Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>L’insaisissable minéralité dans le vin</b>

vendredi 12 avril 2013

L'ESPRIT DU VIN (ou pourquoi j'aime le vin)


Note:  Ce billet a aussi été publié dans le Huffington Post Québec le 11 avril 2013 (voir ici).

S’il existe une boisson qui soit civilisée, c’est bien le vin. D'autres personnes plus illustres, tel Ernest Hemingway, l'on affirmé avant moi.  Le vin est le résultat de la générosité de la nature ainsi que  de la connaissance et du travail de l’homme (et de la femme de plus en plus!). 

Le vin est pour moi, depuis quelques décennies, un fidèle compagnon dont je ne me lasse jamais.  Étant élaboré sous diverses variantes (blanc, rouge, effervescent, muté, sec, demi-sec, doux, liquoreux, etc.), il existe donc un vin pour tous les mets ainsi que pour toutes les occasions de la vie.

J’aime que mon vin se marie parfaitement avec chacun des services de mon repas, comme j’aime boire (mais plus rarement) un vin pour lui-même, pour le plaisir de le découvrir en toute simplicité.  J’aime boire du vin aussi bien avec un plat raffiné et élaboré qu’avec des mets simples (pâtés, charcuteries, pizzas, fromages, etc.).  

J’aime boire du vin pour célébrer des moments joyeux de la vie comme j’aime le boire pour surmonter les plus difficiles auxquels personne ne peut échapper.  Il n’y a peut être qu’au petit déjeuner que le goût du café l’emporte sur celui du vin, quoique je ne serais pas long à me laisser convaincre de prendre une flûte de champagne (avec ou sans jus d’orange) pour bien commencer la journée, suivie d’un verre de Chambertin grand cru pour accompagner les rillettes de canard sur mon bagel rôti!

J'aime le vin parce qu'il permet non seulement à la convivialité de s'installer
autour d'une belle et bonne table lorsque plusieurs personnes le savourent, mais aussi parce qu'il ne peut qu'inciter à l'altruisme et au partage. Boire seul un grand cru est une bien triste activité alors que le plaisir est décuplé si on le fait en bonne compagnie, même si cela implique avoir moins de vin pour soi. C'est sans aucun doute ce qui avait fait dire à l'américain Clifton Fadiman "qu'il n'avait jamais rencontré d'avare oenophile".
 
Merci à Marie-Claude Journault 
pour son illustration!
Adresse courriel:   joure20@hotmail.com

En fait, le vin me séduit sans cesse par l’équilibre et la modération de l’effet qu’il procure à l’être humain. Possédant règle générale, un taux d’alcool variant de 11 à 15%, comparativement à un taux de 40% pour les alcools forts, les digestifs et les spiritueux, le vin, lorsque consommé dans des proportions raisonnables selon plusieurs études scientifiques, est bon pour la santé. De plus, il procure une sensation de bien-être, tant pour le corps que pour l’esprit. C’est ce que je qualifie pour ma part “d’effet intermédiaire” et je m’explique.

Ainsi, après une rude journée de travail, il suffit d’un ou deux verres de vin en accompagnement de votre repas du soir pour commencer à sentir la pression diminuer de vos épaules; on commence à voir nos problèmes avec une certaine distance et avec plus de philosophie; peu à peu, ceux-ci semblent moins accablants. Quel merveilleux antidépresseur naturel! 


Par la légère et douce ivresse qu’il nous transmet, le vin est la seule boisson que je connaisse qui nous permette d’élever notre esprit vers le ciel tout en gardant nos pieds sur terre!
 
Cet état d’esprit et physique n’est pas sans rappeler la vigne elle-même qui a ses racines (donc ses pieds) profondément ancrés dans la terre alors que ses grappes de raisins recoivent du ciel le soleil et la pluie nécessaires à sa croissance. En nous élevant légèrement au-dessus de la matérialité tout en nous faisant garder contact avec la réalité, le vin nous aide ainsi à mieux vivre notre passage sur cette terre.


C'est sans doute l'un des rares produits comestibles par l'être humain qui soit ainsi en mesure de nourrir à la fois son corps, son esprit ainsi que son âme. Qui dit mieux?

Voilà pourquoi j'aime tant le vin et que je défendrai toujours et sans cesse son accessibilité afin que tous ceux et celles qui veulent profiter de ses bienfaits, quels que soient leurs revenus, puissent le faire, si tel est leur désir. 

Suggestions de vins de la semaine: 

Passons maintenant de la parole aux actes avec les quelques recommandations suivantes:

Vin blanc  

Catarina, Península de Setúbal, Bacalhôa, 2011, Portugal, 14,15$ (voir ici)

Vins rouges 

Château de Fesles, Vieilles Vignes, Anjou, 2011, France, 18,60$  (voir ici)

La Terrasse de la Garde, Pessac-Léognan, Dourthe, 2010, France, 24,25$ (voir ici)

Modus, Ruffino, Toscana, 2009, Italie, 29,85$ (voir ici)

Bons partages avec vos amis!

  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire