Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>Savez-vous reconnaître un vin bouchonné?</b>

dimanche 29 juin 2014

Poésie - EN FACE DU VIN


Li Bai, ou Li Po, (701-762) est l'un des plus grands poètes chinois de la dynastie Tang.

Il fut présenté à l'Empereur Xuanzong par l'un de ses ministres. «J'ai dans ma maison, avait dit le ministre, le plus grand poète peut-être qui ait jamais existé : je n'ai pas osé en parler encore à Votre Majesté, à cause d'un défaut dont il paraît difficile qu'il se corrige : il aime le vin, et en boit quelquefois avec excès. Mais que ses poésies sont belles ! Jugez-en vous-même, Seigneur.» L'Empereur lui offrit le jour même une place à la Cour. Ils devinrent amis. Li Bai jouait du luth et l'Empereur et lui, ensemble, composaient des chansons.

A lire Li Bai, on découvre un homme éperdûment amoureux de la vie et de ses plaisirs, qui recherche l'ivresse pour noyer l'infinie nostalgie de sa finitude. C'est d'ailleurs un des thèmes majeurs de ses poèmes, comme pour celui-ci, intitulé "En face du vin".

La vie est comme un éclair fugitif :
Son éclat dure à peine le temps d'être aperçu.

Si le ciel et la terre sont immuables,

Que le changement est rapide sur le visage de chacun de nous !


Ô vous qui êtes en face du vin, et qui hésitez à boire,

Pour prendre le plaisir, dites-moi, je vous prie, qui vous attendez.
  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire