Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>Boire du vin au resto: guide de survie</b>

jeudi 9 mars 2017

À quelle catégorie de buveurs de vin appartenez-vous?


NOTE: Ce texte a aussi été publié le 9 mars 2017 dans le Huffington Post Québec (voir ici).

Amusez-vous à découvrir vers laquelle des dix catégories suivantes vos motivations profondes à boire du vin semblent vous diriger.

Aucunement scientifique, puisque basé uniquement sur ma longue expérience personnelle, la nomenclature qui suit a comme but premier de vous divertir.

La variété de gens qui s'intéressent au vin est impressionnante et les raisons pour lesquelles ils le font sont tout aussi diversifiées. L'être humain étant complexe et parfois imprévisible, la consommation du vin n'échappe évidemment pas à cette réalité.

Notes préliminaires

Dans un but d'allègement, le masculin comprend le féminin. Il en va de même pour les photos qui s'adressent également aux deux sexes.


L'auteur ne dénigre aucune de ces catégories et ne considère aucune d'elles comme inférieure ou supérieure aux autres, plusieurs amateurs passant allègrement selon les occasions, d'une catégorie à l'autre, et je n'y fait pas moi-même exception.

En fait, les consommateurs de chacune de ces catégories constituent l'ensemble du marché du vin qui est passablement éclaté et où chacun y joue son rôle.

Je me suis volontairement limité à dix types de buveurs de vin car j'aurais pu évidemment, pour plus de précision, développer des sous-catégories.

La question qui tue

J'ai de plus ajouté après chacune des photos apparaissant pour chaque catégorie, une question typique souvent humoristique, susceptible d'être posée par les personnes qui en font partie.

Tenant de ce qui précède, voici les 10 catégories de buveurs de vin.

1. Le buveur occasionnel

Les personnes de cette catégorie représentent selon les sondages la majorité des buveurs de vin au Québec. Bien qu'elles aiment le (bon) vin, celles-ci n'en boivent pas nécessairement à chaque semaine. Plusieurs n'en consomment même que lors de moments bien particuliers,  tels la fête de Pâques, de Noël, lors d'anniversaires ou autres célébrations en famille. On aime bien le vin au Québec, mais celui-ci ne fait pas encore partie de la culture ou d'une routine régulière, comme c'est le cas pour plusieurs pays européens.


Question typique: On a du vin, est-ce que c'est Noël?


2. Le buveur régulier

Régulier comme dans au moins une fois ou deux par semaine. Avec ce type de buveurs de vin, nous retrouvons des gens qui considèrent le vin comme un aliment, c'est-à-dire un produit de consommation courante. Ils ont une relation saine et conviviale avec ce produit et estiment que celui-ci augmente leur qualité de vie. Ils le consomment habituellement à table. Plusieurs aimeraient augmenter la fréquence de leur consommation mais doivent se limiter pour des raisons budgétaires. Les récentes baisses de prix et celles qui suivront devraient en principe leur venir en aide.


Question typique: Qu'est-ce qu'on boit ce soir?


3. Le buveur social

Certaines gens ont un sens social très développé. Elles adorent faire partie d'un groupe et ne négligent aucun effort pour s'y intégrer. Le vin étant une boisson de plus en plus populaire, il est normal qu'il y ait de plus en plus d'adeptes. Si la majorité de ses ami(e)s boivent du vin, le buveur social y adhérera volontiers. Bien qu'il aime le vin, celui-ci représente cependant avant tout pour lui un outil d'intégration ou d'appartenance à un groupe. Il n'hésitera pas au besoin, si le groupe modifie sa préférence, à dorénavant opter pour la bière d'épinette.


Question typique: Avec qui vais-je boire ce soir?


4. Le buveur à la recherche de l'effet

Bien que très minoritaire, on ne se le cachera pas, plus que pour les nombreuses et délicieuses saveurs contenues dans le vin, ce que certaines personnes préfèrent avant tout dans celui-ci, ce sont les effets procurés par l'alcool qu'il contient. Bien que de nos jours le vin soit plus socialement acceptable que les spiritueux, lesquels renferment une teneur alcoolique trois fois supérieur à celui-ci, on ne saurait trop vous rappelez que tout est une question de modération.


Question typique: Combien d'alcool y a-t-il dans ce vin?


5. Le buveur un peu snob

Il a plusieurs manières d'être snob avec le vin. Dans un livre publié à l'automne 2015 (Le vin snob), Jacques Orhon en a fait le tour. Pour certaines de ces personnes, le vin doit refléter le standing qu'elle désire projeter, alors que d'autres essaient de vous faire croire qu'elles en connaissent plus sur le vin que ce qu'elles en savent réellement. Ce snobisme ne se manifeste pas uniquement par des indices matériels (verres soufflés à la main et hors de prix, gadgets impressionnants mais très inutiles, etc.), mais aussi par un air un peu détaché, voire blasé lors de la dégustation. En fait, le buveur snob aime davantage l'idée qu'il est en train de boire du vin (introuvable autant que possible), que le vin lui-même.


Question typique: Qui me regarde boire du vin en ce moment?


6. Le buveur d'étiquettes

Il est parfois si tentant de vouloir épater la galerie en présentant un vin de grande notoriété dont le seul nom fait rêver! Il faut aussi admettre que ces vins hors de prix déçoivent fréquemment, nous faisant regretter d'avoir ainsi succombé au chant des sirènes. Vaut mieux laisser ces vins de nos jours inabordables à ces millionnaires qui se servent du prestige de ces vins pour augmenter le leur auprès de leur entourage. Loin de démontrer leur savoir en la matière, ces vins pompeux ne reflètent en fait que leur avoir.


Question typique: Le prestige de cette étiquette est-elle suffisante pour impressionner mes invités?


7. Le spéculateur

Cette catégorie attire presque uniquement la gent masculine, allez savoir pourquoi. Notre homme achète les vins qui selon lui devrait augmenter de valeur au fil du temps, afin de les revendre avec profit par la suite. Il s'agit d'un exercice périlleux dont le risque s'apparente un peu à celui du poker. Le passé n'est pas garant de l'avenir et la revente avec profit est loin d'être certaine. Le placement s'avère souvent moins liquide que le contenu de la bouteille! S'il apprécie parfois vraiment le vin, il y a toutefois quelque chose que le spéculateur aime davantage, et c'est l'argent. Et c'est son droit.


 Question typique: Quel rendement pourrais-je obtenir si j'achète ce vin?


 8. Le connaisseur

On le désigne aussi par le qualificatif de passionné. Et c'est tout à fait logique car plus on en connaît à propos du vin, plus on l'apprécie, au point d'en devenir une passion. C'est souvent dans cette catégorie que l'on retrouve, toute proportion gardée, le plus grand nombre de personnes qui ont chez eux une cave à vin ou un cellier d'appartement. Elles peuvent faire 200 kilomètres pour aller gter une bonne bouteille. Plus qu'un mode de vie, le vin pour ces personnes est devenu un art de vivre. Pour ces amateurs, le vin c'est du sérieux et elles ne négligent aucun détail pour le servir dans les meilleures conditions, afin d'en tirer le maximum de plaisir.


Question typique: Devrais-je agrandir ma cave à vin?


9. Le collectionneur

Les personnes de cette catégorie aiment davantage l'idée qu'elle possède une collection de bouteilles de vins que le vin qu'elles contiennent. Elles possèdent habituellement une très vaste cave à vin dont le nombre de bouteilles augmente sans cesse car elle n'en débouche pratiquement aucune. Pas question de boire ce Château Lafite-Rothschild 1982 prêt à boire car cela briserait leur série continue de ce domaine qui va 1912 jusqu'à 2012. Gardant ainsi certains vins trop longtemps, ces personnes sont souvent des collectionneurs de vinaigre qui s'ignorent. 


Question typique: Où pourrais-je trouver le millésime manquant pour compléter cette verticale?


10. Le maniaque

Bien que cela ne touche  qu'une infime proportion des amateurs de vin, les représentants de cette catégorie sont en fait des passionnés ... mais à la puissance 10! Bien que non encore répertorié dans le DSM-5, on peut soupçonner la présence de cette pathologie lorsque la passion d'un individu prend le dessus sur la raison et devient une obsession. Les personnes qui en sont atteintes cumulent parfois allègrement plusieurs des dix catégories sus nommées, notamment les numéros 5, 6, 7, 8, 9 et 10. Même si leur délire frôle parfois la folie, la dernière chose que ces personnes désirent c'est qu'on tente de les sortir de leur état qu'elles associent au nirvana.


Question typique: Quel vin vais-je utiliser pour me brosser les dents?


Alors, avez-vous identifié la ou les catégories qui vous représentent le mieux?


Suggestions de vins de la semaine:

Mes 5 suggestions de vin pour vous cette semaine (2 blancs et 3 rouges) proviennent d'Espagne, du Portugal, d'Italie, du Québec et de Bulgarie! Les prix oscillent entre 9,75$ et 25,85$.


Pour télécharger la liste de ces vins



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire