Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>L’insaisissable minéralité dans le vin</b>

mardi 16 juin 2015

Langlois-Chateau, vignobles et crémants de Loire



M. François-Régis de Fougeroux, directeur général de la maison Langlois-Chateau, était de passage à Montréal, le 19 mai dernier. C'est à l'excellent restaurant La Chronique, rue Laurier ouest, que j'ai pu m'entretenir avec lui.

Peut être l'avez-vous remarqué, mais il n'y a pas d'accent circonflexe sur la lettre "a" du mot Chateau dans "Langlois-Chateau". En effet cette raison sociale est composé de deux noms de famille. Voici pourquoi.

En 1896, à l'âge de 23 ans, Édouard Langlois, viticulteur à St-Hilaire St-Florent, épouse sa dulcinée d'origine vendéenne, Jeanne Chateau  qui a 19 ans. Le couple rachète en 1912 le fonds de commerce de la maison Deslandes fondée en 1885. Il rebaptise leur domaine Langlois-Chateau.

En 1973, la maison champenoise Bollinger y devient actionnaire majoritaire. De nos jours, ce domaine compte 71 hectares de vignes en propre et a des ententes pour la production de 45 autres hectares.

Si tous les rouges et le vin rosé de la maison n'utilisent que le Cabernet Franc, on met à contribution pour les vins blancs le Chenin blanc (Saumur), le Sauvignon blanc (Sancerre) et le Melon de Bourgogne (Muscadet de Sèvre et Maine sur lie).

La France consomme 40% de la production, alors que 60% est vendu sur le marché de l'exportation. 

Lors de cette dégustation du 19 mai 2015, c'était le cépage Chenin blanc qui était mis en vedette. 10 vins contenant ce cépage mais de divers styles et catégories, y furent dégustés.


Les cinq premiers furent des crémants de Loire, dont la maison a fait l'une de ses spécialités.

L'Extra, Crémant de Loire Brut, Blanc de Blanc

Si ce vin mousseux d'entrée de gamme était disponible au Québec, il se vendrait autour de 17$...et j'en achèterais! Il est élaboré avec 60% de Chenin blanc et 40% de Chardonnay. Il est dosé à 12 grammes de sucre/litre et a reposé 16 à 18 mois sur lattes. Souple, rafraîchissant, il constitue un vin d'ouverture idéal.

Crémant de Loire Brut

Un assemblage de 60% de Chenin blanc (dont 10% de vin de réserve), 20% Chardonnay et 20% de Cabernet Franc. Dosé à 11gr/l. Les raisins proviennent de 6 terroirs différents. Il procure une bouche crémeuse. S'il était disponible au Québec, il se vendrait autour de 22$. Son pendant en rosé 100% Cabernet Franc (que je n'ai pas goûté), est référencé à la SAQ (voir ici).  

Quadrille, Crémant de Loire , 2007, Extra Brut, 31,25$

Quadrille car constitué de 4 cépages: 60% Chenin blanc, 15% Chardonnay, 15% Cabernet Franc, 10% Pinot Noir. Meilleurs raisins de 4 excellents terroirs. Dosé à 8 gr/l. Bouche légèrement mordante adoucie par le temps. On n'en produit que 10,000 bouteilles par année et uniquement dans les beaux millésimes. Mérite son prix!


Quadrille, Crémant de Loire , 2001, Extra Brut

Mêmes caractéristiques évidemment que le vin précédent. Il a été dégorgé en 2007-2008. Non disponible ici. Très bien mais je préfère le 2007.


Quadrille, Crémant de Loire , 1996, Extra Brut

2è millésime de ce vin, le 1ier ayant été le 1995. Mêmes caractéristiques que ses prédécesseurs. La bouche est encore sur les agrumes et démontre encore de la vivacité et de la salinité. Non disponible. Ceci démontre que le 2007, disponible en ce moment, pourrait très bien tenir la route jusqu'en 2020-2022. 


Les 10 vins de cette dégustation
Les cinq vins suivants étaient des vins blancs élaborés uniquement avec du Chenin blanc (4 vins tranquilles et 1 vin liquoreux).

Saumur blanc 2014, 17,30$

C'est par ce vin blanc d'entrée de gamme que cette maison s'est fait connaître au Québec il y a déjà quelques décennies. Malgré son prix abordable, on récolte manuellement les raisins dans des caissettes de 25 kg. Cuves inox uniquement. Élevage sur lies fines durant 4 mois avec bâtonnage. Le 2014 vient tout juste d'arriver et il est très bon (encore mieux que le 2013 selon moi). Fraîcheur, salinité, agrumes, équilibre. À boire sur des légumes et tout ce qui sort de l'eau. Une belle affaire!

Vieilles Vignes, 2009, Saumur blanc, 27,50$

Attention, vin sérieux! C'est le 2008 (déjà presque épuisé) qui est présent; le millésime 2009 arrivera en septembre prochain. On en prend note! Il est issu d'un vignoble de 5 hectares de St-Florent où des vignes de 35 ans poussent sur des sols argilo-calcaires. Rendement: 40hl/ha. Il a été élevé de 9 à 12 mois avec bâtonnage, en pièces bourguignonnes de 225 litres, neuves à 20%, et les reste âgées de 1 à 4 ans. Nez de cire d'abeille. Bouche souple, suave et charmeuse. Mérite vos meilleurs plats!


Vieilles Vignes, 2002, Saumur blanc

Mêmes caractéristiques que le vin précédent. Non disponible ici. Le nez est  maintenant sur les fruits tropicaux. La bouche est encore merveilleusement fraîche et révèle que ce vin sera encore très bon pour les 5-7 prochaines années. Il nous indique aussi que le millésime 2009 ci-dessus pourra tenir la route au moins jusqu,en 2025.


Vieilles Vignes, 1990, Saumur blanc

Mêmes caractéristiques que le vin précédent. Non disponible ici. Encore bon, mais légèrement fatigué après 25 ans. Conclusion: buvez les Saumur blanc Vieilles Vignes de cette maison entre 12 et 20 ans d'âge.


Vieilles Vignes, Côteaux de Saumur, 2010

Il s'agit ici d'un vin 100% Chenin blanc de vendanges tardives qui titre 147 grammes de sucre résiduel au litre! On n'en produit que 6 barriques (3,000 bouteilles). Il n'est même pas mentionné sur le site internet du producteur. Il est peu probable que l'on en trouve un jour par ici. Dommage, il est tout à fait fin et délicieux.


ADDITION: 

Le vin suivant ne faisait pas partie de cette dégustation. Il s'agit du vin rouge d'entrée de gamme de cette maison, un 100% Cabernet Franc, lui aussi fort bien connu des Québécois. Puisque je viens tout juste d'y goûter, je l'ajoute à la suite de cet article afin de dresser un portrait plus complet sur cette maison.

Saumur rouge, 2013, 17,30$

Cépage:     100% Cabernet Franc
Code #:     710426
Prix:           17,30$ 
Alcool:      12,0%
Sucre:       1,8 gr/litre
Servir:       15° Celsius 
Carafe:      20-30 min.

Le Cabernet Franc du Val de Loire a souvent mauvaise presse. Pourtant, lorsque cultivé en rendements raisonnables et que les raisins sont cueillis suffisamment mûrs, il en résulte des vins frais, droits et digestes, pouvant accompagner une foule de plats.

Les sols où poussent les vignes pour ce vin sont composés de sable, d'argile et de calcaire. Ce dernier élément est important car il permet de transmettre au vin une touche de salinité, laquelle se mariera si bien avec la nourriture. On égrappe  complètement et on élève ce vin en cuves inox.

Il offre à l’œil une belle robe rouge rubis et des arômes de noyau de cerise, de framboise, de violette et de fines herbes.  Sa légère amertume en fait un compagnon idéal à table. Son taux raisonnable d'alcool lui procure fraîcheur et légèreté. Sa texture souple et légèrement grasse est agréable en bouche et il possède une longueur appréciable. Prix très compétitif. À essayer avec les charcuteries, les saucisses ou plats épicés, les volailles grillées, l'agneau, les viandes rouges grillées et les fromages doux ou moyennement relevés.


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire