Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>Savez-vous reconnaître un vin bouchonné?</b>

vendredi 9 octobre 2015

Cépage méconnu: le Bonarda


Source: www.anuvawines.com
Il existerait 4 sortes de cépages appelés Bonarda. Trois sont cultivés en Italie: le Bonarda piemontese, le Bonarda de Lombardie et le Bonarda di Gattinara (Croatina). La dernière se trouve en Argentine, laquelle n'a pas d'affiliation avec celles de l'Italie.

C'est le Bonarda argentin que nous examinerons aujourd'hui. Selon wikipédia:

En 1970, l’ampélographe français Paul Truel découvrit, lors d’un voyage à Mendoza, que ce cépage était en fait le Corbeau, appelé aussi Douce noire et Charbonneau. Il est courant en Savoie. Il est parfois affirmé que le Dolcetto nero utilisé en Italie serait le même cépage, mais cette assertion est disputée. D’Argentine, le Bonarda a ensuite été exporté en Californie, où on l’appelle Charbono.

Bien que ce soit  le cépage Malbec qui en Argentine est cultivé sur le plus grand nombre d'hectares, le Bonarda argentin produit le plus de vin en volume. C'est un peu comme le vin de table simple de tous les jours du peuple. 

Jusqu'à il y a quelques années, on n'en tirait que des vins très rustiques. Lorsqu'assemblé avec d'autres cépages, le Malbec, la Syrah ainsi que la Barbera sont le plus souvent utilisés. Depuis quelques années, certains producteurs ont décidé d'en tirer le meilleur parti possible et de le vinifier seul. Pour y arriver cependant, les rendements doivent être bas et les raisins récoltés à pleine maturité.

Si tout n'est pas encore parfait, on peut tout de même affirmer que la qualité de plusieurs vins argentins de Bonarda s'est grandement améliorée depuis les dernières années. Il sera intéressant d'en suivre les progrès.

Au dernier décompte, il y maintenant 5 vins monocépages de Bonarda qui sont disponibles au Québec. En voici un d'entrée de gamme qui vous permettra de vous initier à ce cépage:

Bonarda Reserve, Bodega Piedra Negra, Mendoza, 2013, Argentine

Cépage:    100% Bonarda  
Code #:    10893359 
Prix:          16,25$
Alcool:     13,0%

Sucre:      3,1 gr/litre
Servir:      16° Celsius 
Carafe:     15-20 min.

Le domaine de Piedra Negra appartient à François Lurton qui acheta cette propriété en 1992. Son nom signifie "pierre noire" faisant référence à la couleur du sol au pied de la Cordillère des Andes.

Les raisins de ce vin mûrissent dans la zone chaude de Mendoza dans les vignobles de Barrancas qui sont constitués d'un sol de type sablo-argileux. L'âge moyen des vignes est de 15 ans. Le climat est continental semi-désertique avec des précipitations moyennes annuelles inférieures à à 200 mm. La température moyenne du jour étant de 40°C et de 10°C la nuit, l'amplitude thermique est donc importante.

On égrappe et érafle les raisins on procède à la fermentation alcoolique à basse température par une cuvaison de courte durée (cuves inox). Il est ensuite élevé pendant 9 mois en barriques, neuves pour le tiers.

Notes de dégustation:

Sans être exceptionnel, on dégustera ce vin pour son équilibre et son originalité; on perçoit en premier la robe brillante rouge rubis du vin; en second, de nombreux parfums sont décelés par nos cils olfactifs: cerise, prune, mûre. fines herbes et bois de cèdre; de corps moyen, sa bouche est souple avec des tanins ronds qui laissent un légère impression sucrée mais non dénuée de fraîcheur; belle persistance gustative; quelques gorgées de ce vin sont nécessaires pour le comprendre et l'apprivoiser; bon maintenant mais pourra évoluer au cours des 2-3 prochaines années; prix raisonnable.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire