Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>L’insaisissable minéralité dans le vin</b>

mardi 22 décembre 2015

Deux champagnes pour les grandes occasions


Lorsqu'une occasion particulière  doit être dignement célébrée, on choisit habituellement des cuvées de champagne à la hauteur de l'évènement à célébrer.

Je vous propose de survoler rapidement deux produits exceptionnels que j'ai eu la possibilité, non seulement de goûter cet automne, mais aussi de causer avec des représentants de ces maisons champenoises qui étaient alors de passage à Montréal.

Il y a de ça quelques jours à peine, soit le 10 décembre dernier, j'ai eu l'opportunité de rencontrer M. Éric Simonnet, directeur à l'international pour la maison Ruinart, qui est la plus ancienne maison de champagne, puisque fondée en 1729 par Nicolas Ruinart.

Ruinart brut

Cépages:  50% Pinot Noir, 40% Chardonnay, 10% Pinot Meunier
Code #:    10326004
Prix:          78,75$
Alcool:      12%
Sucre:       12 gr/l (sec)
Servir:      8-10° Celsius

La maison est revenue à une forme de bouteille arrondie qui rappelle le modèle que l'on utilisait au 18è siècle. Les bouteilles à cette époque n'étant pas fabriquées industriellement, la forme ronde était celle qui était la plus facile à reproduire manuellement. Comme le verre était de même moins résistant qu'aujourd'hui, ce modèle répartissait également la pression intérieure, diminuant les probabilités que la bouteille n'éclate!

Je n'ai jamais été déçu par les champagnes de cette maison, incluant leur champagne de base;  sa robe est jaune claire et ses bulles montent dans le verre en cordon très fin; le nez est agréable et frais, reposant sur des notes de fleurs, de fruits à chair blanche, de brioche et de noisette;  la bouche est franche, légèrement mordante et équilibrée; assez long en bouche; voilà un bon champagne, tout simplement! 

Voir tous les produits disponibles au Québec



 Veuve Clicquot - La Grande Dame

Si tout le monde ou presque connaît le champagne Veuve Clicquot, il y en a moins qui connaissent le produit de haute gamme de cette maison, la Grande Dame. Lors de son passage à Montréal le 4 novembre dernier, M. Dominique Demarville, chef de caves de la maison, fit déguster à quelques journalistes et chroniqueurs, 6 cuvées de différentes couleurs et millésimes, le plus âgé étant le 1976.

Cette cuvée de prestige a été imaginée en 1962 et son premier millésime fut 1972, soit l'année du bicentenaire de la maison. On élabore ce luxueux produit uniquement à partir des 8 grands crus; il doit vieillir 7 à 8 ans au minimum avant sa commercia- lisation. Le prochain millésime, le 2006, arrivera au Québec au tout début de l'année 2016.

Mais en l'attendant, vous pouvez vous faire les dents (ou la bouche) sur le millésime 2004 que j'ai pu déguster par la suite, puisqu'il en reste dans plus de 90 succursales au Québec.


Veuve Clicquot, La Grande Dame, 2004

Cépages:  64% Pinot Noir, 36% Chardonnay
Code #:    354779
Prix:          264,50$
Alcool:      12,5%
Sucre:       7,4 gr/l (sec)
Servir:      8-10° Celsius

L'assemblage dans ce millésime est surtout composé de cuvées en provenance des crus de Verzenay et d'Avize. Les amateurs de grands champagnes encore plus âgés seront heureux de savoir que le millésime 1990 est disponible en blanc au Québec, et 2004, 1998 et 1995 en rosé (voir ici)

Rien ne presse pour savourer le millésime 2004 car il tiendra certainement la route encore de nombreuses années; il se développera en finesse...et en valeur! Sa robe est jaune claire, très légèrement dorée, et ses bulles nombreuses et fines; à l'olfactif, les arômes savoureux floraux et fruités (pêche, abricot) s'entremêlent aux notes salines et crayeuses; sa bouche est caressante, légèrement mûre, mais fraîche et droite à la fois; un délice digne du Club des Dégustateurs de Grands Vins.

NOTE: Mes notes pour le 2006 qui a été dégorgé en janvier 2014 et qui arrivera bientôt sont dans la même veine que le 2004 ci-dessus; étant un peu plus jeune, il exprime davantage de fraîcheur. Son prix devrait être assez similaire à celui du 2004.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire