Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.


À propos de ce blogue | Qui sommes-nous? | L'auteur

Rechercher sur ce blogue

Article en vedette

<b>Les 5 conditions essentielles pour avoir un bon millésime</b>

mercredi 7 janvier 2015

Questions des lecteurs: Lorsque le vin vieillit, la couleur devient-elle plus pâle ou plus foncée?


Bonne question. Je crois que ce qui vous mélange quelque peu, c'est que la réponse est les deux, tout dépendant de la couleur d'origine du vin!

Un vin blanc avec l'âge (il existe des vins blancs qui peuvent vieillir), passe du jaune clair ou jaune doré, à la couleur ambrée, puis au marron. Ceci est dû à la lente oxydation du vin. Même enfermé dans sa bouteille, le vin est en contact avec un peu d'oxygène. C'est pourquoi le vin blanc devient de plus en plus foncé avec le temps. Cette oxydation se reflète aussi dans le goût du vin, ajoutant à sa complexité, à moins qu'il ne soit trop vieux.

Pour sa part, la couleur du vin rouge provient de la macération des peaux de raisins, riches en tanins. Au fil du temps, une partie des pigments qui lui donnent sa couleur, se dépose sur la paroi de la bouteille (on présume qu'elle est gardée comme il se doit en position couchée); c'est ce que l'on appelle les dépôts. 

Un vin rouge avec l'âge, passera d'une couleur rouge pourpre ou rubis, à grenat, à briqué (ou tuilé), puis à orangé. En un mot, il pâlit! On en décèle plus facilement les nuances en observant le vin lorsque versé dans un verre, en examinant le pourtour du verre. Il perd peu à peu la puissance et le fruité de la jeunesse mais gagne en élégance, en finesse et en longueur. Trop vieux, il devient sec et mince, puis à la fin, vinaigré.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire