Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>Savez-vous reconnaître un vin bouchonné?</b>

samedi 21 février 2015

La maison CULMINA de Colombie-Britannique:
Le vin canadien vers de nouveaux sommets


J'ai eu l'opportunité de rencontrer le 2 décembre dernier, lors de leur passage à Montréal, messieurs Donald L. Triggs et Pascal Madevon, du domaine Culmina, situé au sud de la vallée de l'Okanagan en Colombie-Britannique, dans le Golden Mile Bench.

M. Donald L. Triggs et M. Pascal Madevon
C'est une propriété de la famille Triggs. M. Donald Triggs a été l'un des propriétaires de la maison vinicole bien connue Jackson-Triggs. Il a songé à se retirer du monde du vin lors de la vente de cette entreprise au groupe Constellation. Il a plutôt opté avec son épouse Elaine pour un nouveau projet, la fondation d'un nouveau domaine canadien dédié à produire des vins de grande qualité. Depuis 2012, l'une de leurs filles, Sara, s'est joint à eux.

Les débuts

Utilisant sa vaste expérience du monde viticole, M. Triggs décida donc en 2007, de consacrer son temps ainsi qu'une partie de sa fortune, à bâtir une entreprise viticole qui bénéficierait du meilleur en tout, soit au niveau du terroir, des vignes, des équipements, et des méthodes de vinification.

Dès le départ, celui-ci fit appel au renommé consultant Alain Sutre, non seulement pour le choix de l'emplacement du vignoble, mais aussi pour identifier scienti- fiquement les meilleurs endroits pour recevoir les cépages les mieux adaptés à ceux-ci. On divisa ainsi le vignoble en 43 micro-parcelles réparties sur 3 plateaux distincts, d'une superficie de 50 hectares chacun en moyenne. On peut voir sur la carte ci-contre, la subdivision du plateau Arise. Les deux autres plateaux (non montrés) se nomment Margaret et Stan.

Il fut établi que le Cabernet Franc donnerait de meilleurs résultats dans la partie nord du vignoble qui offrait un sol plutôt minéral composé de calcium. La partie qui longe la montagne, avec son climat plus frais, conviendrait bien au Merlot. Les endroits plus ensoleillés recevront les plants de Cabernet Sauvignon, de Malbec, et de Syrah. 

Idem pour le Riesling et le Grüner Vetliner Gewürztraminer, Chardonnay, Viognier, Malbec et Petit Verdot. Étant assuré de mettre les bons cépages aux bons endroits, la plantation des vignes débuta en 2009.

On a utilisé 5 pieds de vignes différents, soit ceux qui convenaient le mieux aux différents terroirs. Alors que la norme de densité de plantation dans la région est de 3,000 pieds à l'hectare, on décida de densifier en plantant plutôt de 4,000 à 5,000 pieds à l'hectare. Ceci fit en sorte que les allées entre les vignes furent plus étroites et entraîna l'achat de tracteurs spéciaux en provenance de l'Italie.

L'irrigation

Essentielle dans ce climat semi-désertique, l'irrigation est elle aussi soumise à un suivi rigoureux. On a réparti à travers le vignoble plus de 108 valves indépendantes les unes des autres pour irriguer les vignes. L'analyse des besoins en eau, les endroits requis, le temps nécessaire, la quantité d'eau, sont mesurés par ordinateur. 

Les vendanges

Les vendanges de ce domaine sont faites manuellement. Les raisins sont placés dans de petits paniers afin d'éviter que le poids des raisins n'écrase les peaux et  soient brisées avant leur arrivée au chai. Les grappes raisins sont triées sur une table vibratoire avant d'être éraflées à l'aide d'une machine à érafler française de marque  Bucher Oscillys, la première au Canada. 

Le chai étant construit sur le flanc d'une montage on peut utiliser la gravité pour déplacer les raisins et les liquides, évitant de toute manipulation brusque qu'entraînerait l'usage de pompes. Les macérations avec les peaux après la fermentation alcoolique durent parfois plus de 24 jours, procurant des tanins plus agréables et soyeux.


Suite à tous ces détails, vous vous doutez bien que l'on s'est assuré d'avoir tous les équipements à la fine pointe de la technologie nécessaires afin d'assurer que le maître de chai puisse mener à bien ses vinifications. À cet effet, des cuves de forme conique en acier inoxydables furent importées directement de la France.

Janvier 2013: un nouveau venu

Un joueur de haut calibre s'est joint en janvier 2013 à l'équipe de Culmina: Pascal Madevon. Après avoir obtenu son diplôme en œnologie de l'Université de Bordeaux en 1989, celui-ci travailla une douzaine d'années pour divers réputés châteaux bordelais. Il traverse l'Atlantique en 2002 pour s'établir dans la vallée de l'Okanagan pour y développer le domaine Osoyoos Larose, une association à l'époque du Groupe Taillan propriétaire entre autres du Château Gruaud Larose, et de Vincor Canada (aujourd'hui Constellation). 

En 2013, le Groupe Taillan devint le seul propriétaire. C'est à ce moment que M. Marchedon, fort de son expérience de plus de 10 ans en viticulture en sol canadien, rejoignit l'équipe de Culmina, afin de s'occuper autant du vignoble que de la vinification. On peut dire que la table était mise pour lui et qu'il put immédiatement s'atteler à peaufiner la production.

Qu'en est-il de leurs vins?

Les questions qui tuent: les vins sont-ils bons? Malgré la jeunesse des vignes que peut-on en conclure? Ce domaine a-t-il de l'avenir?

Pour le savoir, j'ai pu goûter lors de ma rencontre avec M. Triggs et M. Mavedon le 2 décembre dernier à 4 de leurs vins, dont 3 millésimes du Hypothesis, leur vin de haute gamme.

Voici les bouteilles




Et voici les verres


Débutons par la dégustation des 3 premiers vins: le Decora, l'Unicus et la Saignée, un vin rosé.

Veuillez noter que ces trois vins pourront en principe être commandés en importation privée à compter de mai 2015 avec livraison 3 mois plus tard. Pour ce faire, il faut communiquer avec l'agence LBV International.


Decora, Culmina Estate, Okanagan valley, Colombie-Britannique, 2013, Canada

Cépage:    100% Riesling
Code #:     imp.privée
Prix:           24,95$
Servir:       10° Celsius

Ce vin est issu de deux clones différents en provenance du plateau de Margaret à 600 mètres d'altitude. Il renferme un niveau d'acidité de 10 grammes par litre, lequel est tempéré par quelques grammes de sucre résiduel. Élevage en cuves inox uniquement.

De la couleur typique jaune très pâle de ce cépage, ce vin se décline sous des arômes d'agrumes, de citron, de pêche, avec un peu de minéralité à l'arrière-plan; la bouche est droite et fraîche; équilibre des saveurs et belle finale; à consommer avec des huîtres crues, des plats contenants du citron, des viandes blanches, ou des mets asiatiques ou indiens épicés.

Unicus, Culmina Estate, Okanagan valley, Colombie-Britannique, 2013, Canada

Cépage:    100% Grüner Vetliner
Code #:     imp.privée
Prix:           29,95$
Servir:       10-12° Celsius

Une version intéressante de ce célèbre cépage blanc autrichien. Élaboré à l'aide de raisins de jeunes vignes vignes qui poussent sur le plateau de Margaret, l'un des plus hauts vignobles de la vallée de l'Okanagan. Élevage en cuves inox uniquement.

Ce vin se présente sous une robe jaune claire et nous propose des parfums d'herbe fraîchement coupée, d'une pointe de menthe, et de fleurs blanches; la bouche suit, légère et fruitée, laquelle devient légèrement grasse en milieu de bouche; elle se termine sur une pointe d'agrumes; un vin parfait pour accompagner de petites bouchées à l'apéro, les fruits de mer légers, les plats de légumes, sans oublier les asperges, si difficiles à marier habituellement.

Saignée, Culmina Estate, Okanagan valley, Colombie-Britannique, 2013, Canada

Cépages:   51% Merlot, 33% Cabernet Franc et 16% Cabernet Sauvignon
Code #:     imp.privée
Prix:           24,95$
Servir:       10-12° Celsius

Un vin rosé de saignée élaboré avec une partie du moût de raisins destiné au vin Hypothesis. Il est donc conçu avec les mêmes trois cépages bordelais. C'est un rosé sec avec environ 2 grammes de sucre résiduel par litre.  Élevage en cuves inox uniquement.

Plus qu'un vin rosé de piscine! Sa bouche bien fraîche ne manque pas d'allant avec ses belles saveurs de fruits rouges et d'épices; belle couleur saumonée d'intensité moyenne et jolies effluves de fraise et de poivre léger; un rosé qui s'invite à table sans problème; accompagnez-le de charcuteries, crevettes, saumon, ainsi que des plats à la provençale où la tomate et l'ail sont présents.

La dégustation s'est ensuite poursuivie avec 3 millésimes du vin culte de la maison, l'Hypothesis.

Le millésime 2011 avait été offert en importation privée et il n'en reste plus, même pas au domaine. Le millésime 2012 sera offert en quantité limitée à la Société des alcools du Québec autour du mois d'octobre 2015. Le vin du millésime 2013 provient d'une barrique de Cabernet Sauvignon; il n'est pas encore achevé.


 Pour les raisons indiquées ci-devant, seul le millésime 2012 est ici commenté.

Hypothesis, Culmina Estate, Okanagan valley, Colombie-Britannique, 2012, Canada

Cépages:   57% Merlot, 24% Cabernet Sauvignon et 19% Cabernet Franc
Code #:     non encore déterminé
Prix:           39,75$ 
Servir:       17° Celsius
Carafe:      30-45 min. 

Ce vin, le haut de gamme de la maison, est le symbole de l'ensemble des efforts déployés pour produire le meilleur vin possible. Ses raisins proviennent des meilleures parcelles sélectionnées du domaine. Après avoir subi une fermentation malolactique complète pour plus de finesse, il est élevé pendant 16 mois en barriques de chêne français, neuves à 70% et d'un usage d'un an pour le reste.

Un vin de garde pour les 7-8 prochaines années qui sera difficile de conserver en cave tant il est déjà délicieux; il se pare d'une robe rouge rubis très foncé et déborde d'arômes de mûres, de myrtilles et d'épices douces; la bouche déborde de fruits, tels la framboise noire et la mûre de Boysen; l'ensemble est souple, équilibré et élégant, du début à la fin; la prédominance de Merlot est une bonne idée; malgré sa densité, présage de sa capacité à vieillir, ce vin a du style et représente un excellent rapport qualité/prix; un sérieux candidat potentiel comme futur meilleur vin rouge du Canada.

Il sera intéressant de suivre l'évolution de la maison Culmina, un mot latin qui signifie "sommet". Rien n'ayant été laissé au hasard, de rapides progrès qualitatifs sont à prévoir au cours des prochaines années, au fur et à mesure que les vignes prendront de l'âge.



2 commentaires:

  1. Merci pour ce très bel article, vraiment complet. L'approche historique du vignoble, l'humain, la découverte du terroir et en bout de ligne la dégustation des vins permet de découvrir globalement le domaine !

    C'est d'autant plus intéressant que vous nous donnez la chance de découvrir un vignoble de l'Okanagan.

    Pensez-vous que la montée en puissance des vins de l'Okanagan aura un effet majeur sur le prix des terres agricoles dans cette région ?

    RépondreSupprimer
  2. Merci Steph pour avoir souligné ton appréciation.

    Pour ce qui concerne ta question, je ne suis pas un expert du marché des terres agricoles en Colombie-Britannique.

    Ayant par contre œuvré quelques décennies dans le domaine immobilier au Québec, la valeur économique d'un immeuble ou d'un terrain augmente avec la demande. Si de plus en plus de gens croient qu'ils peuvent faire de l'argent avec un bien, son prix augmente inexorablement. À quelle vitesse et selon quel ordre de grandeur, là réside l'incertitude.

    Merci de me lire!

    RépondreSupprimer