Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>Savez-vous reconnaître un vin bouchonné?</b>

vendredi 14 décembre 2012

OUPS! L'erreur est humaine mais tout de même! ---- Un château français du 18e siècle rasé par erreur


Les habitants d'un petit village de la région de Bordeaux ont été stupéfaits d'apprendre que le château du 18e siècle de leur localité avait été complètement rasé «par erreur».

  
Le château Bellevue - Photo AFP
La mairie d'Yvrac a annoncé mercredi que des ouvriers embauchés pour rénover la résidence de 13 000 m2 et détruire un petit bâtiment situé sur le même terrain, dans le sud-ouest de la France, avaient confondu les deux bâtiments.

L'ancienne propriétaire du château Bellevue, Juliette Marmie, a affirmé que la riche demeure faisait la fierté et le bonheur d'Yvrac. Elle a ajouté que le village était sous le choc et a demandé comment l'entrepreneur avait pu faire pareille erreur.

Les médias locaux ont rapporté que l'entrepreneur en construction avait mal compris le projet de rénovation du propriétaire actuel, l'homme d'affaires russe Dimitri Stroskin, qui voulait restaurer le château afin de lui redonner son aspect baroque d'antan.

M. Stroskin, qui n'était pas à Yvrac au moment des faits, est revenu chez lui pour découvrir que son château, un joyau architectural qui possédait un grand hall pouvant accueillir 200 personnes de même qu'un escalier monumental en pierre, n'était plus qu'un tas de gravats.

L'homme a confié aux journalistes locaux qu'il était fortement ébranlé et qu'il comprenait parfaitement l'émoi que cet incident avait causé au village. Il a toutefois confié avoir l'intention de reconstruire un autre château à l'identique au même endroit.

Source:  Thomas Adamson - Associated Press Paris

Note personnelle:   Espérons que cet entrepreneur a de bonnes assurances!
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire