Google Translate

Bienvenue à l'un des rares sites francophones d'information sur les vins de qualité du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>Comment conserver du vin chez soi</b>

mardi 9 mai 2017

Dégustation de 6 millésimes (entre 2010 et 1997) du célèbre vin toscan Luce


Ainsi qu'avec d'autres distingués chroniqueurs vins, nous avons pu rencontrer lors de leur passage à Montréal le  19 avril dernier, trois représentants de la maison italienne Luce della Vite qui appartient à la famille Frescobaldi.


Dans l'ordre qu'ils apparaissent sur la photo ci-dessus, il y avait M. Stefano Ruini, le nouveau maître de chai qui est Français,  M. Alessandro Landini, responsable de la commercialisation pour l'Amérique du Nord, ainsi que M. Lamberto Frescobaldi lui-même.

Ce dernier est le fils de Vittorio Frescobaldi qui en 1990 a fondé cette maison avec Robert Mondavi et dont 1993 fut leur premier millésime.  De nos jours, la famille Frescobaldi en est l'unique propriétaire.


M. Ruini nous a fait une belle présentation dans la langue de Molière du domaine ainsi que du tout nouveau chai qui est spectaculaire. J'aurai l'occasion d'y revenir ultérieurement.

Le  présent billet est surtout pour vous faire part de mes commentaires de dégustation au sujet des 6 millésimes du vin Luce qui ont évolué en magnum, le haut de gamme de la maison, que nous avons eu le privilège de déguster l'un à la suite de l'autre.


Les millésimes étaient les suivants: 2012, 2010, 2008, 2006, 1999, 1997.

Présentement on retrouve en succursales les millésimes 2011 à 119,25$, et le millésime 2013 à 114,25$ (voir ici).

Si l'on simplifie quelque peu, disons qu'en générale le Luce est un assemblage de 55% de Sangiovese et de 45% de Merlot. Le rendement des vignes est limité à 30 hectolitres par hectare. Les raisins sont vendangés à la main, parcelle par parcelle, et vinifiés séparément. Après une fermentation d'une douzaine de jours, le vin est ensuite élevé de 18 à 24 mois selon les millésimes, dans une variété de barriques de chêne français, neuves en majorité.

Les amateurs qui en ont en cave, sauront à quel niveau d'évolution elles sont rendues, ainsi que leur potentiel de garde pour l'avenir.



Luce 2012

Robe rubis très foncé avec des reflets pourpres; arômes débordants de fruits rouges et noirs (framboise, cassis, etc.), de fines herbes et de poivre noir; les tanins sont déjà passablement souples; bouche pleine et complexe; belle finale avec un peu de noix de coco; je suggère de l'attendre au moins 3 à 4 ans; il tiendra la route pour le 8 années suivantes par la suite.


Luce 2010

Un vin puissant et concentré, à l'image de son millésime; il affiche une couleur rubis foncé avec des reflets violets; son bouquet se compose de mûre, de cassis et d'épices; encore très jeune, ce vin est moins évolué pour le moment que le précédent, même s'il a deux ans de plus; à attendre impérativement 5-6 ans avant de commencer à le boire; rien ne presse car il évoluera au-delà de 2030.




Luce 2008

Les tanins de ce vin commencent à se fondre peu à peu; il est issu d'un très bon millésime; la robe est rouge rubis foncé, à peine grenat; on y décèle des notes de framboise, de cerise noire, de graphite, avec une pointe de menthol; la bouche est souple et ronde, déployant des couches de fruits; belle finale qui s'allongera avec le temps; on peut commencer à le boire maintenant et d'ici les douze prochaines années au moins.


Luce 2006

Là, ça commence à devenir drôlement sérieux! Ce vin provient d'un millésime un peu plus frais, ce qui lui a conféré une élégance supplémentaire; robe encore jeune puisque de teinte rubis profond; effluves de fruits rouges et noirs (cassis, framboise, mûre), de tabac et de chocolat noir; tanins souples et fins; bouche onctueuse mais fraîche; jolie finale équilibrée; bon pour encore dix ans, sinon plus.



Luce 1999

Ce vin démontre que le Luce ne commence à montrer son vrai visage qu'après seulement une quinzaine d'années; sa robe est rubis un peu grenat, mais toujours assez foncé; de beaux parfums de fruits concentrés, de prune et de cuir jaillissent du verre; en bouche, il démontre toujours une surprenante puissante malgré qu'elle a été assagie par le temps; arômes de torréfaction en rétro-olfaction; bon pour encore au moins 5-6 ans; un grand vin maintenant accompli, que nous aurons la chance de déguster en magnum en novembre prochain, lors de la prochaine session du Club des Dégustateurs de Grands Vins.

Luce 1997

Plusieurs croiraient, qu'avec presque vingt ans derrière la cravate, ce vin serait sur le déclin; nenni! il affiche toujours une couleur rubis foncé à peine grenat; à l'olfactif, on décèle des arômes de cerise noire, d'écorces d'agrumes mûrs, d'encens et d'épices orientales; bouche très souple sur les fruits mûrs, fraîche et parfaitement équilibrée; indéniablement un vin qui propose maintenant une belle finesse, ainsi qu'une longue finale; pourra encore tenir 5 ans et peut être même plus.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire