Google Translate

Bienvenue sur ce site GRATUIT et SANS PUBLICITÉ sur les bons vins du monde entier

Pour les amateurs de vin qui prennent leur plaisir au sérieux!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.



À propos de ce blogue | Qui sommes-nous? | L'auteur

Rechercher sur ce blogue

Boire du vin au resto: guide de survie

<b>Notre 30e concours! 3 lots de 5 vins à gagner!</b>

mercredi 18 novembre 2020

3 vins rouges de la maison vénitienne Gerardo Cesari

 

Les trois vins rouges commentés ci-dessous du millésime 2017, bien qu'ayant des profils différents, ont le cépage Corvina comme point commun, puisque l'on en retrouve entre 60% et 80% dans leurs assemblages.




Cette maison italienne de Vénétie a été fondée en 1936 par Gerardo Cesari. Il ne faut pas la confondre avec un autre producteur ayant le même nom de famille, mais situé en Émilie-Romagne.




Ce producteur de Vénétie s'est fait connaître principalement pour son Valpolicella Ripasso ainsi que son délicieux Amarone, vendu à prix très compétitif.

Au début des années 70, l’Amarone Cesari fut l’un des premiers vins italiens à atteindre les cinq continents grâce à l’enthousiasme et l’initiative de Franco Cesari, le fils de Gerardo. C’est ainsi que débuta l’histoire à succès des vins Cesari dans le monde entier.

Aujourd’hui, la maison Cesari continue son évolution tout en restant fidèle à ses racines grâce à Deborah et Gerardo Cesari (même prénom que le grand-père), les enfants de Franco, qui se sont joints à leur père dans la gestion de l’entreprise.




La maison peut compter de nos jours sur plus de 100 hectares de vignes, à partir desquelles on élabore une vingtaine de cuvées. La maison a surtout bâti sa réputation avec ses vins rouges d'Amarone et de Valpolicella.




Parmi les 6 vins présentement disponibles à la SAQ, j'ai récemment eu l'occasion d'analyser 3 vins rouges, suite à la réception d'échantillons.


Mara, Valpolicella Ripasso Superiore D.O.C., 2017

Cépages:   75% Corvina, 20% Rondinella, 5% Molinara
Code #:     10703834
Prix:          19,75$
Alcool:      13,5%
Sucre:        6,4 g/litre
Servir:       17° Celsius
À boire:     2020-2024





Ce Valpolicella utilise la technique ripasso qui consiste, après la fermentation alcoolique, à laisser macérer le vin sur des lies d'Amarone pendant 15 à 18 jours. Ceci permet d'enrichir le vin en tanins, en saveurs et en arômes. Suite à ce processus, le degré alcoolique de ce vin a gagné 1%. Après la conversion malolactique, le vin est élevé en fûts de chêne. La mention Superiore signifie que le vin a vieilli au moins un an et que son degré d'alcool est d'au moins 12%. Il s'agit d'un produit courant du répertoire de la SAQ.

Visuellement, ce vin propose une teinte rubis soutenu, avec des reflets violets et grenat; il en émane des arômes de fruits rouges et noirs (cerise, mûre), avec une pointe animal (cuir), ainsi que des effluves de terre humide et de champignons; grâce à son acidité naturelle, ce vin procure de la fraîcheur une fois en bouche; l'ensemble, bien que généreux et savoureux, demeure souple et équilibré; le sucre résiduel qui procure de la rondeur, est à peine perceptible; les saveurs se prolongent un bon moment; un produit élaboré selon les règles de l'art et proposé à prix compétitif.

Il créera de belles alliances avec les plats de pâtes, les viandes goûteuses (bœuf, canard, gibier), ainsi qu'avec les fromages moyennement relevés.




Jùsto, Vénétie, IGP, 2017 

Cépages:   60% Corvina, 40% Merlot
Code #:     145555736
Prix:          15,35$
Alcool:      13,5%
Sucre:        6,8 g/litre
Servir:       17° Celsius
À boire:     2020-2023




Ce vin est un tout nouveau produit de la maison Gerardo Cesari qui vient d'arriver chez nous. Il renferme une proportion moins élevée de Corvina que le vin précédent et il est assemblé avec du Merlot. Si les raisins sont passerillés (mis à sécher) pendant environ 20 jours, ce vin ne macère cependant pas sur des lies d'Amarone. Sans renier ses origines vénitiennes, on recherche un vin moins complexe et plus accessible. Son nom Jùsto est d'ailleurs une contraction du mot anglais just (simplement) avec le mot italien giusto (c'est vrai, tout à fait). Ce vin est vinifié et élevé en cuve inox.

Si la robe de ce vin est se teinte assez semblable au précédent, ses arômes sont plus fruités (framboise, cerise noire, prune), avec un léger soupçon de cuir et de fines épices;  malgré son prix très raisonnable ce vin n'est pas dénué de personnalité; il déploie de belles saveurs rondes et charnues, avec un petit côté sauvage bien dompté; pas trop corsé avec une finale de longueur plus que respectable; les amateurs de vins italiens se régaleront à bon prix.

Note: Ci-contre, le nouvel habillage qui commence à arriver en succursales




Bosan, Valpolicella Ripasso Superiore, 2017

Cépages:   80% Corvina, 20% Rondinella
Code #:     11355886
Prix:          32,60$
Alcool:      14%
Sucre:        5,3 g/litre
Servir:       17° Celsius
À boire:     2020-2025


 



Le style de ce vin est similaire est assez similaire au premier vin ci-dessus, la cuvée Mara, puisqu'il bénéficie lui aussi de la méthode ripasso Ce vin a cependant été vieilli pendant 12 mois en barriques de chêne français. Après l'assemblage, il passe un autre 6 mois en fûts afin que les deux cépages se fondent ensemble. Après l'embouteillage, il est affiné en bouteilles durant 8 mois avant la vente. Cette cuvée est le haut de gamme dans la catégorie des Valpolicella Superiore de la maison

Un vin à la robe rubis très foncé agrémentée de reflets violacés; il émane du verre des parfums de cuir, de cerise noire, d'épices douces et de cacao; moyennement corsé, ce vin est parfaitement équilibré entre l'acidité et les saveurs boisées et sucrées; pleinement épanoui, on peut commencer à le boire et il se conservera au moins pour les 4-5 années à venir. À agencer avec des viandes riches et goûteuses, des plats en sauce tel l'osso buco, puis on termine la bouteille avec des copeaux de parmigiano reggiano ou de pecorino.




Côtes levées de porc 






Aucun commentaire:

Publier un commentaire