Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>L’insaisissable minéralité dans le vin</b>

mercredi 22 octobre 2014

Un rassemblement de coopératives médocaines: l'Union des Caves du Médoc


M. Jacques Tachou
Je vous présente aujourd'hui un producteur de la région française de Bordeaux au statut assez particulier, l'Union des Caves du Médoc (Médoc Export).

Il ne s'agit pas d'une maison à capital privé, ni d'une coopérative, mais bien d'un rassemblement de coopératives. Pour en savoir davantage, j'ai rencontré pour vous le 25 septembre dernier au restaurant Portovino de Dorval, M. Jacques Tachou, leur directeur commercial.


Les membres de ces caves coopératives regroupent plus de 300 vignerons qui cultivent environ 500 hectares de vignes. Ceux-ci ont cru bon d'unir leurs forces afin d'obtenir une masse critique et volume suffisants pour se doter d'une équipe de ventes et de marketing de niveau international. 

On a aussi été en mesure d'embaucher des œnologues-consultants de premier plan afin de conseiller les membres sur les meilleures façons d'améliorer la qualité des raisins qu'ils produisent. À ce niveau, soulignons le travail de M. Éric Boissenot, lequel favorise une maturité optimale des fruits, mais sans surmaturation.

Les vignerons membres se voit ainsi attribuer un cahier des charges précis qu'ils doivent respecter. Afin de récompenser la qualité et d'éviter qu'ils ne produisent des rendements trop élevés, ceux-ci sont rétribués selon le niveau de qualité de leurs récoltes. Il y a ainsi 5 niveaux de qualité qui ont été établis. À titre d'exemple, le niveau de qualité la plus basse (5) est payée 40% moins chère que la meilleure (1).

On y produit au total près de 40 produits différents, répartis sur 6 appellations (Médoc, Haut-Médoc, Listrac, Moulis, St-Estèphe et Pauillac). Il n'y manque que St-Julien et Margaux pour que le portrait ne fut complet. 

Lors de cette rencontre, j'ai pu déguster à table, 3 vins d'appellations différentes, Listrac, Moulis et Pauillac.


Ce sont vins dit de spécialités, que l'on retrouve de temps à autres dans la partie "Cellier" des succursales de la SAQ.


Grand Listrac, Listrac-Médoc, 2009, France 

Cépages:    60% Merlot, 35% Cabernet Sauvignon et 5% Petit Verdot 
Code #:       637827
Prix:            26,75$
Servir:        16-17° Celsius
Carafe:       30 min.

Un vin issu de sols argilo-calcaires et jonchés de graves, dont a obtenu un rendement moyen de 45 hl/ha. Il a été pendant 12 mois en fûts de chêne pour la moitié de la production, et en cuves inox pour la seconde moitié. Il s'est mérité une médaille d'or au Concours Agricole de Paris en 2011. La production annuelle moyenne est de 250,000 bouteilles.

Ce vin possède une robe rubis foncé et légèrement violacé. Il nous propose de jolis arômes de mûre, de cerise, de framboise et d'épices.Il procure une bouche souple grâce à des tanins mûrs et fins, ainsi qu'une structure droite appuyée par une belle acidité rafraîchissante. Il s'ensuit une rétro-olfaction qui prolonge la finale. Peut être gardé pour encore 5-6 ans. À essayer sur un coq au vin.

Château Guitignan, Moulis, 2009, France

Cépages:    60% Merlot, 32% Cabernet Sauvignon et 5% Cabernet Franc et 3% Petit Verdot 
Code #:       850503
Prix:            29,10$
Servir:        16-17° Celsius
Carafe:       30-40 min.

Classé cru bourgeois en 1932, ce château existait déjà au XVIIè siècle. Ce vignoble fut planté sur les meilleurs sols de l'appellation. Le rendement moyen des vignes est de 45 hl/ha. Il a été élevé pendant 12 mois en fûts de chêne (1/3 de neufs, 1/3 de second usage, et 1/3 de troisième usage).

La couleur est cette fois-ci rouge pourpre violacé et semble annoncer un vin plus puissant que le précédant. Les parfums vont dans la même direction, le verre exhalant la mûre, la framboise, le poivre, la vanille et les épices boisées. L'équilibre et la fraîcheur sont tout de même au rendez-vous, le vin demeurant souple malgré une évidente puissance bien contenue, non dénué de finesse. Potentiel de garde de 7-8 ans facilement. Mettra en valeur les pièces de bœuf ou de gibier.


La Rose, Pauillac, 2010, France

Cépages:    70% Cabernet Sauvignon et 30% Merlot
Code #:       11867667
Prix:            42,50$
Servir:        17-18° Celsius
Carafe:       40-60 min.

Cette marque emblématique a été créée en 1933. Ce vin est issu d'une sélection des meilleures parcelles, cultivées comme un jardin, et vendangées à parfaite maturité. Sols recouverts de graves. Le vin est élevé de 12 à 14 mois en fûts de chêne (1/3 de neufs, 1/3 de second usage, et 1/3 de troisième usage).

Ce vin, encore jeune, est un digne représentant des vins de Pauillac, appellation prestigieuse entre toutes. Sa robe est de couleur pourpre, légèrement violacée. La grande finesse de ce vin se démarque à l'olfactif par des notes vaporeuses et évoluées, telles la feuille morte. Il nous charme par sa bouche droite, souple et passablement longue. Ce vin n'a pas encore tout dit car il continuera de se bonifier pendant les 6-8 prochaines années. Pour vos plats les plus raffinés raffinés (agneau, bœuf, canard). Du Pauillac à bon prix.

En terminant, j'aimerais remercier madame Fabienne Dorion, représentante pour l'agence Vin Conseil, d'avoir organisé pour moi cette rencontre avec M. Tachou, et de nous avoir gratifié tous les deux de sa délicieuse compagnie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire