Google Translate

Bienvenue sur ce site GRATUIT et SANS PUBLICITÉ sur les bons vins du monde entier

Pour les amateurs de vin qui prennent leur plaisir au sérieux!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.



À propos de ce blogue | Qui sommes-nous? | L'auteur

Rechercher sur ce blogue

lundi 29 mars 2021

Dégustation de vins italiens ayant reçu la note maximale par Gambero Rosso (partie 1)

 

Voici mes notes de dégustation de 14 vins italiens qui font partie du guide annuel 2021 de la revue Gambero Rosso (34e édition).




Mais avant, parlons un peu de l'Italie et de ses vins.

Dans les 20 régions viticoles italiennes, on dénombrerait près de 700 cépages sur les quelques 10,000 qui existent dans le monde.

Nul ne sait exactement combien de vins différents on y élabore (plusieurs dizaines de milliers assurément), mais on peut dire qu'en 2018, ce pays était le plus grand producteur mondial en volume, avec ses 54.8 millions d'hectolitres de vin (soit 54,800,000,000 litres ou l'équivalent d'un peu plus de 7,3 milliards de bouteilles de 750 ml).


Source: www.fr.statista.com


Note: En 2019, l'Italie occupe toujours la première place selon l'OIV (Organisation internationale de la Vigne et du Vin) avec 47,5 millions d'hectolitres, suivi de la France avec 42,1 millions d'hectolitres, et de l'Espagne avec 33,5 millions d'hectolitres. On évalue que l'Italie représente à elle seule plus de 19% de la production mondiale en vin.

Contrairement à certains autres classements (des États-Unis et d'Angleterre) qui tentent de départager les vins du monde entier, Gambero Rosso le fait uniquement pour ceux de l'Italie, ce qui représente déjà tout un programme!


Leur système d'évaluation plutôt simple, fonctionne par nombre de verre. Les vins qu'ils retiennent, reçoivent en effet un verre, deux verres, ou trois verres (Tre bicchieri) qui est la note maximale reconnue dans le monde entier comme une certification de qualité officielle pour les vins italiens.



Pour cette 34e édition de leur guide Vini d'Italia (la première fut en 1987), une équipe d'experts a parcouru le pays pour aller à la rencontre de l'ensemble de la production italienne, selon un système de dégustation à l'aveugle, analysant ainsi plus de 24,000 vins.

De ce nombre, 476 vins ont reçu la note maximale (3 verres). Le tableau ci-dessous répertorie le nombre de gagnants par région viticole pour la plus récente édition de 2021, en comparaison avec les chiffres de l'édition de 2010.



Les curieux qui voudraient voir la liste complète de ces 476 vins suivi du nom de leurs producteurs, pourront la consulter ici.

Vous aurez compris que les vins que j'ai dégustés proviennent de cette liste. Les échantillons ont été préalablement livrés aux participants, et la dégustation virtuelle en compagnie des producteurs, fut animée par Lorenzo Ruggeri, journaliste pour le Gambero rosso.

Afin de vous permettre de mieux situer la provenance des vins ci-dessous décrits, vous trouverez ci-après une carte des 20 régions viticoles italiennes.



Ce compte-rendu vous livre les informations à propos de la dégustation virtuelle qui s'est tenue le 26 mars dernier. La seconde partie qui suivra bientôt couvrira celle du 30 mars.




Les amateurs de bons vins italiens seront probablement intéressés de lire les informations qui suivent, les vins décrits étant captivants à plus d'un égard.

Ce topo pourrait également s'avérer fort utile, si jamais la SAQ avait la bonne idée d'en commander quelques-uns, permettant à l'ensemble des consommateurs québécois d'y tremper les lèvres.


Partie 1


Anthium, Bellone, Casale del Giglio, Lazio, 2020, Italie

Les vins de la région du Latium (Lazio en italien) sont peu connus au Québec, puisque nous en avons fort peu. Le vin mentionné ci-dessus est issu d'un vignoble situé à environ 1 heure de Rome. Il est uniquement constitué du cépage Bellone, un ancien cépage encensé par Pline, un écrivain et naturaliste romain du 1er siècle. 

Le vignoble est situé à Anthium, nom d'une ville côtière de l'Antiquité, qui porte de nos jours le nom de Anzio. Les vignes âgées de plus de 60 ans sont non-greffées, la nature du sol ne favorisant pas la prolifération du phylloxéra. Après une macération pelliculaire, on procède à un pressurage doux et à la vinification pendant 10 à 12 jours en cuve inox, à l'aide des levures indigènes. Si tout ceci ne pique pas votre curiosité, prière de cesser de lire cet article!

Doté d'une robe jaune doré très clair et de légers reflets verts, ce vin propage d'invitants et de gourmands arômes de miel doux, de pêche et de fruits tropicaux, avec une pointe citronnée, où se superposent quelques notes florales; la bouche est légèrement suave et savoureuse; l'équilibre est préservé par une acidité naturelle bien préservée; finale subtilement saline; ce vin peut vieillir quelques années; original et délicieux!

Note: Le dernier millésime disponible au Québec fut le 2016; il coûtait 23,75$ (voir ici).



Alta Mora, Cusumano, Etna bianco, Sicile, 2019, Italie

Un vin élaboré par la maison Cusumano qui a acheté en 2013 plusieurs hectares de vignes plantées sur les flancs de l'Etna, le plus important volcan en activité d'Europe. Ces vins portent alors la marque Alta Mora.

Ce vin blanc est uniquement élaboré avec le cépage Carricante provenant d'un vignoble de 6 hectares. Elles sont âgées de 20 ans en moyenne et sont plantées à 600 mètres d'altitude. Le vin est élevé en cuve inox uniquement durant 4 mois sur ses lies.

Le millésime 2015 qui était alors disponible au Québec à 26,00$ (voir ici), a été dégusté en novembre 2018, par les membres du Club des Dégustateurs de Grands Vins (voir ici).

Un vin issu de la petite appellation Etna bianco Il existe également celle d'Etna rosso) qui ne compte au total que 1,000 hectares, dont on ne retire que 3 millions de bouteilles; cette cuvée de la bien connue maison Cusumano se présente sous une robe jaune doré, soutenue et brillante; arômes de miel léger et d'abricot, de pêche et de citron; bouche fine et fraîche, remplie de fruits mûrs créant une impression d'un certain volume;   ce vin est doté d'une belle finale saline; grâce à son acidité naturelle, ce vin peut vieillir quelques temps; il conviendra selon votre menu, de l'apéro jusqu'au fromage; original, savoureux et gastronomique!

Aucune disponibilité au Québec pour le moment.



Roma rosso DOC, Edizione limitata, Poggio Le Volpi, Lazio, 2017, Italie

Le domaine Poggio le Volpi (que l'on pourrait traduire par La colline aux renards) est situé près de la commune de Monte Porzio Catone, à seulement quelques kilomètres de la capitale italienne, Rome.

Les vignes de leur vignoble poussent sur de vieux sols d'origine volcanique, transmettant ainsi aux vins une expression reliée à son terroir. La cuvée mentionnée ci-dessus est un assemblage de Montepulciano, Syrah et de Casanese, ce dernier étant un cépage autochtone du Latium. Le vin est élevé un an dans différents types de fûts.

Arborant une teinte rubis très subtilement violacée, ce vin joue dans la sphère de l'univers aromatique de la framboise, de la cerise et de la mûre, avec une touche de poivre blanc et un soupçon de vanille; ce vin s'est avéré beaucoup plus convaincant après avoir passé près d'une heure en carafe; il livre des tanins mûrs et bien enrobés aux formes légèrement plantureuses, heureusement compensées par une saine acidité; finale quelque peu astringente et boisée; il sera intéressant de le voir évoluer en bouteille; production de seulement 22,000 bouteilles.

Aucune disponibilité au Québec pour le moment.




Ziggurat, Tenuta Castelbuono, Groupe Lunelli, Montefalco rosso, Ombrie, 2017, Italie (bio)

La Tenuta Castelbuono appartient à la famille Ferrari qui élabore d'excellents vins effervescents italiens dans le Trentin Haut-Adige. Ce domaine de 35 hectares cultivé en agrobiologie possède des vignobles à Montefalco, et près de la commune de Bevagna, en Ombrie.


La cuvée Ziggurat est un assemblage de Sangiovese (70%), Sagrantino (15%) et Cabernet Sauvignon et de Merlot (15%). Élaborée pour la première fois en 2004 ce vin est élevé 12 mois en barriques de 225 et de 500 litres, suivi d'un affinage de 6 mois en bouteille.

Voici un vin se style longitudinal, avec beaucoup de fraîcheur; il se pare d'une brillante robe rouge rubis et distille des arômes fruités évoquant la cerise, parsemés de fines herbes (girofle, menthe); la bouche qui est dotée d'une certaine puissance due à son élevage sous bois, est non dénuée de précision et d'élégance; ce style lui confère une grande polyvalence avec la nourriture (viandes grillées blanches et rouges); premier millésime en 2004; ce vin pourra vieillir en cave de 3 à 5 ans.

Aucune disponibilité au Québec pour le moment.



Primitivo, Don Antonio, Casa vinicola Coppi, Puglia, 2017, Italie

Bien que la famille Coppi soit propriétaire de cette cave depuis 1976, ses origines remontent à 1882. Leurs vignobles se trouvent à Turi et à Gioa del Colle, une terre dédiée à la viticulture depuis des millénaires.


Leurs vins ont reçu de nombreux prix, et de nos jours, les vins de ce producteur des Pouilles sont connus dans le monde entier. La cuvée Don Antonio a été vinifiée en macération carbonique pendant 6 à 7 jours pour ensuite faire sa conversion malolactique en foudres de chêne de Slavonie de 100 hectolitres, Puis, le vin est élevé durant 6 mois dans le même type de contenant, suivi d'un affinage d'un an en bouteille.

Bien que le cépage Primitivo soit génétiquement semblable au Zinfandel de Californie, la version livrée ici par la maison Coppi possède fraîcheur, précision et élégance; se drapant d'une robe rubis très subtilement violacé, ce vin dévoile un bouquet où la cerise noire, la prune, les fines herbes sauvages et les très fines épices boisées se conjuguent harmonieusement sur une bouche toute en douceur; ce vin qui recèle un certain potentiel de garde, gagne à être passer en carafe si consommé en jeunesse; original et convainquant!

Aucune disponibilité au Québec pour le moment.



Amarone della Valpolicella, Campo dei Gigli, Tenuta Sant'Antonio, Vénétie, 2016, Italie

C'est au milieu des années 90 que les frères Castagnedi ont fondé la Tenuta Sant'Antonio avec pour objectif d'atteindre les plus hauts standards de qualité. Même si leur répertoire compte une gamme variée de vins vénitiens, c'est avec leurs vins d'Amarone qu'ils se sont démarqués.


Ainsi, on préfère vendanger plus tôt que tard, afin que les raisins renferment une acidité naturelle suffisante. La cuvée mentionnée ci-dessus est un assemblage de 70% de Corvina Veronese et de Corvinone, 20% de Rondinella, 5% de Croatina et 5% d'Oseleta. Ces raisins proviennent de la commune de Mezzane de Sotto, dans le district de Monti Garbi, près de Vérone. Il est élevé pendant 3 ans en barriques de chêne de 500 litres, avec bâtonnage hebdomadaire la première année.

Cet Amarone en est d'un charme immédiat! Vêtu d'une robe rubis légèrement soutenu et parsemé de reflets violets, ce vin exhale de beaux arômes de framboise, de mûre, de myrtille, entremêlés de notes balsamiques, de torréfaction et de vieux bois; il procure une bouche d'une certaine amplitude et empreinte de finesse et d'élégance; bonne longueur en finale; on en produit seulement 15,000 bouteilles.

Note: Le dernier millésime disponible au Québec fut le 2010; il coûtait 87,00$ (voir ici).



Amarone della Valpolicella Classico DOCG, Sant'Urbano, Speri viticoltori, Vénétie, 2016, Italie

Les origines de cette cave remontent au début du 19e siècle. Sept générations de la famille Speri ont cultivé plus de 60 hectares situés dans les meilleures parcelles de l'appellation Valpolicella Classico, perpétuant les traditions ancestrales.


Le vin mentionné ci-dessus est un assemblage de 70% de Corviana Veronese et de Corvivone, de 25% de Rondinella, et de 5% de Molinara, en provenance de la propriété de Monte Sant'Urbano, près de la commune de Fumane. Après un séchage de 100 jours, les raisins pour ce millésime ont été pressés le 4 janvier 2017 et ont macéré durant 30 jours en cuve inox. Les peaux ont été retirées le 3 février suivant afin que le vin procède à sa conversion malolactique en fûts de chêne de 50 hectolitres. Le vin est ensuite élevé durant 24 mois en barriques de chêne de l'Allier de 500 litres, ainsi que 18 mois en foudres de chêne slavon de 20 et de 40 hectolitres, suivi d'un affinage en bouteille de 12 mois.

Ce vin pouvant se conserver pour les 8 à 10 années à venir, il convient de le passer en carafe au moins 1 heure, si on le consomme en jeunesse; car c'est avec de l'aération que la belle et riche matière de ce vin vous paraîtra plus ciselée et qu'apparaîtra en finale une impression de salinité; cela fera également ressortir ses beaux arômes de mûre, de framboise, de cerise noire, de fines herbes et de cacao; un grand vin en devenir.








P.S. La seconde partie de compte-rendu suivra dans quelques jours.



1 commentaire: