Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Il n'y a pas de petites vidéos énervantes qui démarrent toutes seules, ni aucune publicité. Il est donc libre et indépendant de toutes influences externes. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, est membre de la FIJEV (Fédération Internationale des Journalistes et Écrivains des Vins et Spiritueux). Il ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher sur ce blogue

Article en vedette

<b>Votre vin a-t-il la gueule de bois?</b>

jeudi 12 juillet 2018

Antinori: plus de 600 ans d'expérience dans la production du vin


NOTE: Ce texte a aussi été publié le 12 juillet 2018 dans le HuffPost Québec (voir ici).

Ayant débuté en 1385, il n'est pas étonnant que leurs vins soient si bons!




Selon une liste dressée par le magazine américain Family Business des cent entreprises familiales qui sont toujours la propriété des descendants du fondateur, tous domaines confondus, la famille Antinori occupe la 9è place de ce classement.

La famille Antinori fait du vin depuis plus de 633 ans, en fait depuis que Giovanni di Piero Antinori a démarré son entreprise viticole en 1385, tel que l'atteste son adhésion à la Guilde des Vignerons Florentins, le 19 mai de cette même année.




Au cours de cette longue histoire, la famille a toujours administré elle-même cette entreprise, faisant parfois des choix innovateurs et courageux, toujours dans le respect de la tradition et du terroir, faisant de celle-ci l’un des leaders parmi les producteurs de vins italiens de qualité.

Après avoir été longtemps à la barre de cette entreprise familiale, le marquis Piero Antinori en est aujourd'hui le président d'honneur. C'est maintenant sa fille, Albiera Antinori, de la 26è génération qui gère la société, secondée par ses deux sœurs, Allegra et Alessia. 




La maison Antinori expérimente continuellement dans leurs vignobles et leurs chais, sur des assemblages de cépages autochtones et internationaux, de nouvelles méthodes de viticulture, de fermentation et de températures, ainsi qu’avec des barriques de divers types et d’âge.

En Italie mais aussi ailleurs

Bien que la famille possède une imposante gamme de vins de qualité en provenance de diverses régions italiennes (Toscane, Ombrie, Piémont, Pouilles, Lombardie, etc), elle a aussi développé plusieurs vignobles en dehors de son pays d’origine. Ces vins sont regroupés sont le symbole “A dal mondo”. 

La famille Antinori a consacré plusieurs années à explorer et découvrir à travers le monde des endroits à haut potentiel viticole. Cette quête a mené à plusieurs achats de terrains/vignobles ainsi que diverses associations.

Car en sus des 2,200 hectares de vignobles qu'elle possède en Italie, cette entreprise familiale en contrôle à l'extérieur de ce pays, en tout ou en partie, quelques 500 hectares supplémentaires. 

Voici un résumé des divers pays en dehors de l’Italie où est présente la maison Antinori avec le nom des vignobles correspondants:

États-Unis (Californie):          Antica, Stag’s Leap
États-Unis (Washington):      Col Solare
Hongrie (Tolna Bataapati):    Tuzko Bataapati
Chili (Vallée de Maipo):          Haras de Pirque
Île de Malte:                              Meridiana

Toscane et Ombrie

Mais aujourd'hui, nous nous consacrerons à examiner d'un peu plus près les vins de ce producteur en provenance de la Ombrie, source de plusieurs de leurs vins blancs, ainsi que de la Toscane, région qui leur donne leurs vins rouges les plus connus et les plus fameux.


Cliquez deux fois pour agrandir

Cela tombe bien car j'en ai justement dégusté le 6 juin dernier, une vingtaine de ceux-ci en présence de plusieurs collègues,  avec leur directeur commercial, Francesco Visani. Cette belle rencontre s'est déroulée au restaurant italien Le Muscadin, situé dans le Vieux-Montréal, où des plats savoureux et appropriés ont accompagné ces vins.



 
Bien que la maison Antinori ne produise pas (à 2 exceptions près), de vins d'entrée de gamme entre 10$ et 15$, on peut tout de même dire que son répertoire couvre un très large spectre. Tant l'amateur sérieux mais avec des moyens limités, que le plus fortuné, peuvent y trouver leur compte.

Notez que selon les arrivages tous les vins qui suivent sont référencés par la SAQ. Cliquez sur leur nom pour accéder à la fiche-produit correspondante.

Vins entre 18$ et 50$

Vins blancs

Villa Antinori bianco, Toscana, 2016, Italie, 17,80$


Bien que ce vin ait été élaboré la première fois en 1931 par Niccolò Antinori, ce n'est que tout récemment qu'il semble avoir été découvert au Québec, et accéder ainsi au répertoire général de la SAQ.

Robe jaune paille; assemblage de 50% Trebbiano, de 20% de Pinot blanc, 15% Pinot grigio et 15% de Riesling; joli bouquet diversifié et gourmand où la pêche, les agrumes, le citron, l'abricot et le miel léger s'y retrouvent en harmonie; acidité bien dosée; assez long; plaira à presque tous.


Chardonnay, Bramito, Castello della Sala, Ombrie, 2017, Italie, 22,95$


Le château (castello) della Sala, l'un des plus belles forteresse médiévale de toute l'Italie, compte 160 hectares de vignes, cultivées depuis le Moyen Âge. Il s'agit du 2è vin, le Cervaro décrit plus loin étant le vin de haute gamme. Le nom "Bramito'' réfère au cri du cerf, lequel brame lors de la période du rut. Ce vin fermente en fûts de 2 ans de l'Allier et une partie est ensuite élevée en barriques.

Un vin gastronomique qui vous en donne pour votre argent; de belle teinte jaune doré clair, il procure des arômes de fleurs blanches, avec une pointe de vanille et de fines notes boisées; il démontre de la finesse et perdure un bon moment; il y en a pour le moment, mais n'attendez pas trop.


Vin rosé

Cipresseto, Toscana, 2017, Italie, 18,95$


À ses débuts, ce rosé était produit dans la sous-région de la Toscane nommée Maremma où l'on retrouve de nombreux de cyprès, d'où il tire son nom. Il est maintenant élaboré vers le centre de la Toscane et renferme du Sangiovese (85%) et du Merlot (15%). Lui aussi, c'est la toute première année qu'il est possible de l'acheter au Québec.


Faisant partie des 10 vins que je recommande pour l'été 2018, j'ai eu l'occasion de le faire goûter le 7 juin dernier à plus de 115 personnes qui en ont raffolé; c'est maintenant à votre tour de faire connaissance avec sa belle robe saumonée soutenue et ses parfums de fleurs et de petits fruits rouges; à table, c'est un délice.


Vins rouges

Pèppoli, Chianti Classico, Toscane, 2016, Italie, 20,00$


Ce domaine de 62 hectares de vignes, cultivé jadis au Moyen Âge par des moines de l'Abbaye de Passignano, a été acquis par Piero Antinori en 1985, pour célébrer le 600è anniversaire (début en 1385) de production de Chianti dans la famille. Après la vendange manuelle et la vinification en cuve, le vin est élevé en foudres de chêne de Slovénie pendant 9 mois.

Robe rouge rubis brillante; parfums de framboise, de cerise noire et de fines herbes; la bouche est légère, délicieusement fruitée; sur les 71 vins de Chianti Classico référencés par la SAQ, il n'en existe que 5 vendus moins cher que lui; simple, agréable, bien fait.


 
Il Bruciato, Tenuta Guado al Tasso, Bolgheri, 2016, Italie, 24,95$


Avec ce vin issu de la propriété Guado al Tasso  située dans l'appellation Bolgheri, on monte d'un cran dans la qualité. En sus des 300 hectares de vignes, on retrouve sur ce domaine des oliviers, du blé, des tournesols, ainsi qu'un élevage de sangliers sauvages. Il s'agit ici d'un assemblage de Cabernet Sauvignon (60%), de Merlot (30%), et de Syrah (10%). Produit pour la première fois en 2002, il s'agit du petit frère du grand vin de ce domaine commenté plus loin. 

Ce vin affiche une robe rubis intense et déploie des effluves de fruits rouges et noirs et de fines épices boisées; les tanins sont mûrs et souples, procurant une finale dont la fraîcheur est apportée par une pointe mentholée; on peut le boire maintenant, tout comme le garder 4-5 ans en cave.


Rosso di Montalcino, Pian delle Vigne, Toscane, 2015, Italie, 29,60$



Le nom de ce vin signifie "La plaine des vignobles", soit le nom d'une ancienne station de train du 19è siècle, situé sur la propriété et toujours en fonction. Ce domaine de  65 hectares a été acheté par la famille Antinori en 1995. Il s'agit bien sûr d'un vin 100% Sangiovese, comme le veut son appellation. Le millésime 2014 est maintenant pratiquement épuisé. Les notes qui suivent sont pour le millésime 2015, dont l'arrivée est prévue quelque part en novembre prochain.

Si tous les vins de Rosso di Montalcino était aussi bon que celui-ci, il s'en vendrait probablement davantage! Couleur typique rubis à reflets grenats; nez de fruits rouges (framboise, cerise); joli fruité en bouche, léger, avec une belle allonge; se boit tout seul, ou presque; miam!


Villa Antinori, Chianti Classico Riserva, Toscane, 2015, Italie, 29,95$


Il y a deux principales différences entre ce vin et le Pèppoli commenté ci-devant. Outre du domaine de Pèppoli, les raisins pour le Chianti Classico Riserva proviennent également de deux autres propriétés, soit Guado al Tasso et Tignanello. De plus, comme c'est un Riserva, il a été élevé pendant un minimum de 24 mois, alors que 12 suffisent pour le Chianti Classico régulier (catégorie nommée Annata).

On trouve présentement le millésime 2013 dans les succursales. Les notes de dégustation ci-dessous s'appliquent pour le millésime 2015 qui arrivera au mois d'octobre prochain.

Vin à la robe rubis soutenu; arômes classiques de framboise, cerise noire et d'épices douces; il démontre en bouche une certaine puissance, mais également de la souplesse; saveurs déjà passablement fondues et très bonne persistance gustative; une bouteille qui pourra se garder de 6 à 8 ans au besoin; bel achat.


Marchese Antinori, Chianti Classico Riserva, Tenuta Tignanello, 2014, Italie, 40,00$


Ce Chianti d'exception est produit uniquement dans les bons millésimes. Les raisins qui servent à son élaboration proviennent exclusivement du réputé vignoble de Tignanello. Il séjourne 24 mois en fûts de chêne français et hongrois et est affiné une année de plus en bouteille. 10% de Cabernet Sauvignon s'ajoute au Sangiovese. 

Robe rubis soutenu; parfums profonds et invitants de fruits rouges et noirs, avec quelques notes de cuir et d'épices douces; un vin tout en souplesse et en finesse, doté d'une belle et longue finale; rien ne presse pour le boire car il se gardera au moins pour les huit prochaines années; le millésime 2015 que j'ai également goûté est lui aussi excellent; on l'attend pour novembre prochain, mais son prix sera alors de 45$.


Vins de plus de 50$

Vin blanc

Cervaro della Sala, Castello della Sala, Ombrie, 2015, Italie, 59,75$


Ceci est le grand vin du Castello della Sala, d'où provient également le Bramito commenté au début de ce billet. Au Chardonnay s'ajoute 10% de Grechetto. Ce dernier a été fermenté et élevé en cuve inox, alors que le Chardonnay a fermenté et été élevé quelques mois en barriques de chêne. Après l'assemblage des deux cépages, le vin est affiné en bouteille durant 10 mois avant sa commercialisation.

Un vin à la robe jaune doré; bien présent au nez avec ses arômes de fleurs blanches, de poire, de vanille et de fines épices boisées; bouche fraîche avec une bonne longueur; il serait sage de l'attendre 3-4 ans; plusieurs croiront alors avoir affaire avec un très bon vin blanc de Bourgogne; il serait temps d'en recevoir d'autres.


Vins rouges 

Badia a Passignano, Chianti Classico, Gran Selezione, 2012, Italie, 54,25$


Le domaine de Badia a Passignano (l'abbaye de Passignano) est situé à 2 kilomètres la Tenuta Tignanello sur une propriété de 215 hectares à une hauteur de 250 à mètres d'altitude. C'est une des plus belles propriétés en Toscane et qui fait partie du Chianti Classico. Reconnu comme un vignoble de grande qualité et d'excellence, il a conservé son monastère Étrusque.

Vin dégusté plusieurs fois dans le passé, il ne m'a jamais déçu;  celui-ci affiche un robe rubis soutenu agrémenté de quelques reflets grenats; son bouquet se compose surtout de notes tertiaires (humus, champignons, etc.); un vin des plus élégant, prêt à boire et qui pourra se garder encore 6-8 ans; pour connaisseur.


Brunello di Montalcino, Pian delle Vigne, 2013, Italie, 60,75$


Tout comme le Rosso di Montalcino commenté précédemment, l'inventaire de ce vin dans le millésime 2012 est quasi épuisé. Le millésime 2013 commenté ci-dessous arrivera au mois d'octobre prochain.

Un vin encore jeune démontrant une belle puissance contenue; robe typique des vins de Brunello, soit rubis et grenat; parfums complexes de  fleurs, de framboise, de prune, de cerise noire et de fines épices; d'ici 3-4 ans, on aura droit à un vin empreint d'une belle finesse.


Guado al Tasso, Bolgheri Superiore, 2014, Italie, 99,75$


Pour les détails sur ce domaine, voir le vin Il Bruciato commenté plus haut. Vin-phare de cette propriété depuis 1990, il s'agit d'un assemblage de Cabernet Sauvignon (65%), de Merlot (20%), de Cabernet Franc (12%), et de Petit Verdot (3%). Ils ont été vinifiés séparément en cuves inox durant 15 à 20 jours, élevé en fûts de chêne français de l'Allier pendant 18 mois, et affiné en bouteille durant 10 mois. 

Robe rubis et pourpre; à l'olfactif, on y décèle de belles notes fruitées (framboise, cerise, myrtille) et de fines notes boisées; millésime oblige, ce vin est un peu plus léger qu'à l'habitude, ce qui n'est pas un défaut, car il est déjà accessible et délicieux à savourer; belle finesse; bon pour les 6 prochaines années au moins.

On trouve présentement le millésime 2014 dans les succursales. Le millésime 2015 qui  est un peu plus jeune et costaud, arrivera au mois de décembre prochain, au prix de 116$. Il devra attendre quelques années avant d'être consommé. 


Tignanello, Toscane, 2014, Italie, 104,00$


Ce vin est à l'origine des super-toscans. Il passa de Chianti à simple vin de table (Vino da Tavola), lorsqu'en 1971 on décida d'assembler du Sangiovese (80%) avec du Cabernet Sauvignon (15%) et du Cabernet Franc (5%). Un vin qui a fait époque et qui selon moi, donne souvent le meilleur de lui-même de 6 à 8 ans après l'année de son millésime.

Robe encore jeune, de couleur rubis soutenu et violacée; effluves de framboise, cassis et passablement épicés; la bouche est souple mais non entièrement fondue, avec une finale similaire aux arômes; il serait sage de l'attendre 3 ans environ.

Note: le millésime 2015 arrivera au Québec au mois de décembre prochain, au prix de 115$.


Solaia, Marchese Antinori, Toscane, 2014, Italie, 247,00$


Ce vin provient d'une partie de 20 hectares du célèbre  vignoble de Tignanello qui a la caractéristique de profiter d'un ensoleillement optimal. On attribua donc à celle-ci le nom de Solaia, ainsi qu'au vin qui en est issu. L'assemblage comprend 75% de Cabernet Sauvignon, 20% de Sangiovese et 5% de Cabernet Franc. Le vin est élevé pendant 18 mois en fûts de chêne français et hongrois neuf, puis affiné par la suite durant 12 mois en bouteille. Produit uniquement dans les bons millésimes.

Robe rubis très soutenu; parfums de fruits rouges et noirs, de café, et de fines épices boisées; belle matière remplis de tanins très souples dévoilant une bouche aux saveurs de fruits mûrs et de fines épices; encore bien jeune, il faudra l'attendre 5-6 ans; de petits détails le rendent supérieur au Tignanello, mais il faut y mettre le prix.


Matarocchio, Tenuta Guado al Tasso, Bolgheri Superiore, 2013, Italie, 451,00$


 
Un vin rarissime que peu connaissent. Normal car en décembre prochain, seulement une vingtaine de bouteilles parviendront jusqu'à nous. Son code de produit sera le #13629297.

Ce vin monocépage de Cabernet Franc a été élaboré pour la première fois en 1990. Après la vendange manuelle, les raisins sont de nouveau triés un par un. Après avoir été élevé durant 18 mois en fûts de chêne français neufs, seules les meilleures barriques sont assemblées, puis embouteillées.

Couleur dense, pourpre et violacée; arômes profonds de framboise, cassis, de menthe et de tabac; encore jeune malgré ses 5 ans d'âge, il démontre déjà un bel équilibre et beaucoup de finesse; une main de fer dans un gant de velours! Il tiendra probablement la route un autre 15 ans.





 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire