Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.


À propos de ce blogue | Qui sommes-nous? | L'auteur

Rechercher sur ce blogue

Article en vedette

<b>Les 5 conditions essentielles pour avoir un bon millésime</b>

vendredi 6 avril 2018

Château Feytit-Clinet, Pomerol, 2003, France


Cépages:   90% Merlot, 10% Cabernet Franc
Code #:     11520301*
Prix:           110,00$ (millésime 2010)
Alcool:       13%
Sucre:        2 g/litre
Servir:      17° Celsius
Carafe:      20-30 min.

*millésime 2010 (épuisé)




Source : La Revue du Vin de France

Pas de château spectaculaire ni de chai dernier cri ici. Son terroir de graves sur argiles est joliment situé (voisin de Clinet, Clos l’Église et de Latour à Pomerol).

Les vins de la maison combinent distinction et profondeur, sans côté tapageur, avec un grand respect du fruit et un bon potentiel de garde. La qualité des derniers millésimes est régulière et les prix restent accessibles.

Les premières mentions du Château Feytit-Clinet remontent à 1825 et le propriétaire était alors un membre de la famille Gombault.

Ayant appartenu par la suite à la famille Moueix (Pétrus) jusqu’en 1999, ce domaine est depuis 2000, la propriété de Jérémy Chasseuil.

Nombre de bouteilles par an : 30,000
Surface plantée : 6.3 hectares (Rouge : 6.3)
Densité : 7,150 pieds/hectare
Mode de vendange : Manuelle
Âge moyen des vignes : 35
Cépages rouges : Cabernet franc (10%), Merlot (90%)

Pomerol

Les sols riches en argile de cette région permettent de livrer une expression à la fois riche et élégante du cépage Merlot.

Note: 3 bouteilles de ce vin ont été dégustées le 26 mars 2018 au Club des Dégustateurs de Grands Vins.

Notes de dégustation:

Un vin à la robe encore étonnamment jeune malgré ses 14 ans; les arômes par contre sont en accord avec celui-ci, car il livre des parfums de sous-bois (champignons, végétaux, terre humide), avec une pointe de fourrure; il renferme une belle quantité de matière qui est passablement fondue; il demeure cependant un peu plus que moyennement corsé; les saveurs frôlent maintenant l'harmonie;  belle finale mûre et délicatement épicée; à passer en carafe une demi-heure si on le déguste maintenant, mais il peut attendre encore de 6 à 8 ans; rien ne presse!



 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire