Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>Savez-vous reconnaître un vin bouchonné?</b>

jeudi 18 septembre 2014

Le retour des vins bon marché à la SAQ. Vraiment?


Selon les dires de la SAQ, celle-ci met les bouchées doubles pour stopper l'hémorragie dans le nombre des ses vin de son répertoire, vendus sous la barre des 15$.

Le journaliste Jean-Sébastien Marsan a d'ailleurs publié hier, le 16 septembre, un article sur ce sujet sur le site internet du canal Argent (voir ici) et pour lequel j'ai été consulté. Cet article a d'ailleurs été repris par le Journal de Montréal (voir ici).

Bien que le titre de l'article laisse entendre que le problème de la disparation des vins d'entrée de gamme est en voie de se résorber, les chiffres que j'ai fournis au journaliste démontrent clairement que la situation continue de se détériorer.

Et je ne suis pas le seul à le déplorer. Le chroniqueur de Québec bien connu pour ses dynamiques chroniques à la télé, Philippe Lapeyrie, abonde dans mon sens.

 
Rappelons que le répertoire de vins de la SAQ compte environ 9,000 produits. Les ventes des vins de moins de 15$ représentent 75% des ventes de vins de la SAQ. Pourtant, en 2009, il n'y avait que 1,040 vins (11,5% des vins). En date d'aujourd'hui, ce nombre est tombé à 510, soit 5,7% de l'ensemble de l'offre.

Le monopole prétend qu'il va regarnir l'offre en ajoutant cette année une dizaine de vins de 11$-12$. Peine perdue et poudre aux yeux, car en seulement au cours des 9 premiers mois de 2014, nous en avons perdu plus de 128! (de 638 à 510). Ça progresse rapidement en effet, mais dans le mauvais sens!

Les babines de la SAQ disent une chose mais leurs bottines ne les suivent pas du tout. Les chiffres ne mentent pas.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire