Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>Boire du vin au resto: guide de survie</b>

vendredi 24 mai 2013

Entrevue à la radio faisant suite à mon billet: "Pour la SAQ, la qualité c'est secondaire!"



Vendredi le 24 mai 2013, je fus invité à participer à l'émission du midi de Michel C. Auger, Pas de midi sans info. 

Bien que la question du jour était "La SAQ offre-t-elle encore des vins de qualité à bas prix?", la question de la faible importance du critère de la qualité qu'accorde  la SAQ dans sa sélection de produits courants que je traitais dans mon billet de la veille dans le Huffington Post Québec a bien sûr été aussi abordée.

Je fais la première partie de l'entrevue (environ 5 min.) et M. Auger parle ensuite pour environ 6 minutes, à madame Linda Bouchard, porte-parole pour la SAQ.

Je désire féliciter ici la Société Radio-Canada pour avoir réussi à convaincre une relationniste de la Société des Alcools à sortir de sa tanière un vendredi après-midi pour venir répondre à des questions précises sur les pratiques commerciales de son employeur. Nous avons ainsi pu avoir droit à un certain dialogue au lieu du monologue monopolistique habituel. Une approche que devrait utiliser beaucoup plus souvent les autres médias afin de mieux informer la population.


Voici le lien pour accéder à cette entrevue:  


Bonne écoute!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire