Google Translate

Bienvenue à l'un des rares sites francophones d'information sur les vins de qualité du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>L’insaisissable minéralité dans le vin</b>

jeudi 24 mars 2016

Les 5 écoles de pensée pour la production du vin


Note: Ce texte a aussi été publié le 24 mars 2016 dans le Huffington Post Québec (voir ici).

Ayant récemment reçu plusieurs demandes des lecteurs pour des suggestions de bons vins bio à prix raisonnable, je vous en propose ici 12 de tous styles et de toutes les couleurs.

Puisque rien encore n'oblige les producteurs de vin à inscrire sur les bouteilles les ingrédients contenus dans celles-ci, des consommateurs inquiets se tournent de plus en plus vers des vins de type moins industriel.


Mais il serait tout d'abord utile de recenser les méthodes existantes pour élaborer du vin. Car si toutes en produisent en faisant fermenter du jus de raisin, il existe plusieurs différences selon la manière choisie de procéder, tant au niveau de la pratique, de la technique, que de la philosophie.

Cinq écoles de pensée

On pourrait regrouper la grande majorité des vins produits dans le monde selon les cinq différentes catégories suivantes:

-Le mode conventionnel: utilisation permise d'herbicides et de pesticides; environ 50 additifs autorisés (+ de 70 aux États-Unis); utilisation permise de nombreuses pratiques de vinification (acidification par traitement électro-membranaire, auto enrichissement par évaporation, flash pasteurisation, etc.); sulfitage important; c'est le type de vins que l'on retrouve en plus grand nombre au Québec (95%)

Note: certains producteurs disent pratiquer la culture raisonnée (voir ici); on utilise les mêmes produits que dans le mode conventionnel, mais au besoin uniquement; il n'existe cependant aucun contrôle à cet effet.

-Le mode agrobiologique (ou bio): aucun herbicide ou pesticide; utilisation permise de moins d'additifs (environ 35); pratiques de vinification autorisées moins nombreuses; sulfitage réduit; respect du cahier des charges officiel européen pour avoir droit au label AB (Agriculture Biologique)

-Le mode biodynamique: aucun herbicide ou pesticide; beaucoup moins d'additifs autorisés (5); application de règles conçues par Rudolf Steiner basées sur la nature et l'influence et le positionnement des astres; très faible nombre de pratiques de vinification; sulfitage très bas; obtention du label AB et respect du cahier de charges établi (exemples Demeter et Biodyvin pour la France)

Note: pour les certifications agrobiologiques et biodynamiques, chaque pays de l'Union Européenne est responsable de ces attributions à leurs producteurs en accord avec la loi européenne; règle générale, ce sont des organismes indépendants supervisés par le ministère de l'agriculture de chaque pays qui s'en occupent.

-Le mode nature:  comme ci-dessus mais sans additifs et sans pratiques de vinification autre que la vinification au "naturel"; très minime sulfitage (inexistence à date de législation pour ce type de vins)  

Note: 6 vins nature ont été mis en vente par la SAQ l'an dernier et qui ont été rapidement vendus; 6 nouveaux devraient être disponibles en avril prochain; (pour le moment ces vins sont donc surtout disponibles en importation privée)

-Le mode S.A.I.N.S.: comme le mode nature mais Sans Aucun Intrant Ni Sulfite (aucune législation n'existe à date pour ce type de vins); quelques vins de cette catégorie sont parfois disponibles au Québec (surtout en importation privée)

L'image qui suit, reproduite avec autorisation et conçue par Cédric Mendoza pour le site internet www.vinsnaturels.fr, résume bien la situation qui prévaut actuellement. 

Cliquez deux fois pour agrandir l'image

J'aimerais préciser ici qu'aucune de ces catégories ne constitue à elle seule un gage assuré de la qualité du produit au final. Il existe de très bons vins et de très mauvais vins dans chacune d'elles. Désolé, mais il n'y a pas de recette miracle.

Le bio et la biodynamie

Je vous entretiendrai plus en détails dans ce billet de ces deux méthodes, puisque les 12 vins de ma sélection que vous retrouverez ci-dessous sous forme de galerie-photos, en sont issus.

Si certains producteurs sont certifiés bio et ne le mentionnent pas sur leurs bouteilles pour différents motifs, d'autres utilisent avant tout ce mot comme un outil de marketing.

Il est important de noter que lorsque l'on parle de "vin bio", ce sont les raisins qui le sont. Même avec le mode agrobiologique les additifs sont permis (quoique beaucoup moins). Et nul ne sait ce qui se passe réellement dans le chai lors des vinifications. 

C'est pourquoi la réputation du producteur est un facteur important à considérer. En fait, vous devriez idéalement vous abstenir d'acheter en tout temps un vin dont la bouteille ne vous indique pas clairement le nom du producteur. Question de fiabilité et de traçabilité.

Je vous invite à regarder la très courte vidéo qui suit, laquelle explique en deux minutes les différences de base entre le vin bio, biodynamique, et nature.


Vin bio, vin biodynamique, vin nature : quelles... par larevueduvindefrance

Maintenant que cela est fait, explorons maintenant les principales différences entre l'agrobiologie (bio) et la biodynamie.

Quoi de mieux pour ce faire, que de laisser la parole à des vignerons qui en ont fait de la biodynamie leur pratique régulière. La vidéo suivante vous le démontrera mieux que je ne saurais le faire.

Cependant, celle-ci s'adresse avant tout aux personnes qui désirent creuser davantage, puisqu'elle dure 22 minutes.


Oui, mais le prix?

Moins pire je vous dirais que pour les aliments (légumes, fruits, viandes), qui eux coûtent habituellement passablement plus chers que ceux produits de manière conventionnelle.

Pourquoi? Exactement, je l'ignore. En ce qui concerne le vin, si la non utilisation de produits chimiques entraîne des coûts de main d’œuvre plus élevés, on épargne d'un autre côté sur l'achat de ces produits de synthèse. Et puis, les vignerons sont des personnes débrouillardes et pleines de ressources.

On comprendra que le mode bio rend quasi impossible la production de petits vins de 8-9$ faits de manière industrielle. Cela n'empêche toutefois pas qu'il est possible d'en produire à coût raisonnable. La preuve est que ma sélection en contient un qui est vendu pour 10$. Beaucoup se vendent autour de 20$, voire 15$, bien moins chers que certains vins sans âme, aux défauts gommés par une panoplie d'additifs et de pratiques invérifiables, qui malheureusement abondent plus que vous ne le croyez sur le marché.

Qu'est-ce qu'on gagne alors?

Principalement, on pollue beaucoup moins l'environnement de produits chimiques qui y sont déjà trop présents, n'en déplaise aux grosses compagnies qui en tirent des ventes de plusieurs milliards annuellement. 

Cette illustration intitulée « Buvons bio »
est une création de Marie-Claude Journault
Voir son site internet: mcjournault.com

Mais on augmente aussi nos chances que notre vin soit moins affecté par les LMR (limites maximales des résidus). Si vous me lisez à chaque semaine, vous vous rappellerez qu'en février dernier, je vous ai expliqué que fort probablement les résidus de pesticides, même lorsque la norme légale maximale est respectée, pouvaient nuire à la pureté du goût d'un vin (voir ici).

En résumé, tout vin produit sans produits chimiques favorise un environnement plus sain et un gt de fruit plus pur. En voulez-vous?

Ma sélection

Sur les quelques 8,500 vins qui sont référencés à la SAQ, moins de 5% de ceux-ci, soit environ 400 vins sont certifiés bio ou biodynamique (le monopole ne fait pas de distinction pour le moment entre ces deux catégories). Il y a pourtant de plus en plus de vins de ce type sur la planète. Nombre d'entre eux sont souvent commandés au compte-gouttes, créant souvent des ruptures de stock. Vous pouvez démontrer votre intérêt pour ces produits par vos achats. Mieux, exigez-les. Si la demande augmente, l'offre suivra. Logiquement du moins.

Je vous invite donc maintenant à consulter la galerie de photos qui suit pour découvrir 12 bons vins bio de moins de 20$ disponibles dans la plupart des succursales de la Société des alcools du Québec. Pour ceux et celles qui voudraient imprimer la liste de ces recommandations afin d'y référer  ultérieurement, vous pourrez le faire grâce à ce lien que vous retrouverez de nouveau à la toute fin de la galerie.

On partage S.V.P.! 

Je vous demanderais de faire preuve de générosité et de ne pas hésiter à partager cette liste avec vos contacts et vos ami(e)s qui seront sans doute, tout comme vous, intéressé(e)s à la consulter.



Lien pour accéder à la galerie de photos


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire