Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>Savez-vous reconnaître un vin bouchonné?</b>

mercredi 1 février 2012

CHARLES BAUDELAIRE - Les fleurs du mal (extrait)


Charles Pierre Baudelaire (1821-1867) est un poète français audacieux, en avance sur son époque, et qui avait pour surnom "le poète maudit".  Celui-ci a essayé à peu près toutes les substances susceptibles de le transporter hors de lui-même. Cet homme a toute notre sympathie, ne serait-ce que celui-ci considérait que "rien ne valait le vin rouge pour atteindre le paradis artificiel". Sans doute abusa-t-il quelque peu de la chose car je crois pour ma part que le bon vin mène plutôt à un paradis des plus naturel. En 1857, Baudelaire publia un livre intitulé "Les Fleurs du Mal". Dans l'extrait ci-dessous que nous vous livrons, l'auteur parle du vin comme un moyen d'atteindre l'extase poétique:


Le Vin des amants

Aujourd'hui l'espace est splendide!
Sans mors, sans éperons, sans bride,
Partons à cheval sur le vin
Pour un ciel féerique et divin!

Comme deux anges que torture
Une implacable calenture
Dans le bleu cristal du matin
Suivons le mirage lointain!

Mollement balancés sur l'aile
Du tourbillon intelligent,
Dans un délire parallèle,

Ma soeur, côte à côte nageant,
Nous fuirons sans repos ni trêves
Vers le paradis de mes rêves!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire