Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>Savez-vous reconnaître un vin bouchonné?</b>

mercredi 18 avril 2012

Dossier spécial - Y-A-T-IL DE L'AVENIR POUR LES VINS DU CHILI?



Lorsque les vins chiliens commencèrent à apparaître sur les tablettes de la SAQ au début des années 80, ceux-ci connurent un rapide succès, portés par un goût de Nouveau Monde, des cépages connus du grand public, et surtout par des prix défiant toute compétition (de $7.00 à $12.00 environ).  Depuis, la compétition mondiale s'est développé en quantité et en qualité; l'offre vinicole augmenta avec l'apparition de nouvelles zones de production (Australie, Nouvelle-Zélande, Orégon, Washington, Mexique, Uruguay, Argentine, Europe de l'Est, etc.). Avant de découvrir les stratégies sur lesquelles mises le Chili pour se démarquer, il est nécessaire de revenir un peu en arrière.

Histoire

Ce sont les Espagnols qui plantèrent vers 1550 les premières vignes au Chili, le vin faisant partie de leurs habitudes alimentaires. Suite à l'indépendance du Chili au début du 19ième siècle, on se tourna progressivement vers la France pour importer à la fois le support technique ainsi que plusieurs cépages français, surtout bordelais (Sauvignon blanc, Sémillon,  Cabernet Sauvignon, Merlot, Malbec, Cabernet Franc, Carmenère, etc.).  Lorsque presque tout le vignoble européen fut détruit vers la fin du 19ième siècle par l'invasion du phylloxéra venu d'Amérique du Nord, on se servit de vignes chiliennes non touchées par ce fléau (en raison de son emplacement isolé, de la Cordillère des Andes, de ses sols et de son climat) pour replanter cette fois-ci sur des porte-greffes américains une partie du vignoble européen.  On doit peut être ainsi au Chili la survie de certains des cépages parmi les plus populaires aujourd'hui. Merci le Chili!

Géographie
 
Cliquez 2 fois pour agrandir
Le Chili est un pays longiligne (nord-sud).  Coincé entre la Cordillère des Andes et l'océan Pacifique, ce pays a 4,300 km de long et une largeur maximale de 177 km.  Le climat étant généralement trop chaud dans la partie nord et trop frais vers la partie sud, presque toute la viticulture se retrouve dans la partie centrale tempérée du pays (voir carte) dans les environs de la capitale, Santiago.

On retrouve 14 régions productrices de vins au Chili soit, en allant du nord vers le sud: la vallée d'Elqui, de Limari, de Choara, d'Aconcagua, de Casablanca, de San Antonio/Leyda, de Maipo, de Cachapoal, de Colchagua de Curico, de Maule, d'Itata, de Bio-Bio et de Malleco.

Je n'ai pas une connaissance aussi pointue des vins du Chili que mon collègue blogueur Claude Vaillancourt  qui  est  l'auteur  de  l'excellent blog     "Le vin aux antipodes".  Je voudrais tout de même partager ici avec vous le fruit de mes récentes observations et analyses de l'actuelle production des vins chiliens afin de percevoir vers quelle direction ceux-ci semblent pointer.

On bâtit l'avenir 

Afin de se démarquer de la féroce compétition qui sévit sur les marchés mondiaux, le Chili a décidé de miser sur les atouts suivants:

1.  Un système d'appellations (D.O.) visant à éclairer et à rassurer 
     les consommateurs sur la provenance des vins

2.  Un accroissement général de la qualité des vins

3.  Un élargissement de la gamme des produits avec l'addition de
      certains vins de haute gamme

4.  Une mise en valeur de la diversité de ses 14 régions viticoles

5.  Une mise en évidence du cépage rouge Carmenère (longtemps 
     confondu avec le Merlot) d'origine bordelaise comme nouveau 
     cépage-phare du Chili

6.  L'ajout aux cépages existants de d'autres cépages nobles:
     Pour les blancs:  Riesling, Gewurztraminer, Muscat d'Alexandrie,
     Chardonnay, Viognier,    Sauvignon gris, etc.
     Pour les rouges:  Syrah, Carignan, Pinot Noir, Sangiovese,
     Zinfandel, Petite Syrah, Petit Verdot, etc.

Le Chili ne devrait ainsi pas cesser de nous surprendre au cours des prochaines années.  Un dossier à suivre...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire