Google Translate

Bienvenue sur ce site COMPLET et GRATUIT d'information sur les bons vins du monde entier!

Amateurs de vin qui prenez votre plaisir au sérieux, bienvenus!

NOTE: En poursuivant cette lecture, vous déclarez avoir l'âge légal requis dans votre pays pour consommer de l'alcool.

AVIS

Ce site est dédié à ceux et celles qui aiment lire, réfléchir et apprendre sur le sujet du vin. Sans aucune publicité, il est donc libre et indépendant de toutes influences externes, incluant le monopole d'état. Il regorge d'informations diverses (+ de 2,400 articles soit l'équivalent de 5 bouquins) sur le domaine vinicole du monde entier. L'auteur, qui déguste du vin depuis 40 ans, ne gagne pas un sou avec ses écrits. Il ne désire pas vous dire quoi acheter car il n'a rien à vous vendre, sauf sa passion pour le vin. Soyez votre propre juge.



Qui sommes-nous? | À propos de l'auteur

Rechercher dans ce blog

Article en vedette

<b>L’insaisissable minéralité dans le vin</b>

jeudi 11 août 2011

Antonio Galloni remplace Robert Parker comme dégustateur des vins de Californie


Comme il l’avait annoncé en février 2011, le fameux dégustateur américain Robert Parker (64 ans) ne s’occupe maintenant plus de la dégustation des nouveaux millésimes californiens pour le bimensuel The Wine Advocate. Dès le prochain numéro, c’est Antonio Galloni (40 ans, voir photo) qui couvrira la production californienne. La filière viticole californienne est dans l’expectative de ses premières notes (annoncées pour la fin du mois d’août), afin de savoir à quoi s’attendre de la part de ce jeune dégustateur succédant à celui qui a fait la réputation viticole de la Californie.

Antonio Galloni se veut rassurant en déclarant que « nous essayons avant tout de minimiser les changements ». Il annonce qu’il se concentrera également sur des appellations jusque là peu couvertes (comme Santa Cruz), ainsi que sur des vins de consommation courante.

Ce jeune critique américain est surtout réputé pour ses expertises de vins italiens (avant de rejoindre The Wine Advocate en 2006 il publiait à son compte le Piedmont Report) et de vins de Champagne. Il est également connu pour avoir une ouverture d’esprit aux styles de vins aussi bien modernes que classiques. Contrairement à Robert Parker, il préfère donner des traits généraux plutôt que des notes*.

Robert Parker a déclaré pour sa part qu’il ne se consacrerait plus qu’aux dégustations horizontales et verticales de vins de Californie, de Bordeaux et du Rhône. Selon les observateurs américains, Robert Parker est en train de se retirer progressivement du Wine Advocate, qu’il a fondé en 1978, afin d’assurer la persistance de sa revue après sa retraite complète. Antonio Galloni pense que « cela  lui permet aussi de libérer les vignerons de contraintes que certains ressentaient » des producteurs ayant effectivement 'parkerisés' leurs processus de vinification pour plaire aux goûts du premier critique de vin mondial.

[Source : San Francisco Chronicle]

*Voilà qui cadre tout à fait avec la philosophie de notre Club qui lui aussi préfère décrire les vins dégustés avec des mots plutôt que de leur attribuer une note abritraire et réductrice. Cet automne, nous publierons un éditorial portant sur l'inefficacité des systèmes de notation.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire