Google Translate

Bienvenue sur ce site GRATUIT et SANS PUBLICITÉ sur les bons vins du monde entier

Pour les amateurs de vin qui prennent leur plaisir au sérieux!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.



À propos de ce blogue | Qui sommes-nous? | L'auteur

Rechercher sur ce blogue

Observez-vous les 10 Commandements du Vin?

<b>Les 10 Commandements du Vin</b>

samedi 24 novembre 2018

Un trio d'enfer du domaine du Vieux Lazaret!


La famille Quiot possède des vignobles dans la vallée du Rhône, ainsi qu’en Provence. J'ai brièvement parlé à plusieurs reprises à monsieur Jérôme Quiot, puisque celui-ci participe depuis quelques années à La Grande Dégustation de Montréal.

Lui, son épouse Geneviève, son fils Jean-Baptiste et sa fille Florence, sont à la tête des Vignobles de la Famille Quiot. 




Les origines de ce domaine qui porte de nos jours le nom de Domaine du Vieux Lazaret, pour leurs vins d'appellation Châteauneuf-du-Pape, remontent à 1748, alors que leur ancêtre Antoine Quiot fit l'acquisition de 8 hectares dans cette région.

Aujourd'hui, grâce à plusieurs acquisitions au fil du temps, ce sont plus de 100 hectares de vignes que possède la 13è génération de la famille pour la seule appellation Châteauneuf-du-Pape, soit l'un des plus importants domaines des environs châteauneuvois.

Bien que ce domaine ait de lointaines origines, ce n'est que dans les années 80 que Jérôme Quiot décide d'embouteiller lui-même ses vins. Auparavant, toute la production était vendue en vrac. De nos jours, c'est de 90% à 95% des vins de ce producteur qui trouvent preneur hors France vers une trentaine de pays. C'est donc dire que ce grand domaine demeure encore inconnu pour les plupart des Français.



J'ai eu le privilège de dîner (déjeuner pour nos lecteurs européens) en tête-à-tête avec M. Jérôme Quiot, le printemps dernier, au restaurant de l'ITHQ (Institut du Tourisme et de l'Hôtellerie du Québec).

Ceci m'a donné l'idée de présenter trois des vins du domaine du Vieux Lazaret, à une quarantaine de nos membres, lors de l'une de nos soirées de novembre, organisée par le Club des Dégustateurs de Grands Vins.



En voici un bref aperçu.


Châteauneuf-du-Pape (blanc), Domaine du Vieux Lazaret, 2001, France, n. d.


Il n'y a que 5% de vins blancs dans cette appellation. La famille Quiot en produit dans une proportion de 15%. Ce volume lui permet d'avoir un prix de revient plus raisonnable que les producteurs qui en font peu, le coût de production étant réparti sur un plus grand nombre de bouteilles, 65,000 dans ce cas-ci.

Il y a 18 références à la SAQ pour cette appellation en blanc; celui-ci est le 2è moins cher car le prix moyen de cette catégorie dépasse les 60$.  C'est le millésime 2016 qui est présentement disponible au Québec, à 39,00$ un prix d'ami. Il en reste cependant très peu. (voir ici).

Cet assemblage de Grenache Blanc (50%), Clairette (25%), Bourboulenc (20%) et de Roussanne (5%), est issu de vignes qui poussent en sol argileux. Leur rendement est très faible, soit 35 hectolitres par hectare. Seule la Roussanne est vinifiée et élevée en fûts.

Les 3 bouteilles du millésime 2001 furent expédiées de France, spécialement à notre intention.

Notes de dégustation:

Une incroyable expérience démontrant que certains vins blancs d'appellation Châteauneuf-du-Pape peuvent tenir la route plus longtemps qu'on ne le pense! Robe jaune et quelque peu ambrée; effluves de pomme mûre, de noisette et de miel; un vin moyennement corsé en bouche grâce à ses belles saveurs riches et un peu grasses; suave et passablement long; tout à fait délicieux; bon pour encore au moins les 3-4 prochaines années.


Châteauneuf-du-Pape (rouge), Domaine du Vieux Lazaret, 2015, France, 35,60$




Il existe présentement plus de 80 références à la SAQ en matière de Châteauneuf-du-Pape rouge et celui-ci est le 4è moins cher. Le millésime 2015 est exactement celui qui est actuellement dans le réseau et il est très bien distribué (voir ici). Un achat à boire maintenant, ou à conserver au moins 6 ans en cave.

Cet assemblage de 60% de Grenache, 25% de Syrah, 10% Mourvèdre et de 5% de Cinsault, est élaboré avec des raisins issus de vignes qui poussent sur 3 sols différents (galets roulés, terrasses caillouteuses avec sables et gravier,  et sols argileux). Presque toutes les grappes sont éraflées; cuvaison de 15 à 21 jours; élevage de 18 mois en cuves et en fûts pour 15%.


Carré d'agneau en croûte aux fines herbes, pommes de terre à l'ancienne, légumes racine, sauce au porto


Notes de dégustation:

À l'opposé de beaucoup trop de vins rouges de Châteauneuf-du-Pape, celui-ci est d'une désarmante accessibilité; il est non seulement prêt à boire, mais aussi facile à boire; robe rubis soutenu; arômes de framboise, de myrtille, de réglisse et d'olive noire; belle souplesse des tanins en faisant un vin élégant, savoureux et équilibré; il pourra poursuivre son évolution encore de 6 à 8 ans; pour la sauvagine, l'agneau ou le boeuf.


Cuvée Exceptionnelle, Châteauneuf-du-Pape, 2001, France, n.d.




Cette cuvée n'est pas nécessairement élaborée à chaque année, mais uniquement dans les meilleurs millésimes. On élabore toujours la cuvée de base en premier. La Cuvée Exceptionnelle ne se fait donc pas au détriment de celle-ci. Pour qu'elle voit le jour, les 4 membres de la famille doivent unanimement y consentir.

Un assemblage de 50% de Grenache, 45% de Syrah et 5% de Counoise. Éraflage, vinification et macération pendant 25 jours avec remontages et pigeages. Élevage de 9 à 12 mois en cuves et en barriques. Son potentiel de garde varie de 12 à 20 ans selon le millésime.

Rien de disponible présentement à la SAQ pour cette cuvée, mais soyez vigilants! Lorsqu'elle se présente (autour de 60$ pour le format 750 ml), n'hésitez pas et faites-en provision, peu importe le millésime. Une belle affaire! 

Merci au producteur pour cet envoi de 2 magnums du millésime 2001, par l,entremise de son agent québécois. On peut dire que nous avons eu droit ici, non seulement à de la qualité (équivalent de 4 bouteilles), mais aussi à de la grande qualité.

Notes de dégustation:

Ce Châteauneuf-du-Pape de haute couture est proposé au prix des cuvées de base de certains producteurs. Elle vaut plus selon moi. Robe rubis encore foncée avec quelques reflets grenats; parfums de mûre, de sous-bois, de réglisse avec quelques notes de cuir; en bouche, on atteint la quasi plénitude, tant les saveurs maintenant bien fondues sont belles et harmonieuses entre elles; très longue finale qui se prolonge pour notre plus grand plaisir; ce grand vin n'a pas encore fini de révéler tous ses secrets, car il devrait se conserver pour les 6 à 8 années à venir.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire