Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

Débuté il y a 9 ans en février 2010, ce blogue est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Il n'y a pas de petites vidéos énervantes qui démarrent toutes seules, ni aucune publicité. Il est donc libre et indépendant de toutes influences externes. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, est membre de la FIJEV (Fédération Internationale des Journalistes et Écrivains des Vins et Spiritueux). Il ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher sur ce blogue

Article en vedette

<b>Comment réussir votre dégustation vins et fromages </b>

jeudi 10 janvier 2019

Une verticale de 7 vins du Château Clarke du Baron Edmond de Rothschild


J'ai eu le privilège de rencontrer le 21 juin dernier, Fanny Van de Velde, responsable de l'export pour l'Amérique du Nord et de l'Europe pour Edmond de Rothschild Héritage, lors de son dernier passage à Montréal.

Déjà au 12ème siècle, des moines cisterciens cultivaient la vigne à cet endroit, lequel fut acquis au 17ème siècle par le chevalier anglais Tobie Clarke.

Suite à plusieurs ventes et héritages, cette propriété est acheté en 1973 par le Baron Edmond de Rothschild (arrière petit-fils de James) qui y fit des investissements importants, tant au chai qu'au vignoble qui compte aujourd'hui 55 hectares.

Suite au décès du Baron Edmond de Rothschild survenu en 1997 son fils, le Baron Benjamin, et son épouse Ariane de Rothschild, poursuivent le développement de sa vision dans le même esprit qualitatif, avec l'aide depuis 2015 de l’œnologue-conseil Éric Boissenot.

La commune de Listrac-Médoc est la plus géographiquement éloignée de l'estuaire du fleuve la Gironde. Le sol de cette appellation est composé de croupes de graves et d'un plateau sur socle calcaire.




Les vins des meilleures propriétés de cette appellation se comparent avantageusement, tant au niveau de la qualité que du prix, avec ceux de plusieurs autres appellations bordelaises plus prestigieuses.

L'assemblage du château Clarke est plus au moins tours composé de 70% de Merlot et de 30% de Cabernet Sauvignon. Ses raisins sont récoltés à la main à parfaite maturité. Ils sont acheminés en cagettes dans un cuvier en bois et triés au chai. Après la vinification, le vin est élevé entre 14 et 18 mois en barriques neuves.




Lors de ma rencontre avec Fanny Van de Velde, 7 millésimes du Château Clarke furent côte-à-côte dégustés. 

Je vous les commente brièvement, même si les millésimes plus anciens ne sont plus disponibles, car certains d'entre vous en ont peut être dans leur cave.




Château Clarke, Listrac-Médoc 2003

Après 15 ans, ce vin est maintenant parfait et prêt à boire; sa robe est encore de couleur rubis passablement soutenu avec des reflets grenats; on y décèle des parfums de framboise, de cassis et plusieurs notes tertiaires (champignons terre humide); les tanins sont maintenant bien fondus, procurant une bouche souple et une longue finale fraîche.

Note: les personnes qui s'inscriront à la 23è édition du Club des Dégustateurs de Grands Vins en mars prochain, pourront déguster ce millésime.


Château Clarke, Listrac-Médoc 2005

Issu d'un excellent millésime, ce vin affiche toujours une robe rubis très foncé; à l'olfactif ce sont des notes de fruits rouges et noirs qui apparaissent, entremêlées d'arômes plus évolués; la souplesse est au rendez-vous et il s'avère tout à fais délicieux; à boire entre 2019 et 2026.


Château Clarke, Listrac-Médoc 2006

Ce millésime demeure souvent dans l'ombre du 2005 et c'est un peu injuste; il est aussi très bon, donnant des vins à peine plus légers que le millésime précédant; robe rubis foncé et un peu timide au nez pour le moment; un vin démontrant une belle finesse et qui s'avère prêt à boire; à consommer de 2019 à 2023.


Château Clarke, Listrac-Médoc 2012

Une autre belle réussite pour ce domaine; dire qu,il était encore disponible au Québec, il y a moins d'un an! Tant mieux pour ceux qui en ont acheté; robe encore bien soutenue; agréables parfums de framboise, de cerise et d'épices douces; bouche fruitée, souple et fine; à boire idéalement  entre 2022 et 2028.


Château Clarke, Listrac-Médoc 2013 

Une belle réussite dans un millésime très difficile; on n'y est parvenu que grâce à une sévère sélection faisant ainsi seulement 120,000 bouteilles au lieu des 240,000 habituelles; plus fruité et léger que de coutume, mais aussi très agréable; on peut en trouver encore dans quelques succursale; à boire entre 2019 et 2024.


Château Clarke, Listrac-Médoc 2014 

Un modèle d'équilibre! Il arbore une robe rubis très foncé et de jolis arômes fruités enrobés de fines notes épicées; bien qu'encore jeune; est déjà souple en bouche; j'anticipe déjà le beau et bon vin qu'il deviendra entre 2025 et 2030;  c'est le millésime qui depuis peu remplace le précédent dans 134 succursales de la SAQ à 40,85$ (voir ici).



Magret de canard, betteraves (jus et quartiers), coulis de cerises, sauce au porto

 
Château Clarke, Listrac-Médoc 2015

L'amateur avisé mettra quelques bouteilles de vin de ce millésime dans sa cave; issu d'un excellent et prometteur  millésime; bien sûr, il affiche une teinte rubis très foncé et déménage avec ses parfums fruités et boisés assez présents; avec son énorme potentiel, on ne devrait pas toucher à ce vin avant au moins 2026 car il tiendra la route au moins jusqu'en 2035; son arrivée est prévu pour la fin de 2019, début 2020; patience! 




   

Aucun commentaire:

Publier un commentaire