Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>L’insaisissable minéralité dans le vin</b>

dimanche 2 août 2015

Cépages méconnus: le Carmenère


Source: www.lescepages.free.fr
Le cépage Carmenère est devenu depuis les 15 dernières années, un peu l'emblème du Chili en ce qui concerne les vins rouges, un peu comme le Malbec pour l'Argentine.

Originaire de la région de Bordeaux où il portait aussi le nom de Grande Vidure, il fut introduit au Chili au début et au milieu du 19è siècle, à l'instar de plusieurs autres de cette même région. Après l'invasion à la fin du 19è siècle du phylloxéra en Europe, on décida de ne plus le replanter à Bordeaux pour diverses raisons.

Au fil du temps, on oublia son existence, même au Chili, confondant celui-ci avec le Merlot avec lequel il était le plus souvent complanté, les grappes de ceux-ci se ressemblant passablement. Ce n'est qu'au tout début des années '90 que l'ampélographie identifia l'existence de ce cépage oublié. La renaissance de ce cépage que l'on croyait perdu à jamais pouvait débuter.

Voici un bon exemple de vin à prix abordable démontrant les progrès accomplis par les viticulteurs chiliens depuis la mise en valeur du Carmenère.


Carmenère Reserva, Cuvée Colchagua, Casa Silva, 2013, Chili

Cépage:    100% Carmenère
Code #:     11156625
Prix:           14,95$
Alcool:      13,5%
Sucre:       3,0 gr/litre
Servir:      16-17° C
Carafe:     20-30 min

Bien que la famille Silva produise du vin dans la vallée de Colchagua depuis plus de 5 générations, ce n'est qu'en 1997 que l'on décida d'embouteiller les vins sous l'étiquette de ce domaine, lequel s'est mérité plusieurs prix et médailles depuis le début du 21è siècle.

Bien que possédant le plus vieux chai de la vallée de Colchagua, celui-ci bénéficie des équipements les plus modernes. Tous les vignobles de ce domaine suivent le Code de Développement durable du Chili (www.sustentavid.org).

La ligne de leurs 49 produits se déclinent en 7 marques, en provenance de leurs 5 vignobles. J'ai déjà eu l'occasion, en mars 2014, de vous parler de leur Sauvignon blanc de leur marque Cool Coast (voir ici).

Les raisins ayant servi à élaborer le vin de Carmenère mentionné ci-dessus proviennent d'une sélection parcellaire de 3 vignobles différents pour assurer un meilleur équilibre d'ensemble. Les vendanges ont eu lieu manuellement. Les baies ont été triées deux fois, soit avant et après l'éraflage, et sont rafraîchies à 5° Celsius à leur arrivée au chai. 

On procède à une fermentation malolactique après la macération et la fermentation alcoolique. 60% de la production est élevée pendant 6 mois en fûts de chêne français, et le reste en cuves inox.

Paleron de bœuf, purée de courge
Notes de dégustation:

Quel rapport qualité/prix offert par ce vin aux proportions justes et bien dosées! De couleur rubis foncé et violacé, ce vin parfume l'air avec ses notes de mûre, de prune, de cerise noire, de fines herbes et d'épices douces. Il est moyennement corsé mais suffisamment souple et fondu pour accompagner plusieurs plats. Sa finale est passablement longue, mêlant légère amertume, et saveurs sucrées et épicés. Saura bien accompagner le porc en sauce foncée, le canard, l'agneau , le bœuf, et les fromages moyennement affinés.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire