Google Translate

Bienvenue à l'un des rares sites francophones d'information sur les vins de qualité du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>Comment conserver du vin chez soi</b>

mercredi 25 février 2015

Vins suisses et hockey, un samedi soir dans
une loge du Centre Bell




Comme on dit parfois, il y a pire que cela dans la vie! J'ai eu le privilège de déguster samedi le 21 février dernier, des vins de la Suisse, du domaine Rouvinez plus précisément, dans le confort d'une loge du Centre Bell.

En plus de quelques autre invités, messieurs Dominique et Philippe Rouvinez étaient sur place pour nous accueillir et nous fournir plusieurs détails au sujet des vins de leur maison, lesquels étaient accom- pagnés d'un délicieux buffet composé de plats judicieusement choisis.

Bien que le Canadien de Montréal ait vaincu les Blue Jackets de Colombus par un pointage de 3 à 1, je dois vous dire que pour moi, ce sont les vins qui ont davantage...compter!

Pour les lecteurs et lectrices qui seraient un peu moins familiers avec les produits vinicoles de la Suisse, je vous incite un petit résumé que j'ai publié ici même sur ce blogue en septembre 2012, suite à un salon de vins suisses qui venait de se tenir à Montréal. (voir ici)

Le domaine Rouvinez qui est établi à Sierre a été fondé en 1949 par Bernard Rouvinez. Au fil du temps, on fit quelques acquisitions, dont celle du domaine Charles Bonfils fondée en 1858 et qui est la plus ancienne entreprise viticole de la région du Valais.

De nos jours l'entreprise familiale Rouvinez compte parmi les plus importants producteurs de vins suisses, et aussi l'un des plus actifs au niveau de l'exportation.

Voici un bref survol de quelques uns des vins que nous avons pu déguster, car après tout, c'était le principal but de la soirée!

Débutons par ces 3 vins blancs


Heida, La Leyraz, 2013

Heida est le nom que l'on donne en Suisse au cépage Savagnin que l'on vinifie souvent dans le Jura sous le mode oxydatif, produisant les fameux "vins jaunes". Ici, les raisins proviennent du petit vignoble de 2,2 hectares de La Leyraz. La vinification en cuves inox sur lies fines lui confère une grande présence aromatique qui m'a légèrement rappelé celle du cépage Torrontès d'Argentine.  Son acidité bien dosée ainsi qu'un léger gras en milieu de bouche en font un vin très polyvalent. Non disponible présentement au Québec. Dommage.

Petite Arvine, Château Lichten, 2013

Les membres du Club des Dégustateurs de Grands Vins connaissent bien le cépage Petite Arvine pour l'avoir déjà dégusté (celui du domaine Charles Bonvin). C'est sans doute le meilleur cépage blanc autochtone de la Suisse. Comme pour celui du Château Lichten, la Petite Arvine donne de délicieux vins blancs, équilibrés et longs. Il est pour le moment disponible au Québec pour un prix de 35$, soit le prix moyen pour ce type de vin de qualité. (voir ici)

 Coeur de Domaine blanc, Valais, 2012

Un vin blanc qui m'a fait vaguement fait penser à un Meursault par sa structure et sa classe! C'est un assemblage de 70% de Petite Arvine, 20% de Savagnin, et de 10% de Marsanne. Il a bénéficié d'un élevage de 12 mois en foudres de chêne suisse. La recette est au point. Les jolis arômes d'agrumes et de pêche annonce un vin ample en bouche et complexe. Pourtant il se boit très facilement. Avec du saumon fumé, c'est le bonheur. Malheureusement non disponible pour le moment ici.

Certains l'ignorent, mais on fait aussi de bons vins rouges en Suisse. En voici trois.

Pinot Noir de Sierre, 2013

Avec une note de fumée que j'avais décelé à l'olfactif, je croyais que ce vin avait connu le bois. Faux! Cet arôme découlait de la minéralité présente dans le vin. Et pour cause. Les vignes poussent sur l'un des terroirs les plus minéral d'Europe, soit 23-24% de calcium actif. S'il était davantage calcaire, la vigne ne pourrait y survivre. Il déborde de fruits mûrs. À servir presque aussi frais qu'un Beaujolais, soit autour de 14 Celsius. Disponible pour le moment ici à 23,25$  (voir ici)

Humagne rouge, Adévaz, 2013

Une coche à peine plus corsé que le précédent, ce vin a lui aussi été uniquement vinifié en cuves inox sur lies fines. Le cépage Humagne rouge, qui n'aurait aucune parenté avec l'Humagne blanche, est d'origine incertaine. Certains pensent qu'elle aurait pu être implantée dans la vallée du Rhône par les Romains. D'autres, qu'elle serait issue d'un croisement entre le Cornalin du Val d'Aoste et un cépage inconnu. Quoiqu'il en soit il propage des effluves de petits fruits rouges des champs. Sa bouche est est fraîche et remplie d'allant. Délicieusement différent et non disponible au Québec.

Cœur de Domaine rouge, Valais, 2011

Le vin rouge le plus achevé de la maison. Cet un assemblage de 70% de Cornalin, 20% d'Humagne rouge, et 10% de Syrah. Il a été élevé pendant 12 mois en foudres de chêne suisse. Il s'agit d'un vin aux saveurs pleines et suaves. Il est puissant et délicat à la fois, en  mesure d'accompagner les plats de viandes en sauces, les gibiers, ainsi que les fromages moyennement relevés. Il peut vieillir 8 à 10 ans sans problème. Il fait éclater en morceaux le préjugé que les vins rouges de la Suisse ne peuvent qu'être légers et fluides. Non disponible pour le moment au Québec.


Remerciements: au propriétaire de la loge au Centre Bell, M. Jean-Jacques Laurans du groupe immobilier Alfid pour nous avoir accordé l'hospitalité, M. Beat Kaser, consul de l'ambassade de la Suisse à Montréal, MM. Dominique et Philippe Rouvinez pour leurs bons vins, l'organisation de Montréal en Lumière, ainsi que madame Jessica Harnois qui a coordonné cette soirée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire