Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>Les 5 conditions essentielles pour avoir un bon millésime</b>

jeudi 9 juin 2016

Le Vin Noir, Vignerons du Brulhois, Sud-Ouest, 2011, France


Cépages:   50% Tannat, 30% Merlot, 20% Cabernet Franc
Code #:     11154822
Prix:           19,15$
Alcool:      14%
Sucre:       2 g/litre
Servir:      16-17° Celsius
Carafe:     20-30 min

Il y a déjà eu jusqu'à 400,000 hectares de vignes dans la région de Cahors dont l'origine du vignoble remonte à l'époque gallo-romaine. Au 14è siècle, sous l'occupation anglaise, les vins du Brulhois, surnommés le Vin Noir (Black Wine) sont transportés sur des bateaux à fond plat, les gabarres, et partent vers l'Angleterre via le port de Bordeaux.

Il faut dire qu'à cet époque, les vins rouges de Bordeaux étaient le résultats du mélange de jus de raisins noirs et de raisins blancs, d'où leur nom de "claret". On utilise parfois le vin de Cahors pour approfondir la couleur de certains vins de Bordeaux.

Suite au phylloxéra qui ravagea toutes le vignes à fin du 19è siècle, très peu de vignes furent replantées, cette région n'étant pas alors reliées par voies terrestres aux marchés importants français. Le vignoble recommence à un peu renaître au début des années 70. De nos jours, les 40,000 hectares de vignes qu'on y retrouvent, tentent de faire revivre leur glorieux passé.

En 2002, les caves de Donzac et de Leyrac, situées au pays du Vin Noir,  décident d'unir leurs forces et deviennent les Vignerons du Brulhois.

Cette entreprise cultive 7 cépages différents, lesquels produisent 10,000 hectolitres de vin annuellement, soit 1.3 millions de bouteilles. Cette cave regroupe 45 vignerons qui cultivent 160 hectares de vignes. On y produit aussi bien des vins rouges (45%) et blancs (15%), que rosés (35%) et effervescents (5%).


Vignerons du Brulhois • Présentation from site-internet-montauban on Vimeo.

Le vin mentionné en titre, le Vin Noir, vit le jour en 2000, lorsque huit vignerons et vigneronnes décide mirent en commun les plus vieilles vignes de leurs meilleurs terroirs afin de créer une cuvée emblématique.

Ils choisirent les trois principaux cépages de l'AOC Brulhois et limitèrent les rendements à 40 hectolitres à l'hectare. La vinification est traditionnelle avec une macération de 4 à 5 semaines avec un élevage en cuve uniquement.

Filet de cerf de Boileau, chou rouge, purée de courge

Notes de dégustation:

Voilà un excellent rapport qualité/prix que ce vin âgé maintenant  de près de 5 ans, aux tanins déjà passablement bien fondus et agréables; il arbore la robe typique des vins de Cahors, soit rubis foncé légèrement violacée; son bouquet est très séduisant avec ses notes de cassis et de réglisse, oscillant entre le fruité et les épices orientale, agrémenté d'une petite touche animale; sa bouche est classique, droite et fraîche, faisant quelque peu penser à Bordeaux; l'assemblage comprend après tout deux cépages que l'on retrouve aussi dans le Bordelais; la puissance est bien contenue ainsi que l'équilibre; pourra se garder encore au moins 5 ans; meilleur que ce à quoi je m'attendais, une belle surprise; à déguster sur du gibier, du canard, de l'agneau ou du boeuf.



 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire