Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>Boire du vin au resto: guide de survie</b>

jeudi 26 février 2015

15 bons vins de moins de 11$


Note: Ce texte a été aussi publié le 26 février 2015 dans le Huffington Post Québec (voir ici).

Pourquoi de moins de 11$? Car il n'en reste plus suffisamment en bas de 10$, tout simplement.

Le nombre de vins offerts par la SAQ sous la barre des 10$ a chuté de 183 en 2009, à 18 produits en date d'aujourd'hui, si on exclut les deux vins (sic) sans alcool. C'est une réduction de 90% du nombre de vins de cette catégorie de prix. Je pourrais vous dire que je vous avais déjà prédit ceci il y a deux ans alors qu'il en reste alors pourtant encore 63, mais je ne le ferai pas.

Le président et chef de la direction de la SAQ, alors qu'on le talonnait de questions à ce sujet en commission parlementaire sur les finances publiques le 2 juillet dernier, a déclaré que si on en ajoutait pas c'est que les ventes de vins de moins de 10$ étaient en chute libre. Forcément, puisque l'on a fait en sorte d'en diminuer drastiquement le nombre! Il a aussi du même souffle mentionné que c'était le même phénomène en Ontario. 

Vraiment? Comment expliquer alors que la LCBO a, au cours des douze derniers mois, augmenté le nombre de ses vins de moins de 10$, de 175 à plus de 225, soit douze fois plus qu'ici? S'il y a eu au Québec une chute chute libre des ventes des vins de cette catégorie de prix, c'est uniquement parce qu'elle a été, par élimination et inaction, voulue et planifiée par notre monopole.

Tout ça pour vous dire qu'il n'aurait été pas très sélectif de ma part de vous proposer 15 bons vins de moins de 10$ alors qu'il n'en reste ici à peine 18! Le nombre de ceux vendus pour moins de 11$ étant de 61, ce bassin est suffisant (pour le moment) pour vous dresser une liste de 15 produits recommandables vendus sous ce seuil.

 Trop de taxes, pas assez de vin

Les raisons principales pour le très faible nombre de vins à prix abordables disponibles au Québec sont au nombre de trois:

-La pharaonique marge bénéficiaire moyenne de 135% de la SAQ (qui devrait selon moi être abaissée à 100%);
-Le fait que cette marge bénéficiaire de la SAQ soit régressive, c'est-à-dire que les produits qui coûtent le moins cher sont davantage majorés par notre monopole que les plus dispendieux (voir ici);
-Le fait que le gouvernement du Québec augmente sans cesse sa taxe spécifique sur le vin pour gonfler facilement ses revenus (ex: augmentation de 0,24$ la bouteille le 1ier août 2014).

Les exclus d'office 

Puisque le gouvernement du Québec (et l'office de la Protection du Consommateur) n'ont toujours par cru bon d'obliger notre monopole à préciser sur les bouteilles qu'elle vend dans ses succursales lesquelles sont en fait des vins de dépanneurs (importés en vrac et embouteillés ici), je me suis abstenu de les considérer. Sans porter de jugement de valeur sur la qualité de ces vins, j'estime que les 8,000 points de vente mis à leur disposition à travers le Québec devraient être amplement suffisants pour assurer leur distribution. 

Les clients qui vont dans le réseau des succursales du monopole pour acheter une bouteille de vin de 750 ml, s'attendent à ce que celle-ci ait été embouteillée dans son pays d'origine, comme celles que je vous recommande aujourd'hui.

Le consommateur de vin devrait avoir le droit fondamental de connaître la teneur des produits qu'il achète comme c'est le cas lorsqu'il fréquente tous les autres commerces de détail de la province. Quand on n'a rien à cacher, la transparence n'est jamais un problème. Il me semble du moins.

La liste partielle des produits importés en vrac et vendus à la SAQ que j'ai réussi à dresser pour votre information après maintes recherches peut être consultée ici.

Encore un petit effort

Un bon mot cette fois pour notre monopole qui depuis l'automne dernier a multiplié les appels d'offres pour regarnir sa gamme de vins, surtout ceux entre 10$ et 15$.  À force de se le faire dire de tous bords tous côtés, on semble avoir compris le message. Certains de ces vins sont déjà sur les tablettes des succursales et je les ai pour la plupart goûtés.

Je n'ai eu cependant pas eu l'occasion de parler souvent de ceux-ci sur mon blogue, ayant trouvé que la majorité de ces vins avaient peu de caractère, étaient fluides et malheureusement pas très intéressants. Espérons que l'on sélectionnera prochainement non seulement des vins à prix abordables, mais aussi des vins avec des qualités organoleptiques plus que passables. Je suis confiant que l'on pourrait, avec un peu d'effort et de bonne volonté, y arriver.

Ma sélection

Vous trouverez donc à fin de ce billet, sous la forme d'une galeries photos, 15 vins plus que corrects que j'ai identifiés pour vous parmi les vins vendus présentement sous la barre des 11$.

Je me suis limité à ce nombre  afin de n'en retenir que ceux qui selon moi se démarquent de leurs collègues par leur bon rapport qualité/prix. Je dois vous dire en toute honnêteté qu'il est fort possible qu'il en existe quelques autres qui mériteraient d'être retenus.

En effet, ne faisant pas partie de la garde rapprochée de journalistes et chroniqueurs vin que la SAQ invite à l'occasion pour faire déguster ses produits, il me faut soit compter sur les échantillons que le agences me font parvenir, soit les acheter moi-même.

Il peut donc arriver que je ne puisse ainsi goûter à 100% des produits d'une catégorie donnée. Mais je ne crois pas qu'aucun chroniqueur vin n'y parvienne à tout coup de toute manière. Je peux tout de même affirmer que je suis l'un de ceux qui goûte le plus assidûment aux vins à petits prix, les anciens comme les nouveaux, afin de tenir mes lecteurs et mes lectrices bien informés à ce sujet. 

Je vous invite donc maintenant à consulter la galerie de photos qui suit pour découvrir 15 bons vins de moins de 11$ encore disponibles dans la plupart des succursales de la Société des alcools du Québec. Pour ceux et celles qui voudraient imprimer la liste de ces recommandations afin d'y référer  ultérieurement, vous pourrez le faire en suivant ce lien :

http://bit.ly/18ndUVI

Partagez et encouragez

Je vous demanderais de faire preuve de générosité et de ne pas hésiter à partager cette sélection avec vos contacts et vos ami(e)s qui seront sans doute, tout comme vous, intéressé(e)s à la consulter.

Et n'hésitez pas à encourager les producteurs des vins mentionnés en achetant ces bons produits. Les quotas de ventes annuelles que l'on exigent d'eux sous peine de retirer leurs vins l'année suivante sont très élevés (1.5 million de $ par année pour la plupart). 

Si la direction de la SAQ a raison de dire comme elle le clame sur toutes les tribunes que ce sont les clients qui désirent payer plus chers leurs vins, vous bouderez les vins de ma sélection. Si au contraire, vous trouverez qu'il est plus que jamais nécessaire d'avoir un bon choix de vins d'entrée de gamme à prix raisonnables, vous les adopterez.

Votez avec votre portefeuille.

Bonnes dégustations!



Lien pour visionner la galerie photos


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire