Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>L’insaisissable minéralité dans le vin</b>

vendredi 27 juin 2014

La collection de Jean-Claude Poitras: des vins qui ont de l'étoffe!


C'est le 12 juin dernier qu'étaient mis en marché 5 vins sous la marque ''Beaux Arts Beaux Vins'' et dont les étiquettes ont été créées par le designer québécois de renommée internationale Jean-Claude Poitras. Je les ai pour vous goûtés.

Jean-Claude Poitras
Sauf erreur, je suis le tout premier chroniqueur vin à faire un compte-rendu sur ces 5 nouveaux vins. Vous pourrez dire que vous l'avez lu en premier sur ce blogue et dans le Huffington Post Québec.

Lorsqu'une personnalité connue (vedette, artiste, sommelier, chroniqueur, etc.) met son nom sur une bouteille, je conviens que la plupart du temps, le résultat est souvent moyen, voire décevant. Ayant de l'estime pour la longévité, la versatilité et la qualité de la carrière de M. Poitras, allais-je être déçu par les vins qu'il avait endossés?

Outre son amour des belles choses, je savais notre homme épicurien, c'est-à-dire amoureux de la bonne chère et du bon vin, mais avait-il fait de bons choix?

Et si je vous dis que ces vins sont vendus en épicerie, vous penserez certainement que les carottes sont cuites. Pas si vite.

Avant que vous n'arrêtiez de lire ce texte, voici 4 éléments plus rassurants:

1) Ces vins ne sont disponibles qu'à la nouvelle bannière de grande surface et haut de gamme  que Loblaws a commencé à développer au Québec, soit Provigo - Le Marché, et dont vous entendrez de plus en plus parler.

2) Ces vins ont été commercialisés par la sommelière France Lamoureux, partenaire-fondatrice de l'agence PF, qui ne ménage aucun effort pour dénicher de part le monde des vins avec de bons rapports qualité/prix.

3) Ces vins ont été importés en petits formats de 1,000 litres (plutôt que 24,000 litres comme c'est très souvent le cas) préservant ainsi davantage leurs qualités et leur fraîcheur.

4) 2 de ces vins sont des vins biologiques, une première pour des vins vendus en épiceries au Québec.


Alors que je reconnais d'habitude à l'aveugle assez facilement les vins de dépanneurs et d'épiceries à cause de leur fruit souvent ''éteint'' et de leur manque de structure et de complexité, je dois avouer que j'aurais été incapable de le faire avec ces 5 nouveaux vins.

Vous pourrez en juger par vous-mêmes en lisant mes notes de dégustations qui suivent pour chacun d'eux. Précisons que les taxes de vente doivent être ajoutées aux prix mentionnés.


Vin blanc

L'Oiseau de Nuit, Trebbiano d'Abruzzo, 2012, Italie, 17,96$  (Bio)

Habituellement les vins italiens élaboré avec le cépage Trebbiano sont plutôt neutres alors que ce vin à la jolie couleur citrine et aux arômes de citron, d'agrumes et de miel possède un fruité croquant et une acidité bien dosée. Il devient un peu gras en milieu de bouche et sa persistance aromatique en finale est agréablement surprenante.

Vins rouges 

Y'a d'la Rumba dans l'Air, Malbec, Vallée du Lot, 2012, France, 16,96$

Un Malbec rouge rubis de la région du Sud-Ouest située juste au sud de Bordeaux. Vendanges manuelles et élevage en cuves de béton et de barriques contribuent à la souplesse et à la structure de ce vin. Effluves de mûre, de violette et de bleuet. Sa bouche caressante et suffisamment fraîche. Très bien et très bon.

Les Jours Heureux, Montepulciano d'Abruzzo, 2009, Italie, 17,96$  (Bio)

La surprise de la journée et le meilleur rapport qualité/prix de cette gamme. Malgré ses 4 ans, ce vin arbore toujours une belle couleur rubis foncé. Le nez annonce sa substance: cerise, violette, cannelle et épices douces. Un vin souple mais aussi délicieusement séveux. Le meilleur est pour la fin avec une finale vaporeuse. Si les connaisseurs le découvrent, il sera sans doute le premier à être en rupture de stock.

La Vita è Bella, Torgiano Rosso, Ombrie, 2012, Italie, 16,96$

Un intéressant assemblage de 60% de Sangiovese, 30% de Cabernet sauvignon et de 10% de Canaiolo. Teinte rouge rubis foncé et parfums de framboise et de violette. Il dévoile un joli fruité mûr et souple et une certaine complexité et développe une queue de paon en milieu de bouche. Agréable surprise.

Tout Feu Tout Flamme, Vallée de Colombia, Whashington, États-Unis, 16,96$

Cet assemblage de 75% Merlot, 15% Cabernet Sauvignon et de 10% de Syrah plaira certainement aux adeptes de vins du Nouveau Monde. C'est un vin moyennement corsé, légèrement charnu mais aussi souple et frais. Sa robe est rouge rubis de moyenne intensité et des arômes de fruits mûrs, cannelle, de poivre et de chocolat émanent du verre. Un steak au poivre le complèterait bien.

Reconnaissons que la direction de Provigo - Le Marché a eu du flair en ajoutant ces vins à sa sélection. Avec les belles étiquettes signées Jean-Claude Poitras, ces produits ajoutent à l'image de qualité que cette bannière cherche à bâtir.

En terminant, comme je l'ai déjà écrit par le passé, il est curieux et troublant de constater combien les produits courants que l'on retrouve dans les succursales de la SAQ diminuent en qualité alors que l'on commence à trouver de plus de plus souvent de très bons produits dans les dépanneurs et les épiceries. 

On peut se demander à quoi le marché du vin au Québec ressemblera d'ici seulement 5 ans? Les meilleurs vins de tous les jours seront-ils dans les épiceries? Les succursales du monopole seront-elles devenues de gros dépanneurs?  À suivre ...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire