Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Il n'y a pas de petites vidéos énervantes qui démarrent toutes seules, ni aucune publicité. Il est donc libre et indépendant de toutes influences externes. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, est membre de la FIJEV (Fédération Internationale des Journalistes et Écrivains des Vins et Spiritueux). Il ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher sur ce blogue

Article en vedette

<b>L’insaisissable minéralité dans le vin</b>

samedi 24 mars 2018

Petite verticale de 3 millésimes de la cuvée de base Côte-Rôtie de la maison Guigal


Lors de la soirée du 19 mars dernier au Club des Dégustateurs de Grands Vins, j'avais sorti quelques bouteilles de ma réserve personnelle, afin que la trentaine de membres présents puissent mieux connaître ce producteur.

Fondée en 1946 à Ampuis par Étienne Guigal, là où les Romains cultivaient déjà la vigne il y a plus de 2,400 ans.

Son fils Marcel, bien que très jeune, prend la relève en 1961, alors que son père est frappé de cécité totale.




La maison Guigal élabore 25 cuvées de vins tranquilles dans les 3 couleurs. Elle couve les appellations Côte Rôtie, Condrieu, Hermitage, St-Joseph, Crozes-Hermitage dans la partie nord de la vallée du Rhône, et celles de Tavel, Gigondas et de Châteauneuf-du-Pape dans la partie sud.

Plusieurs de ces vins sont référencés ici, cette maison y étant présente depuis quelques décennies (voir ici).




Les vins décrits ci-dessous représentent l'entrée de gamme de la maison Guigal en matière de Côte Rôtie. Ils sont un assemblage de parcelles de la Côte brune (expression virile) et de la Côte blonde (expression plus féminine en raison de la présence de Viognier en complantation avec la Syrah).

Leurs raisins sont vendangés à la main et triés. La fermentation et la macération avec pigeages se déroulent en cuves inox closes thermo-régulées pendant environ 3 semaines. Le vin est ensuite élevé pendant 36 mois minimum en fûts de chêne français, neufs pour la moitié. On en produit annuellement environ 200,000 bouteilles en moyenne.




Côte-Rôtie, Côte brune et blonde, E. Guigal, France

Infos de base:

Cépages:  96% Syrah, 4% Viognier
Code #:    13260821  (millésime 2013)
Prix:          77,75$$
Alcool:     13,5%
Sucre:      ~ 2 gr/l
Servir:     17° Celsius

Nous avons pu comparer côte-à-côte les millésimes 2007, 1999 et 1997 de la maison.




Millésime 2007:

Robe encore relativement jeune, affichant quelques reflets grenats; parfums quelque peu évolués, allant de légers arômes végétaux, d'humus, de poivre blanc et de torréfaction (surtout à l'ouverture); la bouche est plus révélatrice avec des tanins lisses et souples déployant des flaveurs très agréables et une bel équilibre d'ensemble; très bonne persistance gustative; prêt à boire, il pourra se conserver de 6 à 8 ans dans une bonne cave.


Millésime 1999:

Si le millésime 2007 étant un très grand millésime pour le Rhône septentrional, 1999 fut un peu plus difficile avec une température chaude et sèche; la robe de celui-ci est cependant plus foncée que le précédant; son bouquet où s'entremêlent les notes de caramel léger et de torréfaction rappellent le climat de 1999; bien que légèrement grasse, la bouche est toutefois suffisamment fraîche, les tanins bien fondus venant caresser la langue et le palais; belle et longue finale; maintenant épanoui, il est recommandé de le boire maintenant.


Millésime 1997: 

Bien qu'il s'agisse d'un très bon millésime, j'étais un peu inquiet pour celui-ci car il affiche un 20 ans bien sonnés au compteur; on pouvait légitimement se poser la question car le verre renvoyait une teinte grenat soutenu parsemée de reflets orangés; et bien oui! Même qu'il émanait encore de celui-ci des notes florales et d'écorce d'orange; la bouche a suivi, empreinte d'une agréable fraîcheur et d'une belle souplesse; un vin maintenant parfaitement harmonieux et délicieux; il devrait pourvoir se rendre à son quart de siècle, soit d'ici 5 ans. 





Aucun commentaire:

Publier un commentaire