Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>Boire du vin au resto: guide de survie</b>

jeudi 21 février 2013

SAQ.COM...CE QUE LA SAQ NE DÉSIRE PAS QUE VOUS SACHIEZ


Note:  Ce texte a aussi été publié sur le Huffington Post Québec le 20 février 2013 (voir ICI).

Le 4 février dernier, la SAQ a revampé son site internet (www.saq.com) qui ma foi, après environ 13 ans, en avait bien besoin. Notre monopole d'état a pour une fois, décidé d'utiliser une petite partie de ses gigantesques profits annuels, soit environ 5 millions, pour le bénéfice de sa clientèle.  Plusieurs améliorations intéressantes y ont été ainsi apportées (présentation moderne et conviviale, moteur de recherches plus performant, accords vins/mets, etc)  Bravo.

J'ai aussi remarqué, après plus de cinq ans de recommandation de ma part, que les fiches individuelles des produits indiquent de plus en plus la composition des cépages et le % de chacun. Alléluia! Une grave lacune qui semble peu à peu en voie d'être remédiée semble-t-il. La clientèle devrait EXIGER cette information afin que la SAQ poursuive dans ce sens. Fournir cette information de base est indispensable pour favoriser  l'apprentissage et la connaissance du vin au Québec, chose que les pastilles de goût ne pourront jamais faire. Re-bravo!
 
Tout n'est évidemment pas parfait. D'autres chroniqueurs ont fait justement remarquer que certaines informations sur les produits sont  souvent manquantes, tel le millésime. D'autres informations seraient parfois imprécises, inexactes ou dateraient d'un certain temps. Espérons que tout cela s'améliorera au fur et à mesure que le nouveau site prendra son envol.

Après le fleurs, le pot

Malheureusement pour vous, la SAQ a aussi profité de l’occasion pour éliminer de son moteur de recherches, la catégorie de vins de moins de 10$ qui permettaient aux consommateurs d’identifier en quelques secondes les vins les plus abordables. Vérifiez ICI et examinez leurs nouvelles catégories de prix Ce douteux changement a d'ailleurs été dénoncé par Marc-André Gagnon sur sont site Vinquébec.com. Ce n'est certes pas de cette manière que l'on rendra l'expérience des clients plus agréable.



Dorénavant, la nouvelle catégorie la plus basse permettra donc uniquement de trouver des vins de 14,99$ et moins! Les quelques 60 vins de moins de 10$ qui existent encore pour le moment sont ainsi éparpillés dans une mer de près de 1000 produits! Une belle astuce, n'est-ce pas? On ne voudrait pas que les trouviez ou que vous réalisiez qu’ils n’en restent que très peu et de moins en moins que l’on n’aurait pas agi autrement.

Cherchez-les bien...si vous le pouvez! 

Bien sûr, on nous jurera dur comme fer que ce n’était absolument pas le but recherché de noyer ainsi  le poisson (et un problème embarrassant) et l'on nous avancera même plusieurs raisons pour justifier cette bien commode décision d'avoir fait disparaître la catégorie des vins de moins de 10$ de leur  moteur de recherches. 

Tout comme on nous affirmera sans broncher que ce n'est pas parce que le site internet s'est refait une beauté qu'on a profité de l'occasion pour maquiller cette information en la masquant sous une épaisse couche de fard de plus de 1000 produits. 

Il n'empêche pas moins que le résultat est le même: rechercher et trouver rapidement et facilement les vins les plus abordables de la SAQ exercera votre patience au plus haut point. Ce sera dorénavant comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Ça au moins, personne ne pourra venir nous dire le contraire.

Le porte-parole de la SAQ avait pourtant déclaré publiquement le 10 janvier dernier que celle-ci n'avait pas l'intention d'éliminer les vins de moins de 10$ et qu'il avait même été antérieurement décidé d'en ajouter de 5 à 10 cette année. Mais comment compte-t-il donc vendre des vins de cette catégorie de prix si leurs clients ne peuvent plus les trouver facilement sur leur nouveau site internet?

Que la SAQ nous prouve donc que cette "omission" n'était qu'un incident de parcours et rétablisse immédiatement sur son moteur de recherches la catégorie de prix pour les vins de moins de 10$ comme c'était le cas avant la refonte de son site, une modification informatique qui ne prendra que quelques minutes. On saura alors que la transparence lui tient à coeur. Attention! J'ai bien écrit 10$ et moins, et non pas 12,99$ et moins,  pas plus que 10,99$ et moins. À défaut de quoi, nous aurons compris qu'il ne s'agissait pas  d'un oubli de leur part.

Bien que peu de gens l’en croit capable, mais il arrive parfois que la Société des Alcools du Québec suive les conseils que l’on lui donne. La preuve? Peu de temps après la sortie de leur site internet remodelé, certains chroniqueurs et directeurs d’agence ont déploré le fait que le moteur de recherches n’offrait plus la possibilité de consulter l’inventaire des produits pour l’ensemble du Québec, comme c’était auparavant le cas. La SAQ a alors décidé de revenir sur sa décision première et corrigea le tir en rétablissant rapidement cette possibilité dans le champ de recherches.

Alors mesdames et messieurs les hauts dirigeants de notre bien-aimé monopole, à quand le retour de la catégorie de prix
escamotée des vins de moins de 10$ sur votre site internet «amélioré»?  Ce n’est pas uniquement moi qui vous fais cette très raisonnable et justifiée demande, mais aussi l'ensemble de vos contribuables-clients qui vous aident à envoyer plus d’un milliard de dividendes par année au gouvernement du Québec. À ce prix-là, on devrait recevoir un service cinq étoiles, ne pensez-vous pas?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire