Google Translate

Bienvenue sur ce site GRATUIT et SANS PUBLICITÉ sur les bons vins du monde entier

Pour les amateurs de vin qui prennent leur plaisir au sérieux!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.



À propos de ce blogue | Qui sommes-nous? | L'auteur

Rechercher sur ce blogue

Observez-vous les 10 Commandements du Vin?

<b>Comment identifier les vins trafiqués?</b>

vendredi 8 décembre 2017

Mas de Daumas Gassac, Vin de pays de l'Hérault, Famille Guibert, 1998, France


Cépages :   64,5% Cabernet Sauvignon, 8,8% Merlot, 6,6% Cabernet Franc, 5,6% Malbec, 2,5% Pinot Noir, 1,4% Tannat, 2,6% variétés rares (Nebbiolo, Barbera, Dolcetto, Armigne, Arenie, Bastardo, Saperavie, Tchkaveri)
Code # :     épuisé*
Valeur:       175,00$  (approx)
Alcool:       13,5%   
Sucre:        2 gr/l   
Servir :       17° Celsius

Carafe:       45-60 min.

*millésime 2013 présentement disponible à 55,25$ (code #12448013)




Tout a commencé en 1971, lorsque Aimé Guibert et son épouse Véronique se portent acquéreur d'une ferme abandonnée près du village d'Aniane, au nord-ouest de Montpellier, pour en faire leur demeure principale. 

Il fit appel à l’œnologue Émile Peynaud lorsqu'il découvrit le potentiel viticole de sa propriété. Il planta 40 hectares de vignes avec plusieurs variétés, la principale étant le Cabernet Sauvignon, et commença à produire du vin dès 1978.

Avant-gardiste,  M. Guibert décida dès le départ de maintenir la biodiversité en conservant des lots d'arbres et de buissons parmi ses vignes.




Dû à l'encépagement, il ne pouvait utiliser l'appellation Coteaux du Languedoc et ses vins furent classés comme Vins de Pays. Cela est sans doute la raison, bien que ses vins s'avérèrent originaux et surtout remarquables, que ce domaine ne fut reconnu à sa juste valeur que beaucoup plus tard.

La plupart des spécialistes s'entendent de nos jours pour dire que la maison produit des vins classés comme parmi les plus grands vins du Languedoc.

42 ans après avoir fondé cette entreprise, Aimé Guibert, homme de caractère et de persévérance, décéda en mai 2016 à l'âge vénérable de 91 ans. Ses quatre fils aujourd'hui poursuivent le développement du domaine familial.




Bien que l'on y élabore plus de deux douzaines de cuvées, le vin mentionné en titre est le fer de lance de la maison. Il est issu d'un excellent millésime pour cette région. Le rendement des vignes fut de 37 hectolitres à l'hectare et on a en produit 109,000 bouteilles et 1,850 magnums.

NOTE: Je désirerais remercier le généreux donateur désirant garder l'anonymat, pour avoir fait don de 3 bouteilles de ce merveilleux vin, et m'avoir ainsi permis de le faire découvrir le 27 novembre dernier, aux membres du Club des Dégustateurs de Grands Vins présents lors de cette soirée.


Notes de dégustation:

Sans doute l'un des plus belles réussites du parcours d'Aimé Guibert, ce vin affiche encore d'une étonnante jeunesse, révélant l'incroyable longévité de ce vin; robe rubis très foncé; c'est davantage par les arômes que l'on peut déceler une certaine évolution; son bouquet de compose de notes fruitées (framboise, cassis, prune), végétales (sous-bois, feuilles mortes, fines herbes) avec une pointe balsamique; sans être trop costaud, il s'agit d'un vin un peu plus que moyennement corsé; une belle fraîcheur se dessine en bouche et les tanins sont maintenant assouplis; bel équilibre d'ensemble et très longue finale; un vin de méditation bon pour encore 15 à 20 ans, à savourer à petites gorgées.






Aucun commentaire:

Publier un commentaire