13,95$ et lui aussi de la Vénétie, vous comblera à peu de frais.

Vins rouges de moins de 20$

Vous cherchez des vins rouges dans cette catégorie de prix? J'en ai sept pour vous.

Vous avez besoin d'un petit rouge, style passe-partout à prix doux? Tentez le coup avec Les petits Carreaux du Pays d'Oc 2013, un 100% Merlot pour 10,95$. Pour 25 sous de plus, vous pourrez obtenir ce Cabernet Sauvignon 2013 de Douglas Green, un vin d'Afrique du Sud, qui est pas mal du tout lui non plus pour le prix demandé, soit 11,20$.


On a rarement l'occasion de goûter au cépage Mourvèdre vinifié en solo. En voici l'occasion avec ce Mourvèdre Les Jamelles 2012 à 16,20$, un vin de France, du Languedoc plus précisément. Dans un style beaucoup plus classique, les amateurs avisés de Bordeaux ne voudront pas manquer de se procurer le Château Suau 2009 à 17,95$, un vin souple, droit et équilibré.

Pour les amoureux de la vallée du Rhône, les deux vins suivants sont pour vous. Tout d'abord, quelque chose d'inusité, le Taluyers, un Gamay 2013 d'appellation coteaux du lyonnais  à 19,35$ qui est très agréable. Dans un registre plus consistant, cet assemblage de Grenache et de Mourvèdre en comblera plusieurs, soit l'Altitude 420, Vinsobres, Domaine Jaume 2012, offert à 19,90$.

Ajoutez 5 sous et le Campo Viejo Reserva 2008 est vôtre pour 19,95$. C'est un vin espagnol d'assemblage de la région de la Rioja, maintenant âgé de 6 ans. Une bonne affaire. 

Vins rouges entre 20 et 25$

En voici cinq pour vous dans cette fourchette de prix. Le premier est original surtout dû à sa provenance, c'est le Cabernet Sauvignon 2012 de la maison Sagelands, de l'état de Washington aux États-Unis, à 20,25$; il déborde de fruits rouges et noirs et d'épices. À
peine plus cher à 20,75$, découvrez ce Bordeaux supérieur, le Château de la Vieille Tour, de l'excellent millésime 2009; c'est un assemblage 50-50 Merlot et Cabernet Sauvignon.

Les personnes qui aiment le cépage Cabernet Franc se régaleront de celui-ci du Val de Loire, à savoir le Marie de Beauregard d'appellation Chinon 2012, élaboré par la maison Saget Laperrière, et proposé à 21,25$. Ajoutez 50 sous et c'est le Chianti Classico 2011 de San Felice que vous obtiendrez, un classique du genre!

Pour savoir comment on fait de nos jours en Sicile de superbes vins avec le cépage Nero d'Avola, goûtez pour voir au Zisola 2011 de la maison Mazzei; un goût velouté des plus charmeurs pour 24,20$! 

Vins rouges entre 25 et 30$

Puisque certaines personnes en exigeront un peu plus pour Noël, voici six suggestions dans cette catégorie de prix.

Bien que le dernier mentionné dans ce billet en était un de Nero d'Avola, celui-ci est bien différent car les raisins ont été séchés pendant 4 semaines, un peu comme les Amarone en Vénétie; il en résulte un vin plus puissant et concentré. Ce vin sicilien original, c'est l'Ammasso 2012 de Montalto, à 25,25$.  On aime bien le cépage Nebbiolo lorsqu'il est question du Piémont, mais ce n'est pas une raison pour négliger la Barbera; le Marchesi Alfieri en est l'un des spécialistes avec son vin de Barbera d'Asti 2012 La Tota; beaucoup de bon vin pour 25,75$.

Pour un vin californien suave et charmeur, cette Petite Sirah 2011 de la maison Foppiano à 27,50$ en séduira plus d'un. Un autre tout aussi séducteur, un italien cette fois, de la Toscane, c'est l'Aska Bolgheri Rosso 2012 de Banfi, à 26,20$, dans lequel on retrouve du Cabernet Sauvignon à 95% et du Cabernet Franc pour le reste. 

Si les GSM (Grenache, Syrah, Mourvèdre) de France vous allument, ce Terre d'Argile 2012 du domaine de la Janasse à 29,00$ est tout désigné pour vous. Pour un côté un peu plus sauvage, recherchez le Mas de la Rouvière 2010, un Bandol à 29,90$ du domaine Bunan.

Vins rouges de plus de 30$
 
Pour ceux et celles qui peuvent se le permettre, voici trois petites folies à découvrir. Pour les aficionados du Pinot Noir et de la pureté du fruit, c'est l'Auxey-Duresses 2012 d'Agnès Paquet, offert à 33,50$ qui vous ravira; prix correct compte tenu de l'appellation.

Pour les personnes friandes de vins italiens riches et charnus, le Lucente della Vite 2011 de Toscane vous en mettra plein les papilles, surtout si vous le passer en carafe une vingtaine de minutes avant de le servir;  il est disponible à 35,25$.

De nouveau pour les amateurs de vin italien, mais de style plus sauvage, évolué et profond, je ne serais trop vous recommander de découvrir, si ce n'est pas déjà fait, le Brunello di Montalcino 2008 dei Barbi, à 48,50$; un grand vin, ni plus ni moins. 

Vins de dessert

Voici pour terminer, deux vins pour terminer en crescendo votre repas de Noël. Votre choix dépendra du dessert que vous aurez choisi.

Pour une finale sur une tarte aux fruits blancs (pommes, pêches, poires, etc.), optez pour un produit de chez nous, le cidre de glace du domaine Pinnacle 2012; cette demi-bouteille, offerte à 25,00$, suffira pour 6 à 8 personnes.

Si votre dessert contient du chocolat et/ou du caramel, gâtez-vous avec ce porto Colheita 1988 de la maison Offley à 58.75$, dont le goût oscille entre les fruits rouges, les noix et le caramel.

Notez que les deux derniers produits peuvent aussi être accompagnés de fromages à pâtes persillées (bleus) pour un agréable contraste sucré-salé, comme ils peuvent être savourés seuls, pour eux-mêmes, en guise de digestifs

Pour ceux et celles qui voudraient imprimer la liste complète de ces recommandations (il y a en a tout de même plus de trente) afin d'y référer  ultérieurement, vous pourrez le faire en suivant ce lien :

http://bit.ly/1Gu7n6Y


Nos meilleurs vœux à chacun de vous!

Marie-Claude Journault et moi-même aimerions transmettre à tous nos fidèles lecteurs et lectrices, nos meilleurs souhaits pour un Noël rempli de joie, de bonheur, et de bons vins!

Cette illustration est une création de Marie-Claude Journault
 Voir son site internet: mcjournault.com