Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>Boire du vin au resto: guide de survie</b>

mardi 4 novembre 2014

Privatiser demain la SAQ? Pas sûr. La RÉFORMER? Yes sir!


Plus que jamais auparavant, l'idée de privatiser totalement la SAQ est dans l'air du temps. Afin de faire face à la musique, le syndicat des employés du monopole ont produit une vidéo afin de faire connaître leur désaccord à ce sujet. On les comprend.

Il est vrai qu'il y a certains avantages au modèle actuel. Le problème est que ce modèle semble être à la limite de ce qu'il peut offrir et qu'une bonne part de sa clientèle ne se sent plus être traitée comme des client, mais comme des payeurs involontaires de taxes supplémentaires.

Peut-on encore "sauver" la SAQ? Sans doute, mais les correctifs nécessaires devront être apportés dans les plus brefs délais, sinon la position des employés du monopole ne pourra que devenir de plus en plus précaire.

J'en ai parlé le 4 novembre vers 12h45 sur les ondes de la station CHOI 98,1FM de Québec.


Lien pour écouter l'entrevue:

http://quebec.radiox.com/emission/monette/article/il_faut_reformer_la_saq_yves_mailloux


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire