Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>Les 5 conditions essentielles pour avoir un bon millésime</b>

jeudi 6 juillet 2017

Cinsault, Leeuwenkuil, Swartland, 2015, Afrique du Sud: Un vin parfait pour l'été!


Cépage:     100% Cinsault
Code #:      12976895
Prix:            19,95$

Alcool:       13%
Sucre:         2 g/litre 
Servir:        15° Celsius
Carafe:       non nécessaire



Débutons par le cépage de ce vin, le Cinsault, originaire du Languedoc et qui se complaît dans les zones chaudes et ensoleillées. Il a bien longtemps, celui-ci émigra en Espagne, ainsi que dans les sud de l'Italie. Il est présent en Afrique du Sud depuis plus d'un siècle car le Pinotage, un cépage métis développé en 1925 par Abraham Perold à l'université de Stellenbosch, est le croisement du Pinot Noir et du Cinsault.

Le nom Leeuwenkuil vient de l'Afrikaner et signifie le gîte du lion. Cette maison, dont les racines remontent à 1693, appartient à Willie Dryer depuis 1851. Cette famille émigrée de l'Allemagne compte des vignerons ans ses rangs depuis 7 générations. Parti de 45 hectares il y a 30 ans, M. Dryer en possède maintenant environ 1,300.




J'ai d'ailleurs eu l'occasion rencontrer M. Pieter Carstens, le maître de chai, le 29 octobre 2015, lors de son bref passage à Montréal, gracieuseté de l'agence Univins. J'avais ainsi pu entre autres choses, goûter en primeur au vin mentionné en titre.

Celui-ci a voulu redonner ses lettres de noblesse au Cinsault car ce cépage était plutôt utilisé en Afrique du Sud pour produire des vins de basse qualité.

Les raisins du vin mentionné en rubrique proviennent de zones sauvages et arides du Swartland. Ils sont vendangés à différents moment selon leur maturation. On utilise différentes méthodes pour les vinifier, la traditionnelle en cuves ouvertes avec pigeages par exemple, ainsi que la macération carbonique (en grappes entières) afin de faire ressortir les saveurs fruitées.

Le vin, avant l'assemblage et l'embouteillage, a ensuite été élevé durant 6 mois dans des barriques de 500 litres, ainsi que des foudres de 5,000 litres de chêne français. 

Notons que sur les 8 vins monocépages de cette maison, 4 de ceux-ci sont référencés au Québec (voir ici).

Voici une petite vidéo dans laquelle le 27 avril dernier, le chroniqueur vin anglais Tom Cannavan, faisait du millésime 2014 de ce vin, son vin de la semaine. Vous remarquerez qu'il est offert à 14 £ là-bas, soit environ 23,40$ CAD. À 19,95$ ici, on peut presque parler d'une aubaine.




Inventaire: au  5 juillet 2017, dans 77 succursales du réseau.

(Vin de spécialité, disponible pour un temps limité) 



Côtelettes de porc grillées, pommes de terre grelots


Notes de dégustation:

Il est difficile de résister à ce vin débordant de fraîcheur! Les arômes fruits rouges (framboise, cerise canneberge) séduisent immédiatement; on y retrouve de plus une petite note sauvage et une pointe de fines herbes; ses saveurs de fruits rouges légèrement acidulées en font un compagnon des plus polyvalent avec la nourriture; porc, veau, agneau, canard et boeuf se complairont en sa présence, surtout si vous prenez la peine de le rafraîchir suffisamment; un vin léger et très original qu'il serait dommage que vous laissiez filer sans y goûter au moins une fois cet été.








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire