Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>Boire du vin au resto: guide de survie</b>

vendredi 17 mars 2017

De la belle visite à Montréal en provenance des Hospices de Beaune


Hospices de Beaune! Le nom à lui seul fait rêver tout amateur de bons vins de Bourgogne. 


Cette maison élabore 49 cuvées (33 rouges et 16 blancs), la plupart en premiers crus et en grands crus. Chaque vin porte le nom du village ou de l'appellation, ainsi que le nom d'un bienfaiteur ou du donateur historique de la vigne dont il est issu.

Cette tradition remonte à 1443, lorsque Nicolas Rollin, chancelier du Duc de Bourgogne, et son épouse Guigogne de Salins, décident de fonder un hôpital pour les pauvres, que l'on nommera l'Hôtel-Dieu. Depuis cette époque, afin de générer des revenus pour cet hôpital, des gens ont donné ou léguer de belles parcelles de vignes qui totalisent de nos jours plus de 60 hectares subdivisés en 117 parcelles. 


Les vins ainsi produits sont vendus aux enchères le 3è dimanche de novembre, en pièces de 228 litres neuves, en faisant la vente de charité la plus célèbre du monde. Les acheteurs sont bien souvent des producteurs bourguignons  qui les commercialiseront sous l'étiquette des Hospices de Beaune en y ajoutant « Élevé et mis en bouteilles par (le nom de leur maison) ».

On produit annuellement en moyenne 596 pièces bourguignonnes de vin, soit plus de 180,000 bouteilles, lesquelles procurent des revenus de plus de 7.5 millions d'euros. 


De nos jours, le nouvel hôpital se nomme les «Hospices Civils de Beaune». L'Hôtel-Dieu pour sa part est devenu un musée, le 6è en importance en France, attirant chaque année plus de 400,000 touristes français et du monde entier.

Ceci étant dit, j'ai eu le privilège de casser la croûte et de boire quelques bonnes bouteilles avec madame Ludivine Griveau-Gemma, qui est régisseur depuis 2015 aux Hospices de Beaune. Il est très intéressant de souligner que c'est la toute première fois dans toute l'histoire de cette institution, qu'une femme occupe ces fonctions. Les temps changent et parfois pour le mieux.

Ses responsabilités englobant la viticulture, madame Griveau supervise le travail des 23 vignerons qui s'occupent des vignobles de la maison. Elle bien sûr la responsable des vinifications  et s'occupe  de même, surtout de janvier à mars, de faire de par le monde, de la représentation pour les cuvées de la maison.

C'est pourquoi sa venue à Montréal est une grande première puisque personne de ce producteur n'était venu nous rencontrer auparavant. 

Celle-ci fut choisi parmi 80 candidats. Le fait qu'elle travaillait déjà depuis 11 ans aux Hospices avec son prédécesseur a possiblement joué en sa faveur. Celle-ci se donne quelques années pour graduellement mettre les choses à sa main afin que les cuvées gagnent encore en précision.

J'ai eu l'occasion de déguster 3 cuvées de la maison, lesquelles sont disponibles en importation privée auprès de Galleon Wines, une nouvelle division de vins fins de l'agence Philippe Dandurand. Le reponsable de cette nouvelle division est M. Denis Marsan, lequel a travaillé de nombreuses années à la SAQ, comme acheteur de vins prestigieux.

Le premier vin fut un vin blanc:

Saint-Romain, Cuvée Joseph Menault, Joseph Drouhin, 2014

Ce vin porte le nom de son généreux donateur, lequel fit don de ses vignes en 1992 et dont la superficie est de 0,76 hectare. Ce vin est le résultat de l'assemblage de deux climats, Village Haut et Sous la Velle.

Belle robe jaune doré et brillante; parfums de cire d'abeille, de fleurs blanches et de miel; ce vin offre une approche droite en bouche, supportée par une belle acidité; encore jeune, il sera à son meilleur d'ici 2-3 ans et se conservera  de 4 à 5 ans par la suite; du bourgogne blanc comme on l'aime!

Disponible en caisse de 6
Prix unitaire: 131,50$



Monthélie 1er Cru, Les Duresses, Cuvée Lebelin, Joseph Drouhin, 2011 

L'histoire de la famille Lebelin à Beaune remonte à fort longtemps. Sept d'entre eux devinrent maire de Beaune au cours des siècles. Plusieurs de ses membres furent de généreux donateurs des Hospices.

Seulement 0,85 hectare du climat Les Duresses ont servi à produire ce vin. La moitié des vignes ont été plantées en 1950 et l'autre de 1951 à 1976.

Malgré ses 5 ans au compteur, ce vin affiche une couleur rubis soutenue subtilement violacée; les arômes sont principalement fruités avec des notes framboise et de cassis, avec un soupçon de boisé fin; ce que l'on perçoit en premier lorsque le vin est en bouche, c'est sa grande souplesse; ses saveurs bien fondues le rendent presque suave; la finale est plutôt longue; un vin équilibré que l'on peut commencer à boire et qui se conservera encore au moins 7 à 8 ans.

Disponible en caisse de 6
Prix unitaire: 76,50$


Mazis-Chambertin Grand Cru, Cuvée Madeleine Collignon, 2009

Ce vin provient d'une parcelle de grand cru de 1,74 hectare située au milieu du coteau dans les Mazis Hauts et ayant comme voisine Chambertin Clos de Bèze, un don offert aux Hospices en 1976 par Jean Collignon. Cette cuvée qui porte le nom de sa mère est élaborée pour les deux tiers à partir de vieilles vignes plantées en 1947.

On est ici dans un tout autre registre! Si la robe rubis et grenat semble normale pour un vin de cet âge, son bouquet par contre titille immédiatement l'attention; en effet, ses parfums sont profonds et gourmands à la fois, rappelant la framboise, la myrtille, le cassis, ainsi qu'une petite pointe tertiaire sur l'écorce d'agrumes murs qui commence à poindre;  la bouche qui est souple, fait preuve d'une grande finesse et d'une belle élégance; son éternelle longueur nous amène au paradis; si c'est bien ce qu'on y boit, alors je veux bien y aller.


Disponible en caisse de 6
Prix unitaire: 580.00$
Millésime disponible: 2012


Allez Ludivine! On se dit au revoir et à la prochaine!





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire