Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>Savez-vous reconnaître un vin bouchonné?</b>

mercredi 10 juillet 2013

LE CHÂTEAU DE LA RIVIÈRE, UN GRAND DOMAINE DU FRONSAC


Grand dans tous les sens du terme, puisque cette propriété comporte tout près de 60 hectares de vignobles, soit la plus grande superficie cultivée sur un même domaine de la région de Fronsac. On y trouve aussi un magnifique château du XVIè siècle qui a été rénové au XIXè siècle par l'architecte Viollet-Leduc, celui qui a rénové Notre-Dame- de-Paris.


J'ai eu l'occasion de rencontrer au chic restaurant Européa le 8 mai dernier en compagnie de quelques autres réputés chroniqueurs, M. Patrice Ricard, président de Vintex un compagnie négociante de vins et qui représente les propriétaires de ce domaine.

M. Patrice Ricard et moi-même
Car il faut savoir que le Château de la Rivière appartient aux Vignobles Grégoire, une société familiale. M. James Grégoire a acquis en 2003 cette belle propriété chargée d'histoire qu'il dirige. Château Puynard, seconde propriété des Vignobles Grégoire est dirigé par Nicolas Grégoire l'un des deux fils de M. James Grégoire alors que Château Bois Noir est de la responsabilité du second fils, Cyrille Grégoire.

M. Ricard, après nous avoir présenté l'histoire et la philosophie de ce domaine, nous fit non seulement goûter les différents vins de cette propriété, mais aussi  plusieurs millésimes pour chacun d'eux.

Mis à part le vin rosé, les vins se déclinent en trois catégories, soit par ordre de qualité, Les Sources (entrée de gamme), le Château de la Rivière (le fer de lance de la maison) et la cuvée Aria (le vin de haute gamme du domaine). Les voici tous réunis:

De gauche à droite: 3 millésimes de Aria, 2 millésimes de Les Sources et 5 du Château de la Rivière

Le vin rosé du Château de la Rivière

Élaboré avec 78% de Merlot et 22% de Cabernet Sauvignon, ce vin rosé au parfum de rose et au goût framboise fraîche devrait être disponible l'an prochain en importation privée pour environ 20$ auprès de l'agence Francs-Vins. Souple et suave, il a tout à fait sa place à table.

Les Sources  

On peut considérer ce vin comme le second vin du Château de la Rivière. Même si l'encépagement varie d'un millésime à l'autre, il y a toujours une prédominance du Merlot. Aucun élevage sous bois pour ce vin puisque ce que l'on recherche ici c'est la fraîcheur du fruit afin d'être bu avec plaisir dans sa jeunesse, en toute convivialité.

Le rendement est de 50 hl/ha et la maison en produit environ 135,000 bouteilles par année. Nous avons goûté au 2010 et au 2011, tous les deux très bons. Le 2010 est déjà presque tout écoulé à la SAQ et le millésime 2011 devrait le remplacé sous peu.

Code #:  11546367                               Prix:  20,70$


Le Château de la Rivière  

C'est le vin-phare de la maison et un superbe rapport qualité/prix selon moi. Nous avons pu gouter aux 2005, 2006, 2008, 2009 et 2010.  Bon an, mal an, ce vin renferme environ 85% de Merlot, le reste étant réparti entre  le Cabernet Sauvignon, le Cabernet Franc et le Malbec. On en produit entre 115,000 et 200,000 bouteilles anuellement seon les millésimes.

Règle générale on a beaucoup de vin dans le verre pour le prix ( ~ 30,00$). Il a des arômes de fruits rouges, de mûre et d'épices, des tanins serrés et fins, une structure droite et classique avec un bon potentiel de vieillissement. Que demander de plus? Lors de la prochaine session de dégustation de grands vins de novembre prochain de notre club, les participants pourront goûter au millésime 2005 dont j'ai déjà 3 bouteilles dans ma cave personnelle.

C'est le millésime 2006, tout à fait éclatant et fait pour la garde, que l'on retrouve présentement au Québec. Un achat très intéressant.

Code #:  11588348                               Prix:  29,95$

NOTE:  Il y a aussi à la succursale Signature de Montréal, une dizaine de magnums du superbe millésime 2008 qui allie puissance, finesse et longueur. Encore jeune et à mettre en cave pour au moins 5-7 ans pour un vin qui sera alors merveilleux.

Code #:  11098411                               Prix:  75,00$


Le haut du panier:  ARIA  

Habituellement élaboré avec 75% de Merlot et le reste réparti assez également entre le Cabernet Sauvignon et le Cabernet Franc, ce vin, la haute gamme de la maison,  n'est produit qu'entre 10 et 20,000 bouteilles anuellement. On nous a offert en dégustation les millésimes 2009, 2010 et 2011.

Ce vin a une robe souge sombre et exhale des effluves de fruits noirs telle la mûre et de boisé épicé. Malgré tout, la bouche est souple, riche et coulante avec une belle acidité. Pour le moment, la finale est de longueur moyenne mais il est facile de prévoir qu'elle s'allongera après quelques années en cave. Ce vin n'est pour le moment que disponible en importation privée par l'entremise de l'agence Francs-Vins à un prix de 65,00$.

Le restaurant Européa  
Salade de gésiers de canard confits

Après cette dégustation, nous avons eu le privilège de regoûter ces très bons vins mais cette fois dans leur contexte naturel, c'est-à-dire à table avec des plats raffinés.

Je m'en voudrais de passer sous silence l'excellence de la cuisine du chef-propriétaire dont la réputation n'est plus à faire, M. Jérôme Ferrer.

Les deux photos qui accompagnent ce reportage ne sont qu'un pâle reflet de ce que nous avons eu le loisir de savourer lors de cette occcasion. Un grand chef, assurément!

Boeuf Angus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire