Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>Savez-vous reconnaître un vin bouchonné?</b>

mercredi 5 août 2015

Les gros bonis des dirigeants de la SAQ font couler beaucoup d'encre


En juillet dernier, juste à temps pour les vacances estivales, 2,180 cadres et dirigeants de la SAQ se sont vus remettre 9,2 millions en primes au rendement. Évidemment, plus on monte dans la pyramide, plus le montant est élevé. 75,000$ de boni pour un vice-président qui gère un monopole d'état, est-ce raisonnable?

 
C'est ce que révèle un article du journaliste Pierre Couture, publié aujourd'hui (le 5 août 2015) dans le Journal de Québec et de Montréal.


Suite à cette publication, la Coalition Avenir Québec, a réclamé l'abolition de telles primes pour tout administrateur de sociétés d'état à caractère commercial. (voir ici).

Comme je l'ai écrit le 9 janvier 2014 sur ce blogue, les primes ont été utiles il y a plusieurs années afin de rendre la SAQ plus performante. Mais passé un certain point, surtout lorsque le gouvernement en exige toujours plus à chaque année, cela peut être à long terme contre-productif.

J'écrivais à l'époque qu'il serait temps de revoir cette manière de faire. 19 mois plus tard, c'est toujours le cas, surtout en ces temps de supposée austérité.

Pour vous faire une tête sur ce sujet, une lecture (ou relecture) de ce billet pourrait vous être utile.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire