Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>Boire du vin au resto: guide de survie</b>

mercredi 26 avril 2017

Le Domaine de Nalys: une maison particulière à bien des égards


Le domaine de Nalys, situé au coeur du vignoble de Châteauneuf-du-Pape, se démarque de multiples manières.

Alors que l'appellation compte de nos jours plus de 200 producteurs, cette propriété de 50 hectares fait partie des 10 plus grands domaines de cette région.


C'est aussi l'un des plus anciens, ses origines remontant à 1630. Appartenant à l'archevêque d'Avignon, ce domaine était à l'époque une ferme diversifiée où il y avait bien sûr aussi de la vigne et où les vins étaient vinifiés sur place. Son régisseur était Jacques Nalys et son nom a subsisté jusqu'à nos jours.

Vendue comme bien public à la Révolution française, cette propriété fut achetée par une famille de la région qui la conserva durant 7 générations.

Mais l'histoire moderne débute avec le docteur Philippe Dufays qui arriva à Châteauneuf-du-Pape au cours de la seconde guerre mondiale. Il épousa l'héritière de Nalys et délaissant la médecine en 1955, il se mit à remettre en état cette propriété alors dans un piètre état.

Malgré son ignorance au départ de la viticulture, cet homme à l'esprit scientifique, s'entoura de personnes compétentes avec lesquelles ils développèrent de nouvelles méthodes de culture et de vinification. En vingt ans, il doubla la superficie du domaine grâce au succès obtenu par ses vins.

Une autre des caractéristiques de ce domaine, est que l'on y cultive les treize cépages autorisés dans l'appellation. Le Grenache demeure le cépage-roi du domaine avec près de 70% de la superficie.

Suite au décès accidentel de son fils unique en 1975, celui décide de vendre Nalys, mais seulement après s'être assuré que cette propriété ne serait pas démembrée.

Le 4 avril dernier, j'ai eu le loisir de discuter avec madame Isabelle Ogier qui est la directrice générale de cette maison viticole. Nous avons par la même occasion, dégusté les 5 vins de leur gamme, tous des vins d'appellation Châteauneuf-du-Pape, dont un dans deux millésimes.

Bien que les vins de cette appellation en blanc ne représentent en volume qu'à peine 5% de la production, les Châteauneuf-du-Pape blancs re- présentent 15% au Domaine de Nalys.

Vous trouverez ci-dessous quelques détails sur chacun de ces vins, ainsi que mes commentaires de dégustation. Le lecteur attentionné remarquera que cette maison pratique des prix parmi les plus abordables parmi les vins de cette appellation disponibles au Québec. Bravo!




Classique blanc, 2015, Châteauneuf-du-Pape, 38,25$

Ce vin est un assemblage des 6 cépages blancs autorisés par l'appellation, soit 66% de Grenache Blanc, 18% de Clairette, 9% de Roussanne, 5% de Bourboulenc, 2% de Picpoul et de Picardan. Vendanges manuelles, vinification en cuves inox, sauf pour la Roussanne et le Picardan qui sont vinifiés et élevés sous bois.

Jolie robe jaune clair avec quelques reflets verts; parfums de fleurs blanches, de pêche, de citron et de miel doux; la bouche est souple, fraîche et savoureuse; ses saveurs perdurent en une finale subtilement saline; peut se conserver 4-5 ans au moins; excellent rapport qualité/prix.



Eicelenci, 2015, Châteauneuf-du-Pape, 52,00$ 
(importation privée)

Eicelenci est un mot occitan signifiant "Excellence" car c'est ce que l'on vise ici. Grenache Blanc, Roussanne, Clairette et Picardan en provenance de 3 terroirs sont ici assemblés avec grand art. Vendanges manuelles, tri sévère, vinification et élevage en barriques usagées pour la plupart pour 83% de la production. Une partie du Grenache Blanc est élevé en cuve de béton en forme d’œuf.

La robe de ce vin est similaire au précédent mais les arômes toutefois diffèrent; son bouquet se compose de notes florales, de pêche, de cire d'abeille, avec une pointe de caramel; il exprime en bouche de belles saveurs gourmandes qui défilent sur une trame passablement complexe; belle longueur; tiendra la route 7-8 ans au moins. 





L'assemblage de ce vin comprend les huit cépages rouges de l'appellation, principalement le Grenache et la Syrah, ainsi que Mourvèdre, Cinsault, Vaccarèse, Terret Noir, Muscardin et Counoise. Vendanges manuelles; vinification en cuves inox et de bois; élevage de 19 mois en cuves de ciment pour une partie et sous bois pour l'autre, réparties en foudre de 35 hl, demi-muids et barriques.

Le millésime 2012 est celui présentement disponible à a SAQ;  il affiche une couleur rubis moyen avec un peu de grenat; effluves de fruits rouges (framboise, cerise) avec des notes de cuir et d'épices douces; les tannins sont très souples; la bouche est aérienne et vaporeuse; belle longue finale; prêt à boire et bon pour les 6-7 prochaines années. 


Classique rouge, 2013, Châteauneuf-du-Pape (à venir)

Le millésime 2013 remplacera éventuellement le 2012; sa robe est de couleur rubis un peu plus foncé; arômes de framboise principalement, légèrement plus fruités que le vin précédent, avec aussi une pointe de cuir, de réglisse et d'épices douces; tannins très souples; la bouche est plus droite et plus fraîche que le 2012; demande encore un peu de temps pour se mettre en place; sera d'un niveau de qualité aussi bon que son prédécesseur; la relève est prête!

Souris d'agneau et pruneaux sur haricots



Le Châtaignier, 2013, Châteauneuf-du-Pape, 49,25$ 
(non disp.)

L'assemblage de ce vin est constitué à 85% de vieilles vignes de Grenache qui ont été plantées entre 1901 et 1905, et de 15% de Mourvèdre. Vendanges manuelles, éraflage à 100%. Le moût macère une vingtaine de jours. Le Grenache est vinifié en cuve de bois tronconique et en demi-muids pour le Mourvèdre. Le vin est ensuite élevé sous bois pendant 18 mois.

Malgré sa haute teneur en Grenache, ce vin se révèle d'une grande finesse; robe rubis et arômes vaporeux de fruits rouges et noirs, de réglisse, de fine herbes; ceux-ci se déploie si on l'oxygène en carafe une vingtaine de minutes; bouche souple et fraîche et devient plus ample avec le temps; un vin avec un beau potentiel devant lui; il évoluera en beauté pour les 7-8 prochaines années au moins.



La Réserve, 2013, Châteauneuf-du-Pape, 50,00$ 
(non disp.)

Environ 70% de Syrah dont les vignes ont été plantées en 1962-63 entre dans la composition de ce vin, complété par 20% de Grenache et 10% de Mourvèdre. Le reste de la préparation, de la vinification et de l'élevage est identique au vin précédent.

Un vin à la robe rubis soutenu avec des reflets violets; on y décèle à l'olfactif des arômes de framboise, de mûre, d'olive noire, de réglisse et de fines herbes; la bouche révèle une puissance bien contenue, non dénuée de finesse; un vin jeune très prometteur que le temps saura nul doute révéler.


Voilà donc la gamme courte mais extrêmement précise de la maison. Ils représentent fièrement une partie de l'héritage laissé par Philippe Dufays. 

Plusieurs de vins ci-dessus seront dégustés lors de la 20ième session du Club des Dégustateurs de Grands Vins, qui se déroulera à Montréal en novembre prochain.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire