Google Translate

Bienvenue à l'un des rares sites francophones d'information sur les vins de qualité du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>À quelle catégorie de buveurs de vin appartenez-vous?</b>

jeudi 23 février 2017

Chute de prix à la SAQ:
15 bons vins de moins de 10$


NOTE: Ce texte a aussi été publié le 23 février 2017 dans le Huffington Post Québec (voir ici).

La SAQ a abaissé  le prix de ses 1600 vins les plus populaires à trois reprises depuis trois mois. Du jamais vu. Examinons ensemble la portée de cette volte-face.

Rappelons que nous avons eu droit à 0,50$ de moins le 9 novembre 2016, à 0,40$ de moins le 11 janvier 2017, et encore 0,50$ de rabais le 15 février dernier.

C'est donc au total 1,40$ de moins la bouteille que vous avez à payer pour la plupart des vins que vous achetez à la Société des alcools du Québec puisque les produits visés représentent 80% de ses ventes de vin. 

Si cela n'équivaut qu'à un rabais de 7% pour un vendu autrefois 20$, cette baisse signifie toutefois une diminution de 13% pour un vin de 11$. Et cela ne s'arrêtera pas là.

Pas la fin du monde

Bien que depuis des années, certaines personnes soutenaient que modifier quoi que ce soit aux prix de la SAQ mettrait assurément en péril la gratuité des services sociaux des Québécois, son président et chef de la direction, M. Alain Brunet, promet pour sa part qu'il livrera tout de même le dividende attendu par le gouvernement. Les prophètes de malheur n'ont plus qu'à aller se rhabiller.

Le monopole québécois avait déjà admis il y a quelques années que les fuites commerciales vers l'Ontario pouvaient être estimées au minimum à 90 millions de dollars et ce, en raison de la trop grande disparité des prix en faveur de la LCBO, surtout pour les vins de moins de 20$.


Quelques années plus tard, on peut estimer que ces fuites étaient rendues à plus de 150 millions de dollars. La population était en effet de plus en plus consciente qu'elle payait trop cher plusieurs de ses vins. Des évènements médiatiques, tels que les voyages à Ottawa organisées par le FM93, avaient contribué à mettre en lumière cette situation (voir ici).

En visant la parité des prix avec sa consœur de l'Ontario, la SAQ récupérera la majeure partie de ces ventes qu'elle perdait au profit de sa voisine, compensant en partie les pertes de revenus découlant de la baisse de ses prix. L'augmentation du volume des ventes de vin qui devrait normalement en découler, aidera également à préserver le dividende remis au gouvernement.

Qu'est-ce que ça change?

Plusieurs choses, dont principalement le nombre de vins offerts à prix démocratiques que l'on nomme dans l'industrie les « entrées de gamme ».

J'ai maintes fois souligné qu'il était suicidaire à long terme, même pour un détaillant qui détient un monopole, d'éliminer volontairement le nombre de ses produits les moins chers, espérant que ses clients accepteront toujours de payer plus pour ceux-ci.

Déjà, le 9 janvier 2013, je dénonçais ici même cette stratégie appliquée en douce (Mauvaise nouvelle: les vins de 10$ disparaîtront de la SAQ).

Heureusement, la haute direction de la SAQ semble s'être rendue compte à son tour que si cela s'avérait à court terme profitable, cela pourrait devenir funeste à long terme. Marc André Gagnon, éditeur du magazine virtuel d'information VinQuébec, a récemment calculé que le nombre de produits d'entrées de gamme a substantiellement augmenté, suite à ces récentes baisses de prix.


Le tableau de gauche reflète la situation qui prévalait le 8 novembre 2016, juste avant la première baisse de prix, alors que celui de droite indique le nombre de vins par catégorie de prix au 15 février 2017, suite à la troisième baisse de prix en autant de mois.

Cela devient encore plus intéressant lorsque l'on fait ce même exercice, mais uniquement pour les vins de moins de 10$, lesquels font partie dans les tableaux de la catégorie des vins de moins de 11,99$.

Il ne restait plus au 8 novembre 2016 que 33 vins de moins de 10$. Suite à la révision de ses prix, la SAQ en comptait au 15 février dernier plus de 111, c'est-à-dire plus du triple.

Espérons que les consommateurs québécois profiteront de cette nouvelle situation en prenant l'habitude de boire du vin plus souvent qu'une seule bouteille par semaine, en général le samedi soir. Un bon petit vin à 9$ le mardi soir avec les pâtes, c'est loin d'être vilain, croyez-moi.

Y a-t-il de bons vins à moins de 10$?

Certainement, surtout si nos attentes demeurent réalistes. Plusieurs chroniqueurs vin pensent cependant le contraire et c'est leur droit le plus strict. Mais peut être aussi ne les revisitent-ils pas assez souvent.
 
Car on ne peut affirmer qu'un vin de 50$ est 5 fois meilleur qu'un vin de 10$. Par contre, si le vin de 10$ est bon, il représente un meilleur rapport qualité/prix que celui de 50$.

Et j'ai bien dit un bon vin de 10$. Comme pour toutes choses, il faut être sélectif et séparer le bon grain de l'ivraie. En effet, quand un vin de cette catégorie de prix n'est pas bon, il l'est vraiment.

Les vins et le lien 

Afin de vous éviter des choix malheureux, je vous invite donc maintenant à consulter la galerie de photos qui suit pour découvrir 15 bons vins de moins de 10$ disponibles dans la plupart des succursales de la Société des alcools du Québec. Et il y en d'autres. J'aurai pu en ajouter au moins une dizaine.

À droite de chacune des photos, vous trouverez la description complète de ces vins justifiant leur présence dans cette sélection, ainsi que leur disponibilité dans le réseau des succursales de la SAQ.

Pour ceux et celles qui voudraient imprimer la liste des vins recommandés afin d'y référer ultérieurement, vous pourrez le faire en suivant ce lien.

On partage S.V.P. 

Je vous demanderais de faire preuve de générosité et de ne pas hésiter à partager cette sélection avec vos contacts et vos amis qui seront sans doute, tout comme vous, intéressés à la consulter. Ils vous remercieront de l'avoir fait.

Bonnes dégustations à petits prix! 








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire