Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>Savez-vous reconnaître un vin bouchonné?</b>

jeudi 25 juin 2015

Le Bistro à Champlain renaît à l'Estérel Resort


NOTE: Ce texte a aussi été publié le 25 juin 2015 dans le Huffington Post Québec (voir ici).

Bonne nouvelle! Que les épicuriens se rassurent. Le nom et l'esprit qui animaient le Bistro à Champlain survivront. 

L'Estérel Resort, suite à l'acquisition de 5 000 bouteilles de la collection de M. Champlain Charest, perpétuera dans la région des Laurentides, une tradition gastronomique et vinicole de haut niveau.

Un peu d'histoire

Au milieu des années 60, M. Champlain Charest, un radiologiste passionné du vin, débute une collection de bouteilles de vin.  En 1974, sous le conseil du peintre Jean-Paul Riopelle, celui-ci acquiert un immeuble datant de 1864 situé en face du lac Masson, lequel abritait auparavant le magasin général du village de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson. Il y démarre un bistro qu'il nomme Le Va-Nu-pieds

En 1987, après de tumultueuses péripéties, celui-ci rebaptise son restaurant Le Bistro à Champlain. Le reste appartient à l'histoire.


La cave du bistro dépasse alors les 30,000 bouteilles, l'une des plus belles en Amérique du Nord, et obtient le Grand Award du magazine Wine Spectator, la première distinction du genre à avoir été obtenue par un établissement canadien.

En novembre 2014, M. Champlain qui avait alors 83 ans, décide de prendre sa retraite du monde de la restauration. Quelques temps auparavant, une bonne partie de la cave du Bistro, soit près de 20 000 bouteilles avait été achetées par la Société des alcools du Québec.

Presque toutes ces bouteilles ont depuis été vendues par la SAQ, à l'exception de 450 d'entre elles qui auraient été endommagées par le froid, suite à un "entreposage inapproprié" (voir ici).  On espère avoir des nouvelles très bientôt car curieusement, personne n'en a entendu parler depuis.

Une belle surprise

Et puis, nous apprenions cette bonne nouvelle le 17 juin dernier. Plus de 5,000 bouteilles de la cave du Bistro à Champlain ont traversé les eaux en direction de l'Estérel. En effet, L'Estérel Resort, un complexe hôtelier récemment rénové et agrandi, afin de compléter son offre de services, a décidé d'aménager une nouvelle cave à vin afin de recevoir ces bouteilles, laquelle fera dorénavant partie de l'un des trois restaurants de l'hôtel, et qui perpétuera le nom du Bistro à Champlain.




Lieu de villégiature de prédilection dans les années 60 et 70 de la bourgeoisie francophone, cet emplacement a connu de nombreux  rebondissements depuis son développement initial vers 1920 par le baron Empain originaire de la Belgique, ainsi que suite qu'au second souffle donné dans les années 60 par M. Fridolin Simard, un industriel de l'Abitibi.

Les curieux et férus d'histoire pourront rapidement en prendre connaissance ici.

Un nouvel écrin

Mais en quoi consiste exactement ce nouveau projet, me demanderez-vous? Pour le savoir, je me suis rendu sur les lieux  la semaine dernière. Voici ce que j'y ai appris: 

-Le 3è restaurant  de ce complexe (L'Ultime) d'une capacité de plus de 100 places, devient le Bistro à Champlain, et sera ouvert du mercredi au dimanche


-Une toute nouvelle cave à vin avec plancher de pierre concassée a été aménagée spécifiquement à cet effet

-Cette cave sera graduellement renouvelée et augmentée grâce aux nombreux contacts que M. Charest possède auprès de vignerons


-La cave à vin sera aussi ouverte au public de 16h30 à 18h30 pour une visite des lieux et la dégustation de produits

-À chaque vendredi et samedi à compter de 19h00, 20 convives pourront profiter dans le salon aménagé attenant à la cave de la Tablée à Champlain, d'une soirée gastronomique 6 services où des accords mets vins seront expliqués par un sommelier


Le personnel

Il est utile de mentionner que la plupart des personnes assurant le service aux tables de ce restaurant ont suivi un cours de sommellerie. Quant à la gestion et la supervision du bistro et de la cave, celles-ci seront assurées par Jean-Sébastien Tremblay sommelier en chef de l'Estérel Resort, ainsi que par le sommelier Christian Rado qui a travaillé de nombreuses années au Bistro à Champlain, et Monique Nadeau, la conjointe de M. Champlain Charest. Tout est donc en place pour une transition en douceur.

Notons pour le plaisir de la chose, que les vins du domaine Queylus de la vallée du Niagara, dont M. Champlain est l'un des douze actionnaires et qui sont élaborés sous la supervision du montréalais d'origine Thomas Bachelder, seront disponibles au verre en permanence au Bistro à Champlain. Je vous encourage vivement à les essayer car la qualité est au rendez-vous.

Et de deux!

Les hédonistes de la grande région de Montréal aimant la bonne chère et le bon vin ont maintenant deux endroits disposant d'une cave à vin exceptionnelle pour se régaler, soit celui-ci situé au nord de Montréal, et celui du Coureur des Bois de l'hôtel Rive Gauche, situé à Beloeil au sud de la métropole, qui avait d'ailleurs auparavant acheté plusieurs bouteilles de la collection de M. Charest par l'entremise bien sûr, de la SAQ.

Je vous avais d'ailleurs, dans le cadre de cette chronique, dressé un portrait de ce dernier, le 19 mars dernier (voir ici).

Notons que dans les deux cas, bien que l'on puisse s'offrir des bouteilles de vins rares et prestigieuses pour ceux qui ont les poches profondes, on y propose de même un bon choix de bonnes bouteilles à des prix que la plupart du commun des mortels peut se permettre à l'occasion.

Une offre complète et diversifiée

Sur un même site, l'Estérel Resort, maintenant transformé en hôtel-boutique haut de gamme, met à votre disposition 

-Plus de 200 suites luxueuses avec balcon, cuisinette et foyer ouvert sur deux côtés réparties sur deux hôtels (Évolution et Émotion)


 -3 restaurants sous la direction du chef Jean-Luc de la Bruyère proposant des expériences culinaires différentes avec vue sur le lac Dupuis

-Plusieurs salles pour les conférences d'affaires, les banquets et les mariages pouvant accueillir jusqu'à 400 personnes

-Un centre de santé-beauté Amerispa 4 saisons comprenant piscines panoramiques, bains à remous avec feu central, saunas, bain polaire et aires de détente

-Plusieurs facilités pour la pratique de sports toutes saisons: location d'embarcations (ponton, kayak, canot, pédalo), volley-ball de plage, sentiers de randonnée pédestre, sentiers de ski de fond et de raquette, accès au sentier de motoneige Trans-Québec, stations de ski à proximité, parcours de golf 18 trous, etc. 


P.S. Merci au photographe Stéphane Groleau pour certaines des photos des lieux.

Pour les autres détails (services, forfaits, prix, réservations, etc.) suivez ce lien:

Site internet de l'Estérel Resort 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire