Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>Boire du vin au resto: guide de survie</b>

jeudi 7 juillet 2016

Ce qu'il faut savoir avant d'aller à une SAQ Dépôt


NOTE: Ce texte a aussi été publié le 7 juillet 2016 dans le Huffington Post Québec (voir ici).

Après cette lecture, vous saurez non seulement si cette bannière vous conviendra mais aussi comment l'utiliser à votre avantage.

Vous retrouverez de plus, à la fin de ce billet, une liste à télécharger comprenant 25 vins qui pourraient vous revenir chacun à moins de 12$

Pour bénéficier à cette bannière du meilleur prix possible, soit 15% de rabais, il faut acheter au moins 12 bouteilles, lesquelles peuvent être toutes différentes les unes des autres.

Ce qu'on l'on en a déjà dit

Afin d'éviter les redondances, l'article du 29 mars 2016 dans La Presse, vous explique à quel point les 10 succursales SAQ Dépôt sont payantes pour le monopole.

Dans un billet publié il y a un peu plus d'un an sur le site www.vinquebec.com, le chroniqueur Marc-André Gagnon vous explique que la prudence est de mise, car comme le dit le dicton, tout ce qui brille n'est pas or.


Tout ceci revient à dire qu'il faut absolument faire ses devoirs avant d'aller y faire ses emplettes. Ne pas le faire, revient à aller au casino en étant sûr de pouvoir faire sauter la banque.

Pas pour tout le monde

Si on en croit un extrait du billet publié sur le site www.chacunsonvin.com en févier dernier par Marc Chapleau, un chroniqueur vin chevronné, il se peut que le concept que l'on y retrouve ne s'adresse pas à tous.


Les raisons de l'achalandage

Comment peut-on expliquer que 10 succursales SAQ Dépôt sur les 406 existantes (soit 2.5% du nombre de succursales dans le réseau) génèrent à elles seules près de 18% des ventes de la SAQ?

Il faut dire en premier lieu que la majorité de la population québécoise est maintenant au courant que les vins qu'elle recherche, soit les vins de moins de 20$, sont en général vendus trop cher ici. Plusieurs sont alors prêts à faire presque n'importe quoi afin d'avoir l'impression de sauver quelques sous.

Alors qu'en Ontario on vous donne depuis octobre 1997 des points Air Miles pour vos achats à la LCBO et que certaines cartes de crédit vous offrent même 2 et 4% de remise,  1.5 millions de consommateurs québécois ont accepté, moyennant de dévoiler leurs informations personnelles, de souscrire à la carte Inspire et ce, afin de pouvoir épargner un demi de 1% (0,5%) sur leurs futurs achats.


Deuxièmement, alors que l'inventaire d'une succursale régulière ne renferme que 7% de vins de moins de 15$, le répertoire des  SAQ Dépôt offre environ 32% de leurs vins dans cette catégorie de prix. Pas mal mieux ciblé. On se demande d'ailleurs pourquoi ce n'est pas comme ça dans toutes les succursales.

On achète tout?

Pas du tout. Comme vous le constaterez bientôt, séparer le bon grain de l'ivraie demande une certaine expertise. Sachons que si une succursale SAQ Dépôt renferme moins de vins (entre 400 et 800 selon les succursales) qu'une succursale régulière qui compte en moyenne 1,500 vins, ceux-ci sont par contre disponibles en plus grande quantité. 

L'inventaire de cette bannière se divise en deux catégories bien distinctes: des vins qui sont déjà présents dans les succursales régulières (environ 670 produits) et 130 autres vendus exclusivement dans les SAQ Dépôt.

Seule la succursale du Marché Central à Montréal les détient tous, les autres ayant un répertoire moins étoffé à divers degrés.

Produits présents dans tout le réseau

L'avantage avec ceux-ci est que vous avez un prix de vente au détail connu comme référence. Si tel produit se vend 18$ partout au Québec dans les succursales régulières et que vous pouvez l'acheter à 15% de rabais dans une SAQ Dépôt, vous savez qu'il vous reviendra à 15,30$. Est-ce un bon achat pour autant? Pas nécessairement, ça dépend.

Prenons par exemple le Chenin Blanc de la Robertson winery en Afrique du Sud. Son prix régulier est de 10,60$ et à 15% de rabais, vous paierez 9,01$ pour ce bon petit vin blanc.

 
Si on fait une recherche sommaire à l'aide du site www.wine-searcher.com., on voit que celui-ci est vendu aux États-Unis (en dollars canadiens) de 8,99$ à plus de 15$ (voir ici). À 9,01$, il s'agit donc ici d'une bonne affaire.

On ne peut cependant selon moi, en dire autant du Chardonnay Alamos d'Argentine, vendu à 17,05$ dans toutes les succursales. Dans une SAQ Dépôt, il vous reviendra donc, si vous profitez d'un rabais de 15%, à 14,49$. Le même site www.wine-searcher.com nous apprend qu'on peut le trouver en de multiples endroits aux États-Unis, convertis en dollars canadiens, à  11,56$, 10,27$ et même 9,84$ (voir ici).

Donc, même s'il s'agit d'un bon vin et que l'on peut l'obtenir ici à 14,49$, il n'en demeure pas moins que l'aubaine envisagée n'est pas si prometteuse qu'elle en avait l'air au départ. Certains diront que ce vin est vendu 14,95$ à la LCBO; c'est vrai. Votre rabais de 15% vient donc de fondre à 3%. De plus, n'oublions que la LCBO est un monopole et qui lui arrive parfois de vendre elle aussi certains de ses vins trop cher.

Mise en garde: parmi les vins de format 750 ml de cette catégorie, on en retrouve certains qui ont été importés en vrac, tout comme les vins de dépanneurs, et qui sont vendus incognito sans aucune indication à cet effet sur l'étiquette. Vous avez bien sûr le droit de les acheter si vous les aimez. Pour les autres, référez vous à ma liste afin de pouvoir les identifier (voir ici).

Les produits exclusifs aux SAQ Dépôt

Avec ces produits, il faut demeurer doublement vigilant, ne serait-ce que l'on ne connaît pas le prix qui serait le leur s'ils étaient vendus dans les succursales régulières (voir ces produits ici).

Cela ne veut pas dire qu'il n'existe pas parmi eux de bonnes affaires, mais faire une évaluation de la justesse de leur prix demeure plus problématique.


À titre d'exemple, que penser du Merlot Arniston Bay d'Afrique du Sud à 15,05$? Avec 15% de rabais, son prix devient 12,79$. À première vue, cela semble très attirant. Puisque je n'y ai pas goûté, je ne commenterai pas sa qualité mais uniquement son prix.

Le même site internet de recherches mentionné ci-dessus nous apprend qu'il se vend dans 3 pays différents dans le  monde à des prix variant entre 4,38$ et 8,61$, soit une moyenne de 7,10$. Le prix ici après rabais de 12,79$ est donc supérieur de 80% par rapport à cette moyenne. Pas vraiment l'aubaine du siècle. Mais pour le savoir, il faut fouiller un peu. Gageons que l'on croit, et avec raison, que la plupart des clients ne le feront pas.


Sans exiger que ce vin soit vendu ici pour 7,10$ (ne rêvons pas tout de même), si on avait proposé ce vin avec une surprime de seulement 50%, son prix après escompte aurait alors été de 10,65$ (12,50$ à prix régulier moins 15%), ce qui aurait été, disons-le, un peu plus raisonnable.

Conclusion: si on achète quelques uns de ces produits exclusifs, la raison principale sera  la plupart du temps parce qu'ils ne sont pas disponibles ailleurs au Québec, plutôt que pour leur prix.

Ne pas acheter n'importe quoi

Vous aurez compris que quelle que soit la catégorie de produits proposée, il faut être très sélectif si l'on veut vraiment économiser un peu d'argent.  Ici comme ailleurs, les vraies aubaines ne pleuvent pas.

En effet, même avec un escompte de 15%, plusieurs des vins du répertoire des SAQ Dépôt demeurent encore plus dispendieux que ces mêmes vins vendus à prix réguliers à tous les jours dans tout le réseau du monopole de l'Ontario, la LCBO. La liste que j'ai publiée le 30 juin dernier comprend plusieurs de ces vins dont l'écart de prix en faveur de l'Ontario est supérieur à 15%  (voir ici).

Ce n'est pas sans raison si la première succursale SAQ Dépôt à avoir été implanté en 2000 par le monopole fut celle de l'Outaouais, près de la frontière de l'Ontario. Le but premier était d'éliminer les fuites commerciales avec la province voisine. Ce but n'a été que partiellement atteint.

Qui finance les rabais?

Vous, bien entendu. Lorsqu'un fournisseur sait que l'un de ses produits vendus dans les succursales régulières pourra aussi être disponible dans les SAQ Dépôt, il anticipe qu'il sera probablement escompté de 15% et que la SAQ lui refilera la facture. Il n'a donc d'autre choix que de hausser son prix coûtant, faisant ainsi augmenter le prix de vente au détail, afin de compenser pour la réduction de prix des SAQ Dépôt qu'il devra assumer.

Ce sont donc les clients qui achètent à plein prix dans les succursales régulières les quelques 670 produits que l'on retrouve dans les toutes les bannières, qui paient pour les escomptes consentis dans les SAQ Dépôt. Quelqu'un doit bien payer pour ses rabais, et on est arrivé à la conclusion que ce serait beaucoup mieux si c'était vous.

Ceci est le même système utilisé par les fournisseurs pour financer "les spéciaux" auxquels ils doivent obligatoirement participer pour les circulaires du monopole.

5 conseils pleins de bon sens

Au lieu de faire comme l'agneau qui se dirige docilement à l'abattoir, suivez plutôt les conseils d'un vieux sage:

1. Pour les vins de moins de 20$, il est habituellement plus avantageux d'acheter, si vous êtes en mesure de le faire, à la LCBO.

2. Si vous avez à acheter l'un des 670 produits distribués partout, autant que possible, achetez-le dans une SAQ Dépôt à 15% de rabais; le prix que vous paierez sera alors presque celui qu'il devrait être en tout temps partout au Québec.

3. Avant de choisir un produit vendu exclusivement dans les SAQ Dépôt, vérifiez avant si le prix réduit ne sera pas déraisonnablement plus élevé que ce qui prévaut ailleurs dans le monde; si un produit n'est vendu uniquement qu'au Québec, il vaut mieux la plupart du temps vous en abstenir.

4. N'achetez autant que possible que des produits que vous avez déjà goûtés ou qui ont été recommandés par des chroniqueurs en qui vous avez confiance; un vin insipide ou déséquilibré ne devient pas soudainement meilleur parce qu'il est réduit de 15%.

5. N'achetez pas tout ce que vous tombe sous la main; faites vos recherches au préalable à la maison en vérifiant sur www.saq.com l'inventaire de la succursale SAQ Dépôt que vous comptez visiter; sinon, une fois sur place, servez-vous d'un téléphone intelligent pour trouver de l'information.

25 suggestions

Le lien qui se trouve à la fin de ce billet vous mènera, une fois le rabais de 15% appliqué, à 10 vins de moins de 10$ ainsi qu'à 15 vins de moins de 12$. De quoi réjouir plusieurs d'entre vous.

Pas besoin de vous casser la tête avec ceux-là. Les inventaires étaient parfois légèrement différents entre les 10 succursales SAQ Dépôt, il est préférable de vérifier la disponibilité des produits avant de vous déplacer.

Faites preuve de générosité en faisant parvenir ce billet à vos amis et partagez-le sur les réseaux sociaux.


Pour télécharger la liste des 25 vins suggérés


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire